Accueil The Black Angels en concert
Dimanche 25 février 2018 : 11848 concerts, 24869 chroniques de concert, 5198 critiques d'album.


Groupe d'Austin,Texas ressuscitant le son dur, rock et psychédélique, The Black Angels compose des titres éclectiques, oniriques et habités. Tout est là : Pink Floyd, Doors, Velvet Underground, 13th Floor Elevators... En concert en France en 2017 avec un nouvel album à défendre en live ! Après la Grande Halle de la Villette pour le festival Villette Sonique en 2015, les Black Angels sont en concert au festival Levitation France, au Quai à Angers, le 16 septembre 2017 et à la Cigale, à Paris, le 29 septembre 2017. A lire, une interview d'Alex Maas à propos de l'album "Death Song" en un clic ici...

The Black Angels : vos chroniques d'albums
Site

The Black Angels en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Black Angels : l'historique des concerts

Ve.

29

Sept.

2017

A Place To Bury Strangers en concert
The Black Angels + A Place To Bury Strangers The Black Angels | A Place To Bury Strangers
La Cigale - Paris 18ème (75)

Me.

20

Sept.

2017

A Place To Bury Strangers en concert
The Black Angels + A Place To Bury Strangers The Black Angels | A Place To Bury Strangers
Paradiso - Amsterdam (NL)

Ma.

19

Sept.

2017

A Place To Bury Strangers en concert
The Black Angels + A Place To Bury Strangers The Black Angels | A Place To Bury Strangers
Ancienne Belgique - Bruxelles (B)

Lu.

18

Sept.

2017

A Place To Bury Strangers en concert
The Black Angels + A Place To Bury Strangers The Black Angels | A Place To Bury Strangers
Les Docks - Lausanne

Sa.

16

Sept.

2017

Levitation France en concert
Levitation France - Samedi : The Black Angels - Beach Fossils - A Place To Bury Strangers - Black Devil Disco Club • Petit Fantome - Villejuif Underground - Cfm - The Holydrug Couple - Elephant Stone - Moon Gogo Levitation France | The Black Angels | Petit Fantôme | A Place To Bury Strangers | Le Villejuif Underground | Beach Fossils | Black Devil Disco Club
Le Quai - Théâtre 900 - Angers (49)

Sa.

16

Sept.

2017

Levitation France en concert
Levitation France 2017 - 16 septembre : THE BLACK ANGELS • BEACH FOSSILS • A PLACE TO BURY STRANGERS • BLACK DEVIL DISCO CLUB • PETIT FANTOME • VILLEJUIF UNDERGROUND • CFM • THE HOLYDRUG COUPLE • ELEPHANT STONE • MOON GOGO Levitation France | The Black Angels | Le Villejuif Underground | Petit Fantôme | A Place To Bury Strangers | Elephant Stone | Beach Fossils | Black Devil Disco Club
Théâtre le quai (49)

Ve.

15

Sept.

2017

Levitation France en concert
Levitation France 2017 - pass 2 jours : THE BLACK ANGELS, SLOWDIVE, GROUP DOUEH & CHEVEU, ACID MOTHERS TEMPLE, BLACK DEVIL DISCO CLUB, KIKAGAKU MOYO, ULRIKA SPACEK, CFM etc Levitation France | The Black Angels | Slowdive
Théâtre le quai (49)

Di.

11

Juin

2017

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2017 - 11 Juin : King Gizzard & the Lizard Wizard, The Black Angels, Death Grips, Teenage Fanclub, Slaves, Pond, Frank Carter & The Rattlesnakes, Royal Trux, Baroness, Whintey, Mick Jenkins, Laura Sauvage, Mofo Party Plan This Is Not A Love Song Festival | The Black Angels | Frank Carter & The Rattlesnakes | Slaves | Mofo Party Plan | Baroness | King Gizzard & The Lizard Wizard | Pond | Death Grips | Teenage Fanclub
Paloma - Nîmes (30)

The Black Angels : les dernières chroniques concerts 20 avis

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017)

Critique écrite le 03 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 15&16 septembre 2017

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les Black Angels. Le combo d'Alex Maas avait d'ailleurs inauguré la déclinaison sise dans notre beau pays en 2013 en jouant au Chabada à Angers. Et cette année les récents auteurs de l'album Death Song étaient de retour au Quai, toujours dans la cité angevine, pour jouer en tête d'affiche tout en haut d'une très belle programmation ayant attiré 3700 personnes réparties sur les soirées des vendredi 15 (quasi complet) et samedi 16 septembre (complet complet). On vous raconte tout ça... Cosmonauts Vendredi dès 19 heures, dans la grande salle du Forum, le groupe Cosmonauts délivre un set superbement psyché, qui fait un énorme effet sur le public commençant tranquillement à se chauffer pour le reste de la soirée, qui s'annonce sous les meilleurs auspices. Comme son nom l'indique assez clairement le combo américain invite à faire ses valises pour la voûte céleste. Et il arrive à ses fins malgré l'horaire précoce et la lumière du jour qui perce encore au travers des vitres du Quai. Le mélange rock garage, influences Lou Reed/Velvet Underground et aspirations psyché... Lire la suite

