Accueil Sound of Mars en concert
Vendredi 28 février 2020 : 10828 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.


Ensemble de six guitares caractérisé par une association d'accords trivialement entendu comme éprouvant, lancinant, corrosif. Qui, au delà d'appréhender en opposition différentes esthétiques, s'intéresse aux structures, aux sens, aux effets,. À d'autres dimensions du son. Sound of Mars vise, en intégrant des données brutes soniques, à générer des émotions perceptives davantage substantielles. Dream Team composée de gratteux des groupes Binaire, Nitwits, Ed Mushi, Kill The Thrill, Ntwin et x25x.

Site

Sound of Mars en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sound of Mars : l'historique des concerts

Sa.

16

Nov.

2019

Mr Marcaille en concert
Mr Marcaille + Sound off Mars + DJ Sound of Mars | Mr Marcaille
Embobineuse - Marseille (13)

Ve.

21

Juin

2019

Soldat + Sound of Mars Data - Marseille (13)

Me.

14

Mai

2014

Ohmodron en concert
Sound of Mars + Ohmodron Sound of Mars | Ohmodron
Embobineuse - Marseille (13)

Ve.

13

Sept.

2013

Sound of Mars + 202 Project 202 Project | Sound of Mars
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Sa.

09

Mars

2013

Marvin en concert
La Colonie de Vacances + Sound of Mars Marvin | Papier Tigre | Electric Electric | Pneu | Sound of Mars
L'EstakCrew - Marseille (13)

Sound of Mars : les dernières chroniques concerts 2 avis

(ma) Rue du Rock #6 (Festival Phocea Rocks) : Not'Pain Quotidien, Hatred Still Alive, Furiapolis, Johnny Barrel, La Chasse, Fifi Rubato, Ex Odd, Projet Milan, Rats Don't Sink, Statonnels, Sovox, Splash Macadam, Rescue Rangers, Sound OFFF Mars, Pleasures, La Flingue, Cowboys From Outerspace, Sing or Die ! Karaoke

Critique écrite le 01 octobre 2018, par Philippe

Rue Consolat, Marseille 30 septembre 2018

(ma) Rue du Rock #6 (Festival Phocea Rocks) : Not'Pain Quotidien, Hatred Still Alive, Furiapolis, Johnny Barrel, La Chasse, Fifi Rubato, Ex Odd, Projet Milan, Rats Don't Sink, Statonnels, Sovox, Splash Macadam, Rescue Rangers, Sound OFFF Mars, Pleasures, La Flingue, Cowboys From Outerspace, Sing or Die ! Karaoke en concert

"Ici, chacun sait, ce qu'il veut, ce qu'il fait, quand il passe..." La Rue du Rock est désormais une mécanique bien huilée, qui se déroulait hier pratiquement sans accrocs pour la, déjà, 6ième fois ! Des premiers packs d'eau poussés un peu ensuqué au diable le matin (Pirlouiiiit a pu faire exactement la même photo de moi que l'an passé...), à la dernière barrière rapportée un peu allumé aux Réformés à la nuit tombée, chacun.e des bénévoles mobilisé.e.s a pu dérouler tout comme moi, sa propre partition comme qui rigole ! Avec un effectif qui se renforce un peu chaque année (tout le monde voulant manifestement rejoindre cette team sexy & mystérieuse), chacun.e a vaillamment gardé les barrières, poussé du matos, plié des Vortex/programme, servi des quantités de bière, vendu nos somptueux t-shirts, etc. etc. Résultat, davantage de temps pour voir les concerts pour tous, enfin j'espère parce que moi, oui, je n'ai pas foutu grand-chose dans l'aprème à part distribuer des bouchons d'oreille et des Vortex ! On a appris de nos erreurs passées (concert pour enfants à l'heure de la sieste, thrash metal juste après faisant fuir les familles horrifiées, sons qui se superposaient, concerts à l'intérieur du garage Thomas avec 3 degrés d'angle... Lire la suite

La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric + Papier Tigre) + Sound of Mars

Critique écrite le 10 mars 2013, par Mystic Punk Pinguin

EstakCrew - Marseille 9 Mars 2013

La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric + Papier Tigre) + Sound of Mars en concert

Dans notre monde moderne, des personnes se sont rendues compte qu'elles étaient allergiques aux ondes (téléphones portables, wifi, etc ..). Fatigue, malaise, maux de tête, dans la jungle urbaine, leur vie est devenue un enfer et elles cherchent désespérément des "trous" technologique pour échapper à cela. Et bien ce soir à l'Estak'Crew, c'est l'inverse. Se retrouvent ici des gens qui ne peuvent vivre sans se faire pénétrer (oui, c'est sexuel) par tout un tas de décharges soniques. On parle ici de rapport physique à la musique, pas simplement de (megalo)mélomanie. De ce qui fait te mettre à un mètre de la scène, pour te prendre des murs de sons (Saint Kill the Thrill priez pour nous) dans la tronche, sentir les tremblements telluriques des basses et grosses caisses te traverser le corps, d'être aux premières loges de tout tsunami sonore. Et pour tous ces accros à la claque dans la gueule, la date de ce soir était incontournable. D'autant plus pour moi qui fêtait mes 40 balais, et les quatre groupes de la Colonie de vacances sonnaient comme une "Quadriphonie pour la Quarantaine" de bon aloi. Autre signe qui ne trompe pas, cela se passe à quelques bornes du quartier de ma jeunesse. En arrivant dans ce squat paumé dans les... Lire la suite