Accueil Steeve Estatof en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Tout juste sorti de la Nouvelle Star, il a réussi a imposer son propre style, résolument rock.

Steeve Estatof : vos chroniques d'albums
Site

Steeve Estatof en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Steeve Estatof : l'historique des concerts

Sa.

29

Oct.

2011

Rockalies avec steeve Estatof Festival Rockalies | Steeve Estatof
Stade - St-Martin de Fontenay (14)

Sa.

25

Avril

2009

Steeve Estatof - Eskemo Barbey Rock School - Bordeaux (33)

Steeve Estatof : les dernières chroniques concerts 5 avis

Steeve Estatof

Critique écrite le 30 novembre 2004, par Philippe

Espace Julien, Marseille 30 novembre 2004

Steeve Estatof  en concert

Alors le voilà donc, le phénomène de la télé. Après avoir écrit une chronique plutôt indulgente de son album (lire ici ) - qui comporte de bons moments il est vrai - et n'écoutant que mon courage, je me suis rendu à l'Espace Julien pour constater, selon les mots du célèbre Pierre Andrieu, l'étendue du désastre. Eh bien c'était pas si désastreux que ça. Je retiens des bons et des mauvais points. Mauvais point, 20 h 30 pile et sans avant-groupe (pour 26 € je l'ai trouvée un peu saumâtre quand même). Pas sympa pour les habitués de la salle qui arrivent évidemment à la bourre (j'ai raté que 10 minutes, je m'en sors bien !) Bon point, le son assez bien réglé (j'aurais poussé un peu plus sa chouette voix), le groupe qui joue fort et bien, on sent qu'ils font de la scène depuis un moment quand même, probablement plus que les 6 ou 8 mois qui nous séparent de la victoire de Steeve Estatof à Nouvelle Star sur M6 ! Ca enchaîne bien et le son est très rock méchant, voire noisy ou même ... métal par moments ! Autre bon point, le PUBLIC ! Peu nombreux (salle à moitié pleine), je lui ai cependant trouvé une certaine fraicheur. Pas tant de pisseuses que ça (bien une ou deux fillettes avec leur papa), mais plutôt un public insolite dans ce... Lire la suite

steeve estatof

Critique écrite le 05 mars 2005, par ?

Hérouville, Big band café 04 mars 2005

Pas assez de public pour un Steeve en pleine forme, entouré de zikos qu'assurent un max. Quand on voit ces bons à rien de la Starac remplir un zénith et que des artistes comme Steeve et son groupe ne font qu'une centaine d'entrées, moi je dis "une croix dans la case dommage".... Lire la suite

Steeve Estatof

Critique écrite le 09 mars 2005, par Al

Big Band Café Hérouville St Clair 04 mars 2005

C'est un super concert qui fait du bien car Steeve nous démontre qu'il n'est pas qu'un produit de la télé-réalité mais un artiste à part entière, qui plus est il a vraiment du talent et surtout il est très accessible et naturel !!! conseil, ne le manquer pas !! Lire la suite

Steeve Estatof

Critique écrite le 02 décembre 2004, par KRIS

Rockstore Montpellier 01 Décembre 204

Très bon concert. Steeve a été excellent, très professionnel. Même si la salle n'était pas comble, il a été parfait. Il a joué plusieurs morceaux inédits - plus rock que ceux de son 1er album -. Franchement bon. N'hésitez pas à aller le voir, il le mérite. Très bonne ambiance,... Lire la suite

Steeve Estatof : les chroniques d'albums

Steeve Estatof : A L'ENVERS

Chronique écrite le 02/11/2004, par Philippe

Steeve Estatof : A L'ENVERS

Steeve Estatof est ce p'tit gars qui a touché le gros lot, l'an passé : gagner une émission de radio crochet (Nouvelle Star, M6) où il se serait présenté par hasard (laissons-lui le bénéfice du doute). J'ai souvenir d'avoir eu, malgré toute la méfiance qu'inspire ce type d'émissions, un grand plaisir (voire une légère érection), à entendre du AC/DC et du Nirvana chantés live en prime-time, une fois dans l'histoire ! Par ailleurs, pourquoi le taire, avec sa belle gueule qui me rappelle Renaud il y a vingt ans, sa dégaine de mec jamais vraiment remis de sa première écoute de Smells like Teen Spirit, il m'est plutôt ... sympathique. Il peut certes inspirer de la jalousie, mais il n'y a aucune raison de le mépriser a priori. Pas sans avoir, au moins, écouté son album. Cela dit , j'hésitais quand même à lui donner mes sous. L'honneur est sauf, j'ai pu emprunter le disque à la bibliothèque ! Et sans à priori, contrairement au type idiot, ou sectaire, de la BMVR de Marseille qui, tel un abruti de la FNAC, l'a classé en 'variété française', sans même lui laisser le droit - mérité quoi qu'on en dise - de figurer dans le rayon 'rock français'. Ce qui lui rendrait davantage service pour la mission la plus dure qu'il lui reste à remplir : se trouver... Lire la suite