Accueil Stéphane Galeski en concert
Mardi 17 septembre 2019 : 14351 concerts, 25679 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.


Le chanteur et guitariste du groupe Kabbalah nous propose un répertoire aux influences rock, jazz et klezmer.
Musicien éclectique évoluant entre le Rock, le Jazz et les musiques du monde. Par une démarche motivé tant par la curiosité et l'ouverture d'esprit que par la volonté de renouer avec ses propres racines, il se passionne pour les musiques méditerranéennes et balkaniques. Au fil des voyages (New York, Cracovie, Berlin, Istanbul, Budapest, Séville...), et des rencontres (David Krakauer, Socalled, Yale Strom, Christian Escoudé), il développe un univers musical personnel et singulier.
Le Klezmer et la culture yiddish en particulier se présentent à lui comme le terreau idéal pour générer une musique singulière, aux croisements de l'avant-garde et de la tradition.

Stéphane Galeski en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Stéphane Galeski : l'historique des concerts

Me.

19

Mars

2014

Jean-Marc Illi en concert
Duo Happy Swing Stéphane Galeski | Jean-Marc Illi
La Caravelle - Marseille (13)

Me.

13

Nov.

2013

Jean-Marc Illi en concert
Happy Swing Stéphane Galeski | Jean-Marc Illi
La Caravelle - Marseille (13)

Je.

04

Juillet

2013

Sa.

18

Mai

2013

Stephane Galeski Kawawateï - Marseille (13)

Me.

24

Avril

2013

Jean-Marc Illi en concert
Stéphane Galeski & Jean-Marc Illi Stéphane Galeski | Jean-Marc Illi
La Caravelle - Marseille (13)

Sa.

30

Mars

2013

Stéphane Galeski Kawawateï - Marseille (13)

Je.

21

Mars

2013

Me.

30

Janv.

2013

Jean-Marc Illi en concert
Stéphane Galeski & Jean-Marc Illi Stéphane Galeski | Jean-Marc Illi
La Caravelle - Marseille (13)

Stéphane Galeski : les dernières chroniques concerts 8 avis

Carte Blanche à Malik Ziad #3 feat. Stéphane Galeski, Sayon Bamba, Sam Karpienia, Perrine Mansuy, Sylvie Paz, Dominique Beven, Nielo, Manu Théron ...

Critique écrite le 22 janvier 2013, par Pirlouiiiit

la Meson, Marseille 20 janvier 2013

Carte Blanche à Malik Ziad #3 feat. Stéphane Galeski, Sayon Bamba, Sam Karpienia, Perrine Mansuy, Sylvie Paz, Dominique Beven, Nielo, Manu Théron ... en concert

Avant pour combattre ce que j'avais fini par appeler le blues du dimanche soir (ce jour où tout est fermé et qui précède le début d'une nouvelle semaine) il m'arrivait d'aller par exemple au cinéma. Je ne sais pas si c'est depuis que j'ai des enfants (pas le temps pour), ou si c'est parce que j'ai tendance à ne plus voir le week-end comme un jour différent du reste de la semaine (en terme de sorties), mais cela ne m'est pas arrivé depuis longtemps. Surtout les week-end de concert de la Meson où j'attends le concert du dimanche avec délectation. Surtout les fin de Carte Blanche, car c'est souvent le soir où il se passe le plus de choses. Ce soir je suis d'autant plus impatient que ce que j'ai vu et entendu la veille m'a vraiment mis l'eau à la bouche. Cette soirée devait se dérouler en deux parties : un premier set solo pour Malik Ziad suivi d'un deuxième set avec des invités, soit surement un peu ceux des deux premiers soirs plus quelqu'uns qui n'avaient pas pu jouer avant. Lorsque j'arrive je constate qu'il n'est déjà plus seul puisque accompagné par Stephane Galeski (Kabbalah) à la guitare et/ou au oud/luth et Mhenni Benlala à la basse. Guitare et oud se répondent pour un instrumental très blues ... Ambiance calme et... Lire la suite

Stéphane Galeski & Sam Karpienia (festival Cordes Sans Cible)

