Accueil Sixto Rodriguez en concert
Jeudi 23 novembre 2017 : 11715 concerts, 24729 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Rhythm and blues soul folk par un revenant américain des années 70... Rodriguez fait une musique sensuelle et psyché qui transporte l'auditeur au pays du bien être. En concert au Zénith de Paris en juin 2013 ! Héros du documentaire Sugar Man nommé aux Oscars 2013...

Sixto Rodriguez : vos chroniques d'albums
Site

Sixto Rodriguez en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sixto Rodriguez : l'historique des concerts

Ma.

18

Mars

2014

Sixto Rodriguez (Complet) Salle des Fêtes - Thonex (Ch)

Di.

16

Mars

2014

Di.

07

Juillet

2013

Ve.

05

Juillet

2013

Jazz à Vienne en concert
Ben Harper & Charlie Musselwhite + Guillaume Perret And The Electric Epic + Sixto Rodriguez (Complet) Jazz à Vienne | Ben Harper | Sixto Rodriguez | Guillaume Perret & the Electric Epic | Charlie Musselwhite
Théâtre antique - Vienne (38)

Me.

05

Juin

2013

Sixto Rodriguez : The Sugar Man (Complet) La Cigale - Paris 18ème (75)

Ma.

04

Juin

2013

Sixto Rodriguez : Sugar Man Zenith de Paris (75)

Lu.

03

Juin

2013

Jil is lucky en concert
Sixto Rodriguez + Jil Is lucky Jil is lucky | Sixto Rodriguez
Zenith de Paris (75)

Je.

30

Mai

2013

NOS Primavera Sound Porto en concert
Optimus Primavera Sound Porto 2013 : My Bloody Valentine, Dead Can Dance, Blur, Nick Cave, Grizzly Bear, Swans, The Breeders, Deerhunter, James Blake, Fucked Up, Merchandise, Sixto Rodriguez... NOS Primavera Sound Porto | Nick Cave & The Bad Seeds | The Breeders | Dead Can Dance | Grizzly Bear | Deerhunter | My Bloody Valentine | Fucked Up | Sixto Rodriguez | Swans | James Blake | Merchandise
Site Festival Optimus Primavera Sound - Porto (Portugal) ()

Sixto Rodriguez : les dernières chroniques concerts 3 avis

Sixto Rodriguez

Critique écrite le 10 juin 2013, par lol

La Cigale, Paris 5 juin 2013

Sixto Rodriguez en concert

Fin décembre, début janvier, on a commencé à entendre parler de Sixto Rodriguez, ce looser magnifique de Détroit, dont deux albums fabuleux du début des 70's, ont rencontré un immense succès en Afrique du Sud et en Australie sans qu'il n'en entende jamais parler, ni ne touche le moindre dollar de royalties. 35 ans après, des fans l'ont cherché et retrouvé à Detroit ou il a n'a cessé de vivre en exerçant de longues années le métier d'ouvrier en bâtiment. Ils l'ont amené en Afrique du Sud ou il a fait une tournée triomphale. Cela lui a permis d'obtenir une reconnaissance méritée au vue de ces deux albums qui rivalisent aisément avec les meilleurs Dylan, comme "Desire". Cette histoire est cruelle et belle est racontée dans l'excellent documentaire, récemment oscarisé "Searching for Sugar man". Grâce à ce film, Sixto Rodriguez est clairement devenu l'attraction musicale de l'année auprès d'un public assez large. L'annonce d'une tournée européenne, qui se voulait classique avec une date parisienne à la Cigale, salle plutôt intime se prêtant à merveille à l'ambiance de la musique de Rodriguez, a été le prétexte d'un engouement général. Deux dates au zénith (salle ne se prêtant absolument pas à la musique du Sugar Man) ont été... Lire la suite

