Accueil Sleepy Sun en concert
Lundi 18 novembre 2019 : 11284 concerts, 25769 chroniques de concert, 5277 critiques d'album.


Il y a ici la folie psychédélique chère au Grateful Dead, l'âme folk des illuminés Charlatans, le sombre et puissant rock racé du Black Rebel Motorcycle Club, l'improvisation enflammée des bouillants Comets On Fire.

Site

Sleepy Sun en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sleepy Sun : l'historique des concerts

Lu.

29

Sept.

2014

Je.

18

Sept.

2014

Lu.

28

Avril

2014

Sleepy Sun + Guest Point Ephémère - Paris (75)

Di.

16

Sept.

2012

Eldorado Music Festival en concert
Sleepy Sun + Wall Of Death + Samba de la Muerte + Julien Pras Eldorado Music Festival | Sleepy Sun | Julien Pras | Wall Of Death
Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Di.

03

Juin

2012

Festival B-Side en concert
Sleepy Sun + Sessions Fantômes Festival B-Side | Les Sessions Fantômes | Sleepy Sun
Montévidéo - Marseille (13)

Di.

03

Juin

2012

Je.

31

Mai

2012

Sleepy Sun + Moonface Point Ephémère - Paris (75)

Me.

30

Mai

2012

Siskiyou en concert
Sleepy Sun + Siskiyou Sleepy Sun | Siskiyou
Grand Mix - Tourcoing (59)

Sleepy Sun : les dernières chroniques concerts 3 avis

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death

Critique écrite le 19 septembre 2012, par Boby

Café de la Danse - Paris 16 Septembre 2012

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death en concert

4 éme édition pour le Eldorado festival et une programmation aussi originale que grandiose. Pas vraiment "bankable" n'ayons pas peur des mots : réunir Graham Coxon, Perfume Genius ou encore Spleepy Sun sous le même étendard, est en soi un exploit. Wall of Death Si au détour des premières notes, le spectre de Black Rebel Motorcycle Club plane, il ne faudra qu'un morceau pour être convaincu : Wall of Death puise son inspiration des limbes de The Black Angels. Latence permanente, voix aigue dont Alex Maas était, semblait-t'il, le seul à avoir le secret, omniprésente batterie aux rythmes épileptiques, sont autant de similitudes avec les séraphins noirs. Dans l'histoire le Wall of Death, puisqu'il y en a un, est un orgue analogique en marge de la scène dont les mélodies transcendent chaque titre. Parfois, les solos de guitare remémore le psychédélisme anglais, celui magistral des Floyd en tête. En retrait, comme pour laisser les devant de scène à leur musique, le groupe rappelle timidement qu'il va sortir un second album. Les français qui font du Psyché sont rares, ceux qui arrivent à le faire rayonner d'autant plus. Wall Of Death est, sans commune mesure une rareté. Sleepy Sun Sleepy Sun sans chanteuse ça... Lire la suite

Sleepy sun + Session fantômes (Festival B-Side)

Critique écrite le 04 juin 2012, par Roo-ha-kim

Montevideo - Marseille 3 juin 2012

Sleepy sun + Session fantômes (Festival B-Side) en concert

Ce soir les Girlz in the Garage nous convient au Montevideo pour la suite de leur festival " B-Side " (n°5 du nom). J'avais raté pas mal d'occasions de venir ici : superbe lieu dédié à la création contemporaine bien qu'assez bobo par certain côté. Enfin très agréable en tout cas. La soirée débute dès 19h30 avec les djs locaux des Sessions fantômes. Très sympa : du krautrock, du garage,...le tout appuyé par des vidéos d'art contemporain...heu des pendaisons, des mises à mort...ah oui c'est ça l'art contemporain. Le gros Hic c'est qu'il y a le choix en vin notamment mais absolument rien de prévu pour se sustenter à part quelques biscuits d'apéro. 21h10 début du concert des américains (San Francisco) Sleepy Sun. On se dépêche de finir nos verres car il est interdit de rentrer avec dans la salle de concert : parquet au sol c'est sûre ça change de nos habituels lieux de beuveries rock n roll ! Bon sur mp3, les Sleepy Sun m'avaient plutôt emballé : rock... Lire la suite

Sleepy Sun + Moonface

Critique écrite le 06 juin 2012, par paskal

Point Ephémère, Paris 31 mai 2012

Sleepy Sun  + Moonface en concert

Soyons franc, Spine Hits, le 3ème et nouvel album de Sleepy Sun ne nous a pas convaincu. A part 2/3 titres, leur orientation vers un rock au son plus indé anglais du style The Verve, limite grosse machine à la U2, nous laisse perplexe. On leur préfère les vagues psychédéliques teintées de pop hippie à la Jefferson Airplane avec des bonnes guitares heavy (mais attention, pas métal !), soit l'univers d'un bon groupe venant de San Francisco. Pourquoi cette orientation plus anglaise ? A cause du jubilé de la Reine ? Pour avoir un éventuel succès radio (le mot Hits du titre de l'album) ? En tout cas depuis que Rachel (Fannan) a quitté (ou s'est faite virer ?) le groupe, cela a pas mal chamboulé le style musical des garçons. Et bien qu'on se rassure, si en disque ce n'est plus le top, en live, rien (ou presque) n'a changé. On retrouve le son qu'on aime entendre. Ouf ! La première fois que nous avions vu Sleepy Sun en concert, c'était à la Flèche d'or. On avait pris une claque. Il nous a d'ailleurs fallu plusieurs jours pour nous en remettre, tant on avait l'impression d'avoir assisté à un moment perdu sur la comète. Lire la chronique plus bas. En 2012, la surprise en moins, mais toujours avec cette façon de jouer et de transmettre... Lire la suite