Accueil Swans en concert
Dimanche 19 novembre 2017 : 11511 concerts, 24719 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Mythique et très influent groupe américain de post punk noise emmené par Michael Gira, Swans revient aux affaires pour délivrer un son toujours aussi aventureux...

Site

Swans en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Swans : l'historique des concerts

Je.

05

Oct.

2017

Interceptor Fest J.1 Barbey : Swans + Baby Dee Barbey Rock School - Bordeaux (33)

Me.

04

Oct.

2017

Warm Up Les IndisciplinÉes 12ème Édition : Swans et Baby Dee Le Manège - Lorient (56)

Me.

07

Juin

2017

Ma.

06

Juin

2017

Swans + Little Annie La Nef - Angoulême (16)

Lu.

05

Juin

2017

Di.

04

Juin

2017

Me.

31

Mai

2017

Festival Primavera Sound en concert
Primavera Sound Festival 2017 : Arcade Fire, Frank Ocean, the xx, Aphex Twin, Grace Jones, Slayer, Solange Van Morrison, Run the Jewels, Angel Olsen, Elza Soares, Death Grips, Seu Jorge Festival Primavera Sound | Van Morrison | The Mystery Lights | Run The Jewels | Kevin Morby | Frank Ocean | Teenage Fanclub | The XX | Grace Jones | Shellac | Slayer | Skepta | King Gizzard & The Lizard Wizard | Preoccupations | Angel Olsen | Aphex Twin | Swans | Jason Lytle | The Black Angels | Arcade Fire | Gojira
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Swans : les dernières chroniques concerts 3 avis

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015)

Critique écrite le 16 décembre 2015, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 29-31 mai 2015

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Après une édition 2014 de rêve, il fallait absolument revenir au This Is Not A Love Song Festival, dont la troisième édition se tenait fin mai à Paloma, à Nîmes, pour assister à la douce montée en puissance de ce rendez-vous désormais noté sur tous les agendas des fans d'indie music. Prog très classe, tarifs modiques, quatre scènes, ambiance à la cool, superbe déco " farniente " et cadre intimiste : une sorte de mini Route du Rock sous le soleil... Changement cette année, la plus grande scène se trouve maintenant dehors au milieu des (vrais) oliviers et des (fausses) pivoines géantes. Swans Quoi de mieux pour entrer de plain pied dans l'édition 2015, qu'un concert des Swans ? Un groupe toujours aussi extrême et jusqu'au-boutiste, et donc précieux justement pour ces deux raisons... Dans la grande salle, les conditions sont idéales pour apprécier les symphonies bruitistes ourdies par le chef d'orchestre Michael Gira en compagnie de ses terrifiants musiciens. Les longs couloirs de bruit blanc succèdent à des passages avec des incantations vocales sataniques, puis à des titres - un peu - plus " classiques ", comme le très noise hardcore " A Little God In My Hands ". Clairement, Swans est en pleine possession de ses... Lire la suite

Swans (This Is Not A Love Song Festival 2015)

Critique écrite le 05 juin 2015, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 29 mai 2015

Swans (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Quoi de mieux pour entrer de plain pied dans le This Is Not A Love Song Festival version 2015, qu'un concert de deux heures des mythiques Swans ? Après deux changements de lieu et d'horaire pour permettre aux fans de Thurston Moore de voir les deux concerts, cet apéritif bien corsé et très classe est servi de 18h40 à 20h40 (oui, c'est précis !) par un groupe toujours aussi extrême et jusqu'au-boutiste, et donc précieux justement pour ces deux raisons... Le petit plus par rapport au concert de cette même tournée vu en club fin 2014 (où l'ingé son s'était fait plaisir avec une moyenne de 115db et des pointes régulières à 130) est le respect de la règle des 105db tout en gardant la puissance et la sauvagerie des morceaux. Ce qui permet d'apprécier le show à sa juste valeur sans avoir les oreilles en sang. Merci ! L'on se trouve donc dans des conditions quasi idéales pour apprécier les symphonies bruitistes ourdies par le chef d'orchestre Michael Gira en compagnie de ses remarquables musiciens, Thor Harris (percussions démentes, violon tronçonneuse, trombone éléphantesque etc), Christophj Hahn (pedal steel guitar de la mort), Norman Westberg (guitare aride), Phil Puleo (batterie tétanisante) et Chris Pravdica (basse agressive). Les... Lire la suite

Swans + Christophj Hahn & Thor Harris

Critique écrite le 17 octobre 2014, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 6 octobre 2014

Swans + Christophj Hahn & Thor Harris en concert

Concert en forme de mur du son des mythiques Swans de Michael Gira, venus présenter leur excellent dernier album To Be Kind à la Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand, le 6 octobre dernier... Précédée par un très beau set folk blues crépusculaire assuré par deux " Cygnes", Christophj Hahn - guitare sobre et voix grave - et Thor Harris - bruitages - en première partie improvisée (Pharmakon, malade, étant dans l'impossibilité de jouer), la prestation des maléfiques rois de la noise/post punk avait tout de la grand messe sonique attendue. Avec de (très) longs et (super) beaux morceaux magistralement torturés et lardés du chant psychiatrique de Mister Gira. Seul problème, le volume sonore : 115 décibels de moyenne et des pointes régulières à 130... Douleur intense ! Quand le public, composé de nombreux fans et de néophytes rapidement conquis, voit arriver Michael G. et ses lieutenants, il sait qu'il va avoir droit à une sévère fessée noise, mais peut-il s'attendre à un tel déchaînement de bruit quasi ininterrompu de plus de deux heures, surtout dans un club aussi petit ? Oui, mais non. Dès le début du funeste concerto pour détraqués, les percussions répétitives de Thor Harris tétanisent l'auditeur innocent, avant que la très bonne... Lire la suite

Jamie Xiu Xiu + Swans

Critique écrite le 16 avril 2013, par Karen Solvery

L'épicerie Moderne - Feyzin 27 Mars 2013

Jamie Xiu Xiu + Swans en concert

C'est à l'épicerie Moderne, Mercredi 27 Mars, que jouèrent les Swans, accompagné de Jamie Xiu Xiu en première partie. Arrivée vers 20h30, je rejoins la salle en attendant que le concert commence. Petit à petit les gens arrivent par petit groupe. Bientôt s'installe Jamie Xiu Xiu, pour le premier set. Xiu Xiu, groupe de rock expérimental californien, issu des années 2000, est alors simplement composé de son membre fondateur et stable, le chanteur Jamie Stuart. Muni de sa guitare electroacoustique, il nous entraine dans une série de morceaux très inspirés folk ou s'y greffe une voix suave qui semble sortir par râle. Comme une espèce de compression de sanglots étouffés, la voix se détache dans un fragile effort et donne lieu à des heurt dans le rythme. Au fil de certains morceaux, nous sommes amenés à gouter au paysage d'une certaine flore et faune , suggéré par les samples de certains sifflements d'oiseaux et autres bruits naturels. Très mélancolique, Jamie Stewart s'arrête par moment, comme suffoquant, cherchant à récupérer du coffre à l'intérieur et le voilà qui repart dans quelques paroles pour achever sa mélodie. Bien que sa prestation ne m'est pas rendue spécialement enthousiaste, l'emploi particulier qu'il faisait de sa... Lire la suite

Swans : Vidéo