Sixto Rodriguez

Critique écrite le 05 juin 2013, par esirpem

Le Zénith, Paris 4 Juin 2013

Sixto Rodriguez en concert

Dieu sait si je l'attendais ce concert de Rodriguez au Zénith de Paris ! 5 mois que son premier album ("Cold Facts", sorti en 1970) tourne quasiment en boucle dans mon iPod. Un des rares albums achetés récemment dont je connais par cœur les paroles, les transitions et les solos. Un de ces albums où on connait si bien l'ordre des chansons qu'on est un peu déçu quand le mode shuffle détruit son implacable logique. Un album qui devrait avoir été écouté en vinyle donc. Il y a si peu de marqueurs temporels dans la musique de Rodriguez. Ses chansons résonnent parfaitement aujourd'hui. "Establishement blues" pourrait être un hymne des "Indignés" d'aujourd'hui "Gun sales are soaring / housewives find life boring / Divorce the only answer / smoking causes cancer / This system's gonna fall soon, to an angry young tune / And that's a concrete cold fact". Une protest song juste et efficace, avec une mélodie et une voix qui rendent ridicule la violence crue et gratuite des chansons engagées que l'on peut trouver dans le Hip Hop d'aujourd'hui. Aucun des marqueurs forts des années 70 ne choque l'oreille, pas... Lire la suite

Mr Oizo + Rodriguez + BLK JKS + The Japanese Popstars + The Carps (Les Transmusicales de Rennes 2009)

Critique écrite le 06 décembre 2009, par Pierre Andrieu

Parc des Expos de Rennes 5 décembre 2009

Mr Oizo + Rodriguez + BLK JKS + The Japanese Popstars + The Carps (Les Transmusicales de Rennes 2009) en concert

Jusqu'ici tout va bien : alors que l'on entame la dernière journée marathon des Transmusicales de Rennes 2009, le public se presse toujours autant aux concerts, l'ambiance est plus que jamais extrêmement chaude et les découvertes musicales se succèdent à un rythme effréné... Comme c'est désormais traditionnel aux Trans, la programmation du samedi soir est principalement axée sur le boom boom électronique (avec une extinction des feux prévue à 7h10 du matin, aie, aie, aie !) et le peuple électro a fait le déplacement en masse et... chargé à bloc ! La soirée affiche complet et tout le monde s'apprête à voir déferler une avalanche d'artistes venus pour faire danser les gens, à l'exception de quelques groupes ayant fait le déplacement pour faire planer ou rocker sévèrement. Rodriguez Après avoir assisté aux concerts de The Agitator (une sorte d'Elvis sans guitare) et de Naomi Shelton (grande prêtresse de la soul music), c'est l'esprit guilleret et avec une belle envie de croquer à pleines dents les concerts que l'on se rend en quatrième vitesse au Parc des Expos. Las, la maréchaussée, non contente de contrôler chaque voiture tous le soirs au retour, a également décidé de provoquer un bouchon avec un barrage très filtrant à... Lire la suite

Sixto Rodriguez : les chroniques d'albums

Sixto Rodriguez : Searching For Sugar Man (B.O.F.)

Chronique écrite le 15/02/2013, par Philippe

Sixto Rodriguez : Searching For Sugar Man (B.O.F.)

Avant même l'ère du piratage informatique, dans l'industrie de la musique du 20ième siècle, c'est bien connu, les chausse-trappes furent nombreuses : mauvais timing, mauvais producteur, mauvaise distribution, plus généralement malchance... On ne compte plus les artistes-qui-auraient-du-percer, vénérés par une poignée de fans dans le meilleur des cas, totalement oubliés sinon : beaucoup d'entre eux ont avalé leur bulletin de naissance bien avant d'être reconnus, même en tant qu'artistes maudits ! Et de temps en temps, une belle histoire, notamment par l'effet de loupe du cinéma, permet à certains d'entre eux d'exploser avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi pour le film Dig ! qui, bien qu'il s'en défende, a fait du loser mégalo Anton Newcombe une star, ainsi pour le film Anvil qui a sorti de la galère une bande de valeureux metalleux historiques du même nom, restés sur le quai du train qui avait emmené Metallica et consorts vers la fortune et la gloire... Il en va de même avec le folk-singer Sixto Rodriguez, exhumé par un processus pratiquement miraculeux (et admirablement retracé dans le film Searching for Sugar Man) : sorti au mauvais moment aux USA en 1970 (peut-être l'année la plus chargée de tous les temps en sortie de disques... Lire la suite