Critique écrite le 23 février 2011, par Pirlouiiiit

la Meson - Marseille 18 février 2011

Stéphane Galeski & Sam Karpienia (festival Cordes Sans Cible) en concert

Vendredi soir j'étais très tenté par la programmation de la Machine à Coudre et par celle de la Meson. A la Machine le festival (en attendant) B-Sides (avec Tyvek et Binaire) et à la Méson le mini festival Cordes Sans cibles (avec Sam Karpienia et Stéphane Galeski). J'ai donc naturellement commencé par la Meson qui affichait évidemment complet (note à tous les curieux qui aimeraient y aller : toujours réserver ! le lieu est petit et la programmation de qualité). Il faut dire que Sam comme Stéphane sont des habitués du lieu. Lorsque tout le monde a pris place, Gilles comme à son habitude nous présente la soirée en quelques mots. Ce sera donc d'abord Sam puis Stéphane (je cite "les deux seuls joueurs de mandole polonais de Marseille") pour deux sets solos et bien évidemment les deux joueront quelques morceaux ensemble. Ne les ayant jamais vus en solo j'étais curieux du résultat. C'est donc Sam Karpienia qui prendra place le premier derrière son micro pour son premier set solo si j'ai bien compris. En tout cas ce qui est sûr c'est qu'il était assez concentré et appliqué. Il faut dire qu'en duo ou trio on peut s'appuyer sur l'autre mais en solo on n'a pas le droit à l'erreur. Il attaquera donc à la mandole et construira son morceau... Lire la suite

Maryam Chemirani / Stéphane Galesky / Pierre-Laurent Bertolino

Critique écrite le 05 mars 2010, par Nathalie

La Meson à Marseille le 27/02/2010

Maryam Chemirani / Stéphane Galesky / Pierre-Laurent Bertolino en concert

C'est dans le cadre du festival Cordes sans cible que se produisait, ce soir à La Meson, Maryam Chemirani entourée de Stéphane Galeski, au chant et à la guitare, et de Pierre-Laurent Bertolino à la vielle à roue. Le public est au RDV et les personnes n'ayant pas réservé se voient refuser l'accès faute de place. A retenir pour les prochains évènements à La Meson, rue Consolat, mieux vaut réserver sa place par téléphone. C'est dans une ambiance familiale et intergénérationnelle que nous attendons le début du concert. En sirotant un verre ou en mangeant puisque le lieu propose aussi de la restauration. Pour ma part j'étais venue une fois à la Meson entendre Sam Karpienia et j'avais apprécié l'intimité de cette salle. J'avais également entendu à deux reprises et avec grand plaisir la chanteuse Maryam Chemirani dans la formation Oneïra. Le spectacle est présenté comme une première et surprise le trio sera rejoint par... Bejan et... Lire la suite

Little Big

Critique écrite le 09 décembre 2009, par Mcyavell

La Mesón - Marseille 5 décembre 2009

Little Big en concert

Nous voici donc, Bruno et moi, de fort bonne humeur après une première partie de soirée réussie (Philippe Renault), devant la Mesón, une des rares salles de Marseille qui commencent à l'heure. Il n'est en effet que 21 heures et Little Big joue déjà son deuxième titre. Nous sommes des garçons bien élevés et attendons debout dans l'entrée la fin de cette longue pièce pour traverser discrètement la salle. Le feuilleton s'appelle 1001 nuits. Nous en avons dû manquer une petite centaine d'épisodes mais le décor oriental et les quatre personnages donnent envie de rembobiner. La pièce suivante se nomme Apaisement. Apaisant indeed ! D'autant que nous avons pu trouver une place confortable, Bruno assis au premier rang, moi pas loin du bar. Ce groupe est né de la rencontre en 2005 de deux guitaristes. J'en connaissais un, Stéphane Galeski, dealer de frissons avec Kabbalah, je découvre l'autre. La guitare électrisée de Stéphane a encore des effets sur mon échine. Ils sont ici comme à la maison (prononcer "Mesón"). Bien qu'exclusivement instrumentale, leur musique polyglotte parle surtout espagnol. Et la guitare flamenca de Rémy Jouffroy repasse une couche de rouge et de jaune aux murs du lieu, habitués aux compás et... Lire la suite