Accueil The Hives en concert
Vendredi 24 novembre 2017 : 11619 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


The Hives, c'est du punk'n'roll supersonique et néanmoins scandinave animé par un authentique barjo en costard, Howlin'Pelle Almqcist. Terriblement jouissifs sur album comme sur scène, les fantastiques Hives seront en concert en 2017 !

The Hives : vos chroniques d'albums
Site

The Hives : l'historique des concerts

Sa.

22

Juillet

2017

Lollapalooza Paris en concert
Lollapalooza 2017-pass: Red Hot Chili Peppers, The Weeknd, Imagine Dragons, Alt-j, Lana Del Rey, Dj Snake, London Grammar, Pixies, The Roots, Iam, L. Gallagher, LP,The Hives, La Femme, Rival Sons, Glass Animals, Skepta, Martin Solveig, Walk Off The Earth Lollapalooza Paris | DJ SNAKE | Tom Odell | Imagine Dragons | Alt-J | Lana Del Rey | La Femme | Pixies | The Hives | The Roots | LP | Walk Off The Earth | Skepta | Anna Kova | Milky Chance | London Grammar | Glass Animals | The Weeknd | Rival Sons | Crystal Fighters | Martin Solveig | Red Hot Chili Peppers | IAM | Max Jury | Liam Gallagher
Hippodrome de Longchamp - Paris (75)

Sa.

22

Juillet

2017

Lollapalooza Paris en concert
Festival Lollapalooza 2017 - 22 Juillet : The Weeknd, Imagine Dragons, London Grammar, The Roots, The Hives, Lp, Martin Solveig, Tchami, Skepta, Glass Animals, Milky Chance, Kaleo, Yellow Claw, Oliver Heldens, Crystal Fighters, Jauz, Joyryde, Bear's Den.. Lollapalooza Paris | Max Jury | London Grammar | Glass Animals | Crystal Fighters | The Hives | LP | Skepta | Milky Chance | Imagine Dragons | The Weeknd | Martin Solveig | The Roots
Hippodrome de Longchamp - Paris (75)

Di.

03

Juillet

2016

Festival Garorock en concert
Festival Garorock 2016 - Disclosure, The Hives, Method Man & Redman, Vald, Yelawolf, Jagwar Ma, Savages, Caravan Palace, Caribbean Dandee, Charles Bradley & His Extraordinaires, Mass Hysteria ... Festival Garorock | Mass Hysteria | The Hives | Vald | Method Man & Redman | Caravan Palace | Charles Bradley | Jagwar Ma | Disclosure | YelaWolf | Savages
Presqu'île de la Filhole - Marmande (47)

Sa.

02

Juillet

2016

Festival Bobital en concert
Festival Bobital Billet Journee : The Hives, Charlie Winston, L.e.j, Breakbot, Minuit, Broken Back, Little Big, Gad Zukes Festival Bobital | The Hives | Little Big | Charlie Winston | Breakbot | L.E.J | Broken Back
Parc du Louvre - Bobital (22)

Sa.

11

Juillet

2015

Les Ardentes en concert
Nicki Minaj - Iggy Pop - Paul Weller - The Hives - Paul Weller - Charlie Winston - Benjamin Clementine - Nero (dj Set) - Flux Pavilion - Rl Grime - The Charlatans- James Vincent Mcmorrow - Clark - Gaz Coombes - The Experimental Tropic Blues Band - Les Ardentes | Iggy Pop | The Charlatans | Tom McRae | Paul Weller | Ben Khan | De La Soul | The Hives | The Experimental Tropic Blues Band | Charlie Winston | Tinie Tempah | Flux Pavillon | Nicki Minaj | Woods
Parc Astrid - Liege

The Hives : les dernières chroniques concerts 26 avis

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017)

