Accueil Shiloh en concert
Dimanche 22 septembre 2019 : 14255 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.


Band formed in 1860, unrecorded, unseen on stage until now.
Drums, acoustic guitar and voice are the components of this free-form duo (with 2 former Elektrolux members).

Site

Shiloh en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Shiloh : l'historique des concerts

Di.

09

Déc.

2018

Conger! Conger! en concert
Conger! Conger! + x25x + Da Leada + Shiloh Conger! Conger! | Shiloh | 25
Molotov (13)

Ve.

26

Oct.

2018

Catalogue en concert
Shiloh // Human Toys // Catalogue Catalogue | Shiloh | Human Toys
Salle Gueule - Marseille (13)

Ve.

19

Janv.

2018

Sa.

28

Oct.

2017

Midnight Scavengers + Shiloh La Machine à Coudre - Marseille (13)

Sa.

20

Mai

2017

Ve.

24

Mars

2017

Sallie Ford en concert
Sallie Ford + Shiloh + DJ Wild Cat Lou Sallie Ford | Shiloh | Miss Wild Cat Lou
Le Molotov - Marseille (13)

Ve.

24

Fév.

2017

Shiloh : les dernières chroniques concerts 11 avis

Shiloh + x25x + Conger!Conger! + Da Leada (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine)

Critique écrite le 10 décembre 2018, par odliz

Le Molotov, Marseille 09 décembre 2018

Shiloh + x25x + Conger!Conger! + Da Leada (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine) en concert

En cette fin d'année intensément christique avec la multiplication des pains municipaux, les petites gens aka la populace contre-attaque à base d'élans solidaires et de concerts de soutien. La musique est censée adoucir les mœurs ; dans certains cas comme ici ce soir, elle aide à catalyser l'énergie émotionnelle de nos expériences traumatiques individuelles et collectives ; c'est dire si on en a besoin. Après les concerts de soutien à Noailles pour les âmes sacrifiées et les dommages collatéraux expulsés, et avant les concerts de soutien à la Machine à Coudre fermée jusqu'à nouvel ordre, c'est pour la Plaine et ses inculpés qu'on met nos habits de lumière et qu'on remplit la caisse noire. Et malgré une atmosphère de guerre des tranchées et un mistral à faire s'envoler des housses de couette sur les figuiers, on croise du (beau) monde au Molotov . Le bal populaire s'ouvre avec Shiloh comme une entrée en matière symbolique, clin d'œil désabusé à l'Amérique sécessionniste d'alors. Nos Shiloh marseillais ne sont que duo et habitent pourtant la scène comme une armée nomade. Le chant profond résonne dans nos cavernes intérieures, tandis que les tressaillements et la ronde gravité de la guitare nous relèvent en... Lire la suite

Shiloh

Critique écrite le 23 janvier 2018, par odliz

Non-Lieu, Marseille 19 janvier 2018

Shiloh en concert

Un vendredi soir au Non Lieu , cet étrange cabaret hors du temps, parfaite carte postale pour une aventure sonore. Lollipop déverse ses derniers retardataires qui trinquent volontiers avec Richard Hell et la bande-son du cru (disqualifiant les Cranberries avec un Zombie avorté faisant succomber Dolores O'Riordan une seconde fois). Et puis arrive l'heure du thé dansant, l'embarquement en première classe pour un pèlerinage en terre confédérée avec Shiloh -non pas la race de chien de berger ni le country folk band du frontman des Eagles - mais bien le duo marseillosoviétique issu des classieux Elektrolux , Manu aux drums, Cédric-James guitare et chant. Devant un parterre de chaises pliantes et de punks debout, le combo minimaliste largue les amarres ; de roulement en roulis, la batterie sonne et résonne avec épaisseur et vélocité, tour à tour lourde et subtile, auréolant un frontman au charisme schizophrène, incarnant différents personnages avec un voix tantôt rocailleuse pour camper un boucher d'outre tombe, tantôt grésillante, perdue dans une incantation insomniaque. Le déhanché est en apesanteur, le jeu tout en retenue, les doigts se figent sur un accord unique, obsédant, ou se délient à la faveur d'une mélodie... Lire la suite

Shiloh

Critique écrite le 29 octobre 2017, par vv

Machine à Coudre, Marseille 28 octobre 2017

Shiloh  en concert

Attention ceci n'est pas une chronique comme les autres puisqu'elle est tirée des textes à l'arrache de son auteur (cf ici). "Ca commençait en comédie sur l'inceste, avec des curés pédophiles qui trafiquaient de la cocaïne, puis ça ce poursuivait avec des migrants morts échoués sur la plage, en protestation contre le mariage pour tous. C'est parceque qu'on avait retrouvé étouffé, un fœtus emballé dans un préservatif féminin. Il se prostituait pour financer son départ en Syrie On s'est dit qu'il fallait faire quelque chose, alors on a organisé une grande collecte au profit des chanteurs des enfoirés, mais c'est parti en sucette quand les sans-abri ont foncé vers le buffet au volant d'un trente trois tonnes qu'une chaine d'information avait laissé à disposition à cet effet, sur le parking. Après, ça a tourné au documentaire dramatique, quand les footballeurs ont fait l'amour avec les vedettes de téléréalités, qui s'avérèrent être des mineurs trisomiques. Indignation générale, surtout que plusieurs mongoliens, sinon tous, étaient candidats aux primaires secondaires des présidentielles, sous la bannière du parti nazi-populiste "En Avant Guingamp". Suspens... Ils avaient reçu cinquante-trois vaccins, d'autre aucun, mais ils... Lire la suite

Sallie Ford - Shiloh

Critique écrite le 14 avril 2017, par Phil2guy

Le Molotov- Marseille 24 Mars 2017

Sallie Ford - Shiloh en concert

Belle affiche ce soir au Molotov, aux couleurs très " rock'n'roll vintage ", avec l'américaine Sallie Ford et les marseillais de Shiloh. Shiloh qui ouvre la soirée et dont nous avons déjà dit ici le plus grand bien, est formé de deux tiers d'ex-Electrolux : Cedric, au chant et à la guitare, et Manu et à la batterie. Le duo est fasciné par les musiques traditionnelles américaine et l'imagerie du sud des Etats-unis de l'entre-deux guerres. Avec Shiloh country, rockabilly et rythmiques jazz passent à la moulinette garage punk. Ce soir l'atmosphère est moins "americana " ou " country" que les fois précédentes où j'avais pu les voir. On retrouve les éléments bien identifiables de leur musique : le chant éraillé de Cedric, entre Captain Beefheart et Tom Waits, des parties épileptiques de guitare rockabilly alternant subtilement riffs et solos, et un jeu de batterie tout en finesse ternaire. Mais le duo développe ce soir des climats beaucoup plus sombres. La musique de Shiloh pourrait être une bande son idéale pour une virée nocturne dans les bayous : blues déchiquetés à la manière des premiers Bad Seeds ou rockabilly ténébreux à la Cramps, la plupart des titres sont joués mid tempo à l'exception d'un titre plus " punkabilly ",... Lire la suite