Accueil St.Lô en concert
Mercredi 26 juin 2019 : 10470 concerts, 25537 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.


St.Lô est un groupe de Hip-hop new-yorkais aux influences soul et electro. En concert en 2013 !

Site

St.Lô en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

St.Lô : l'historique des concerts

Sa.

10

Oct.

2015

Festival Impressions visuelles et sonores en concert
St Lô, Siska, Namasté ! feat Tina Mweni, Eve Dahan, Le Yan et Skoob Le Roi Festival Impressions visuelles et sonores | Skoob le Roi | St.Lô | Siska
Dock des Suds - Marseille (13)

Je.

08

Oct.

2015

St Lo + Sax Machine Feat Racecar Le Temps Machine - Joué les Tours (37)

Sa.

19

Sept.

2015

Je.

27

Nov.

2014

Sa.

22

Nov.

2014

Ve.

21

Nov.

2014

Me.

19

Nov.

2014

Sa.

08

Nov.

2014

Benjamin Fincher en concert
St Lo / Benjamin Fincher Benjamin Fincher | St.Lô
MJC Picaud - Cannes (06)

St.Lô : les dernières chroniques concerts 4 avis

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014)

Critique écrite le 30 juillet 2014, par Benji

Malestroit 25&26 juillet 2014

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du nom. L'heure de l'apéro n'a pas sonné, mais les fans sont là pour apprécier. C'est propre et net, sympa comme quand on a les potes en face, ces rockers sont clairement plus à leur place sous leur chapiteau qu'au café du coin. Triggerfinger Place aux invités, les Belges de Triggerfinger, qui accélèrent méchamment. Trois en scène, un mafioso à la basse, un sombre séducteur à la guitare et un fou furieux à la batterie, du son qui percute, du jeu avec le public, des temps variés, un blues qui part en vrille, un solo de batterie de gros, gros malade à la langue tirée, ils livrent une musique déchaînée et s'éclatent autant que nous. Yodelice À regret, on quitte ces AC/DC classieux pour retrouver l'ambiance soft pop rock de Yodelice, qui livre un spectacle irréprochable et honnête, comme d'hab. Le monde arrive, ça monte bien. Shantel Découverte de l'orchestre de Shantel, qui nous offre un rythme nouveau, fanfare rock des Balkans, c'est lourd, c'est chargé, dynamique et le public aime, c'est sympa et très différent des groupes habituels ; 25... Lire la suite

Entretien avec le groupe St Lô à l'occasion du festival Le Cabaret Frappé 2014

Interview réalisée le 25 juillet 2014, par Lily Rosana

Grenoble 23/07/2014

Entretien avec le groupe St Lô à l'occasion du festival Le Cabaret Frappé 2014

C'est de manière très détendue et tout sourire que le groupe St Lô, composé de Mizz Walidah, iOta, Ton's et DocMau, nous accueille en fin de journée au festival Le Cabaret Frappé pour une interview sur leur rencontre, leur projets, ce qui fait la force de leur groupe. Retour sur leur style électro/blues et leurs talents divers et variés... Hanifah walidah, vous êtes originaire de New York. Avant de faire parti du groupe St Lô, vous étiez connu sous le nom de Sha-Key dans le groupe "Brooklyn Funk Essentials". Hanifah Walidah est-il aussi un patronyme ? Non, c'est mon vrai nom, celui que l'on m'a donné à ma naissance. Je m'appelle comme ma mère, Mizz Walidah. La rencontre musicale entre ce qui était le groupe "la bande magnétique" (les 3 autres membres du groupe) et toi est un vrai mélange de styles puisque tu es une Jazz woman et que les autres membres sont des spécialistes de la musique Electro... (Elle rit) jazz woman ! Non je suis plus Punky Pop que Jazz mais j'ai aussi partagé et écouté du Jazz, donc, pourquoi pas... Avez-vous vécu votre rencontre comme un coup de foudre ? Oui, je pense, (dit-elle avec un accent français irréprochable puis elle poursuit en anglais). Toutes les belles choses se produisent par... Lire la suite

Marsatac 2013 : The Pharcyde + Burning House + The Stepkids + Set & Match + Magnetic Man + St Lo

Critique écrite le 09 octobre 2013, par Sami

Dock des suds, Marseille 27 Septembre 2013

Marsatac 2013 : The Pharcyde + Burning House + The Stepkids + Set & Match + Magnetic Man + St Lo en concert

Ca donne un bon coup derrière la tête mais c'est déjà la dixième édition de Marsatac (qui fète sa 15ème) à laquelle je me rend, cette année pour deux soirs très chargés. Mauvaise nouvelle dans l'après midi, l'annulation de Carbon Airways change l'horaire de passage des Pharcyde qui se retrouvent quasiment en même temps que les Stepkids, impossible donc de voir les deux groupes qui m'intéressaient le plus ce soir. Du coup on ira jeter une oreille à Set & Match qui ouvraient la soirée sur la petite scène RBMA. Public encore chiche mais un parterre de kids visiblement déjà fan des Montpellierains, bonne ambiance. Les textes du trio sont plutôt convenus mais le flow est bon, il y a de la complicité et de l'énergie du début à la fin. Coté son c'est éclectique, des beats un peu old school, d'autre plus modernes façon trap music. Bien aimé leurs titres sur fond de TNGHT ("Higher ground") et Neptunes (l'increvable "Nothin" de N.O.R.E.) et celui où ils malmènent un sample de "Be bop a lula". Leur morceau "Sunset" dans un registre plus laidback m'a bien plu mais fait nettement retomber l'intensité d'un concert somme toute agréable. Akua Naru suit dans la Salle des Sucres, pas détesté mais pas tellement accroché non... Lire la suite

Akua Naru + St Lô (Festival Chorus)

Critique écrite le 18 avril 2013, par Julyzz

Magic Mirrors - La Défense 12 avril 2013

Akua Naru + St Lô (Festival Chorus) en concert

Ce midi c'est hip hop au Magic Mirror. La belle Akua Naru entre en scène pieds nus. Elle sollicite beaucoup le public qui le lui rend bien et essaie de faire passer son message comme elle peut avec le peu de mots français qu'elle connaisse. Ça commence avec Tales of (Wo)men en scandant all around the world. PuisOo parle d'amour après la tempête et le titre Poetry :How does it feel now ? tout en sensualité... Elle rend hommage à toutes les grandes dames du hip hop et à toutes celles qui l'ont inspirée dont Lauryn Hill. Elle a déjà beaucoup dépassé son... Lire la suite