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Samuel C

Hippodrome de Longchamp - Paris 22-23 juillet 2017

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures une telle programmation... Divines : Alors que son album Lust for Life sortait l'avant-veille de sa prestation, Lana Del Rey et son style à la fois vaporeux et sensible n'arrivait pas à convaincre pleinement malgré d'excellents musiciens et deux danseuses-choristes efficaces. Se produisant au sein d'une scénographie type cabaret des années 30 nommé le Del Rey, la diva fait ce qu'elle peut. Sa musique ne se prête peut-être pas à être jouée en plein air. Malgré tout réentendre les classiques de son très réussi "Born to die" est plaisant. London Grammar était confronté à une situation identique : le timbre d'Hannah Reid est sublime et les compositions magnifiques. Toutefois on préférerait certainement apprécier le trio dans le cadre intimiste de la Cigale ou du Trianon. D'autant plus que la proximité de l'Alternative stage et de la Perry's stage donne l'impression d'entendre parfois d'étrange incursions de beats dans les envolées lyriques de la jeune anglaise. Renfrogné : On ne sait pas si Liam Gallagher a croisé le regard de son frère... Lire la suite

The Hives (Rock en Seine 2014)

Critique écrite le 29 août 2014, par Pierre Andrieu

Parc de Saint-Cloud, près de Paris 22 août 2014

The Hives (Rock en Seine 2014) en concert

Ayant déjà vu le génial Mac Demarco une semaine avant à la Route du Rock, à Saint-Malo, et son concert ayant pile au même moment que celui des Hives (pas vus depuis quelque temps... ) lors de la 1ère journée du festival Rock en Seine, on choisit de prendre une bonne rasade de rock 'n roll punk qui rend heureux en compagnie des Suédois volants... Brillante idée, les fringants jeunes garçons venus du froid ayant concocté un show percutant, roboratif, sexy et drôlissime pour débuter sur les chapeaux de roues la soirée de ce Vendredi 22 août 2014 ! Peu de nouveautés - à part un nouveau bassiste bien briefé par le reste de la troupe et quelques morceaux inédits joliment branlés (voire tubesques, ça promet pour le prochain disque!) - mais une prestation toujours aussi jouissive de l'inénarrable hâbleur en chef et chauffeur de salles Howlin' Pelle Almqvist !  Bien secondé par un groupe au taquet, le gars utilise d'entrée de jeu la toute nouvelle avancée de scène pour aller fréquemment faire le con au milieu du public... Ses pitreries, ses sauts, ses mimiques amusées et autres facéties n'en ont que plus d'impact sur cette... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3

Critique écrite le 25 août 2014, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 22 août 2014

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les intempéries, ce festival reste la meilleure façon de boucler l'été, avec sa programmation jamais tellement aventureuse sur les têtes d'affiche, mais toujours très efficace. En deux ans, le site a manifestement été agrandi (pour accueillir plus de monde sans doute), au détriment de l'exposition d'affiches et du "food court" qui semblent bien esseulés, relégués à l'entrée. Météo ? Nuageuse et non menaçante. So far so good. On commence par retrouver Cage The Elephant, auteurs d'un super set déchaîné ici même il y a deux ou trois ans. Leur nouvel album nous a hélas moins marqué que le précédent, pure tuerie régressive pour ex-ado des 90's. Même si le chanteur (toujours beau gosse et ultra-affuté) se démène comme un beau diable quel que soit le rythme, et va chercher le public sur son terrain, et même si trois guitares permettent de gonfler le son, la tonalité est plutôt pop-rock aujourd'hui, disons genre Beatles sous stéroïdes. Aberdeen ou Shake me Down sont de fort belles ballades, qui n'atteignent pas la rage de leurs titres plus nirvanesques (Sell yourself,... Lire la suite