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017)

Critique écrite le 29 septembre 2017, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 16 septembre 2017

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017) en concert

Point d'orgue (électrique) d'une très belle édition du festival Levitation France au Quai, à Angers, le trippant concert des Black Angels a permis de conclure sur une superbe note psyché deux jours idylliques passés à planer sur les prestations de Cosmonauts, Ulrika Spacek, Bo Ningen, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Slowdive, Acid Mothers Temple, Moon Gogo, Jen Cloher, Elephant Stone, CFM et The Murlocs (oui, tout ça !)... A Place To Bury Strangers Juste avant le set des créateurs du festival dans la grande salle, le groupe de noise extrémiste A Place To Bury Strangers (choisi par Alex Maas & Co pour faire les premières parties du Death March Tour) se charge d'envoyer du très lourd pendant un peu moins d'une heure. " Eclairé " sauvagement au stroboscope, évoluant dans une épaisse fumée, les trois musiciens attaquent fort avec un titre où le chanteur guitariste saccage son instrument de travail avec délectation. Dans un fracas de tous les diables, on voit passer une guitare volante qui finit par s'écraser au sol dans un grand bruit amplifié par les multiples pédales d'effets distordus. La suite s'avérera du même acabit, c'est à dire déconseillée aux épileptiques notoires, aux oreilles sensibles et aux amoureux de belles... Lire la suite

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017

Interview réalisée le 13 août 2017, par Pierre Andrieu

Austin, Texas Mars 2017

Interview d'Alex Maas du groupe The Black Angels à l'occasion de la sortie de l'album Death Song et du festival Levitation France 2017

Le chanteur et leader des Black Angels, Alex Maas, est un mec plutôt cool : quand on l'appelle un soir via skype, en plus d'être très loquace et aimable au cours de l'entretien, à la fin de celui-ci il se propose même carrément de nous inviter à Austin pour le festival Levitation 2018, qu'il co-organise avec ses potes ! Bref, il est très sympathique et ça tombe bien car on a un immense respect pour les Black Angels depuis leur concert aux Transmusicales de Rennes en décembre 2008, concert qui nous avait clairement troué le cul (comme leurs derniers shows français auxquels on a assisté d'ailleurs, à Villette Sonique en 2015 puis à TINALS en 2017). Et pour ne rien gâcher, le fameux barbu à la casquette toujours vissée sur le crane a des choses plus que censées à dire à propos du nouvel album des Black Angels, Death Song, qui est un très bon cru, et sur l'état du monde en général... Comment vous sentiez-vous au moment de commencer l'album "Death Song"  ? Alex Maas : C'est un peu toujours la même chose, on essaie de comprendre ce qui se passe dans ce putain de monde, donc notre état d'esprit est le même que depuis les débuts du groupe : on se pose plein de questions, on essaie de ne pas être trop introspectifs dans les textes, de... Lire la suite

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017)

Critique écrite le 13 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 9-11 juin 2017

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Edition 2017 très réussie pour le This Is Not A Love Song Festival 2017, à Paloma (Nîmes), avec moult concerts de dingue en plein air par plus de 30 degrés ou dans la salle climatisée, le tout devant un public très nombreux (16 000 personnes). Ce triomphe mérité du festival, qui grandit tout en prenant soin de rester à taille humaine, est dû à plusieurs choses : un site parfait, du soleil en-veux-tu-en-voilà et, bien évidemment, une prog toujours énormissime ! Vendredi 9 juin Dès notre arrivée, le groupe Yassassin prend les choses en main avec son punk rock strident et sexy... C'est parti pour trois jours sans temps mort, ou presque. Yassasin se propose de nous mettre une bonne gifle d'entrée de jeu avec des titres qui claquent, servis très frais par un très remonté quatuor entièrement féminin. Bien joué ! Après un petit passage devant le classieux set d'Andy Shauf, en forme pop mélancolique olympique, place à la géniale prestation des Coathangers, un trio de femmes à poigne sachant défourailler des titres entre Ramones et Black Lips ! La batteuse principale, pour le moins athlétique, cogne comme une malade en chantant d'une voix enrouée, tandis que la guitariste gueule des chœurs plus aigus et que la bassiste fait le... Lire la suite

The Black Angels : les chroniques d'albums

The Black Angels : Death Song

Chronique écrite le 08/04/2017, par Pierre Andrieu

The Black Angels : Death Song

Quatre ans après le très bon Indigo Meadow (album ayant donné lieu à un fantastique passage au festival Villette Sonique en 2015 !), les Black Angels sont de retour avec un disque nommé Death Song, un nouveau moyen pour déclarer ouvertement leur flamme au mythique Velvet Underground et à sa chanson bruitistico jusqu'au boutiste, The Black Angel's Death Song... Alex Maas et ses acolytes sont clairement des hommes (et une femme) de goût - ça on le savait depuis longtemps ! -, cette collection de chansons flambant neuves en étant une énième preuve puisqu'elle offre un panorama imprenable sur leurs multiples talents. Death Song est un disque de rock 'n roll psyché à la fois musclé et concerné, comme sur l'excellent premier single aux atours joliment anticapitalistes, Currency, pouvant être virulent et inquiétant, comme sur le dérangeant I'd kill for her, et au final bâti pour faire tripper et réfléchir dans un même élan, comme sur le très prenant I Dreamt et consorts... Même s'il a été écrit avant l'élection de Donald à la Maison Blanche, on sent un souffle politique orienté vers des valeurs fort éloignées de l'appât du gain systématique et du repli sur soi érigé en mode de pensée. Après les deux titres inauguraux cités à l'instant, les... Lire la suite

The Black Angels : Indigo Meadow

Chronique écrite le 30/03/2013, par Pierre Andrieu

The Black Angels : Indigo Meadow

Toujours à fond dans leur trip " rock psyché qui tue ", les bien nommés Black Angels remettent le couvert avec Indigo Meadow, un album satanique à souhait convoquant, comme il se doit, le meilleur de la musique du diable... En prenant plus que jamais comme point de départ le meilleur de Roky Erickson, Syd Barrett, The Velvet Underground, The Doors & co, le groupe d'Alex Maas tutoie à nouveau les sommets du psychédélisme... Grâce à un imparable savoir faire au niveau du songwriting (sans faille), de la production (quel son !) et des arrangements (orgue enchanteur, effets rendant la voix complètement flippante, distorsion maléfique...). Clairement, cet album très tripant est un sans faute qui donnerait presque envie de jouer du soir au matin des chansons du fou dangereux Charles Manson ! Les trois premiers titres - Indigo Meadow, Evil Things et Don't Play with Guns - sont d'ailleurs tout simplement de purs chefs-d'oeuvre. Et comme le reste est à l'avenant, il est impossible de pas rester scotché pendant la durée de l'album, qui sait ménager des pauses plus calmes (Holland, Black Isn't Black) ou pop (The Day) avant de mettre le feu aux... Lire la suite

The Black Angels : Phosphene Dream

Chronique écrite le 07/10/2010, par Boby

The Black Angels : Phosphene Dream

Pour être psyché dans le XXI éme siècle nul besoin d'inventer des sons bizarroïdes, de rajouter des instruments tout droit sortis de chez le dealer de Satan ou encore d'enregistrer des grognements d'ours polaires en string dans un motel miteux de San Francisco. Il suffit finalement de rester à l'essentiel, de se concentrer sur l'essentiel, d'être l'essence - ciel. De la reverb dans une voix envoûtante, des guitares aux assonances saturées, une batterie aux rythmes épileptiques, what else ? Black Angels l'aura bien compris, être psychédélique au XXI éme siècle, c'est simplement rester dans les carcans du XX éme siècle tout en essayant de consommer le moins de drogues possible. Mission Impossible? Pas sur. Rappelons qu'Axel Maas et ses camarades en sont quand même à leur troisième exercice du genre. Et à chaque fois un succès à la clé, le style de musique agréable à écouter même dans une baignoire remplie de petits casses croutes pour pingouins plus communément nommés glaçons. Victime... Lire la suite

The Black Angels : Phosphene Dream

Chronique écrite le 21/09/2010, par Pierre Andrieu

The Black Angels : Phosphene Dream

Sur son nouvel album, Phosphene Dream, le mystérieux groupe texan The Black Angels au nom inspiré par une chanson du Velvet Underground permet une très belle plongée en apnée dans l'enfer du rock garage psyché pop des années 60 et 70... Quelques écoutes recueillies suffisent à constater la très haute tenue des dix nouveaux titres, tout à fait dans la lignée des précédents efforts du combo basé à Austin (même si des tentative réussies de pop sixties apparaissent désormais). Comme récemment à la Route du Rock 2010, les munitions fraîchement sorties de l'armurerie permettent d'enrichir la set list des concerts avec de nouvelles bombes au Napalm. Grâce à celle-ci et aux plus anciennes - encore actives et pouvant exploser à tout moment ! -, The Black Angels a la particularité d'être un exceptionnel groupe de scène sachant prendre les publics à tous les coups dans ses filets. Quand ces desperados là jouent leurs morceaux en live, c'est le trip assuré ! Et ce n'est pas près de s'arrêter car Phosphene Dream recèle encore de nombreux moments de bravoure... Commençons par le commencement : ... Lire la suite

The Black Angels : Vidéo

The Black Angels : écoute