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen

Critique écrite le 16 juillet 2013, par Raphael Santa

Palais des Festivals - Cannes 11 Juillet 2013

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen en concert

Pantiero ... un festival de musique entre mondanité cannoise et musique hyper underground sur la terrasse à ciel ouvert du Palais des festivals. Une ouverture de soirée atmosphérique devant une petite centaine de personne avec le le Taïwanais de naissance et néo- Montréalais Alex Zhang Hungtai et ses Dirty Beaches. C'est dans des catacombes suintantes d'airs visqueux qu'est allé chercher son rock expérimental, les atmosphères viciées et vicieuses d'une musique obsédante. Fils naturel de Suicide et de l'enfer, de David Lynch et de l'opium, il évoque Chris Isaak qui aurait fini par doubler le dragon à force de le chasser...noirceur et frousse garantie. L inter-concert est assuré par The DukeBox Stuntmen : les 2 DJ du Duke (bar branché marseillais). Ils proposent une musique garage-punk-soul-rock décalée. Le show est surtout derrière les platines... 2 véritables dandy tatoués survoltés ... même en connaissant que 10 % des chansons diffusées , le dj set met une vrai patate ! Place ensuite au rock cassant et urgent des parisiens de Frustration. Une musique sèche et nerveuse, à la fois cold-wave & post-punk, portée par leur chanteur charismatique Fabrice Gilbert, secondé par des choeurs tonitruants. ... Lire la suite

The Hives : les chroniques d'albums

The Hives : Lex Hives !

Chronique écrite le 03/05/2012, par Pierre Andrieu

The Hives : Lex Hives !

Enfin ! Cinq ans après The Black and White Album (paru fin 2007), le retour des jouissivement hystériques et des maxi dinguos suédois de The Hives se profile à l'horizon - l'album Lex Hives ! sort le 4 juin 2012 -, et avec lui une méchante envie de se mettre la tête à l'envers à l'un de leurs roboratifs concerts... Howlin' Pelle Almqvist (cris stridents, voix arrogante, humour hâbleur de sale gosse), Nicholaus Arson (guitare vraiment très électrique), Vigilante Carlstroem (deuxième couche de guitare pour encore plus d'effet décérébrant), Dr. Matt Destruction (basse vrombissante) et Chris Dangerous (batterie bien frappée) n'ont pas changé grand chose à leur épatante formule gagnante : au programme du nouvel opus, des titres de punk garage parfois teintés de pop, entrecoupés de morceaux plus calmes et mâtinés de rhythm and blues... A signaler, une composition évoquant les grandes heures d'AC/DC (ce riff bien gras à la Black In Black !), le déjanté I Want More. Et à part ça, nous avons affaire à du bon Hives typiquement énervé - Come One !, Go Right Ahead, Patrolling Days, Take Back the Toys, If I Had A Cent, 1000 Answers... - ou faussement apaisé, pour emballer les gonzesses, Without The Money (et son gimmick à la Screamin' Jay Hawkins) ou... Lire la suite

The Hives : Tarred and Feathered (EP)

Chronique écrite le 01/10/2010, par Philippe

The Hives : Tarred and Feathered (EP)

Et hop, un petit bonbon au poivre : les auto-proclamés sexy swedish motherfuckers The Hives nous livrent un court EP de trois reprises appelé Tarred & Feathered - en gros, 'goudronnés avec plumes', comme le montre la photo. La virée commence avec Civilization's Dying des Zero Boys, brûlot punk des 80's déjà brillamment défendu sur scène cet été, toujours dans leur veine punk'n'roll tout à fond de leur Black & White Album, et pleine de fuzz... Lire la suite

The Hives : The Black And White Album

Chronique écrite le 07/11/2007, par Pierre Andrieu

The Hives : The Black And White Album

Non, The black and white album, le nouvel album des Hives, n'est pas une tentative osée de réconciliation entre le Black album de Metallica (rires) et le White album des Beatles (respect)... Il s'agit plutôt d'un album poussant à son maximum la recette explosive des Suédois drôlement énervés : mélanger le rock garage le plus hystérique avec la pop la plus radiophonique, le tout en singeant Mick Jagger et les Rolling Stones. L'avantage des Hives sur le groupe préféré du grabataire en chef Philippe Manœuvre, c'est qu'ils sont vivants, eux... Et ils le prouvent encore sur cet album vitaminé proposant des tubes punk ‘n pop en or massif (Tick tick boom, Bigger hole to fill, Return the favour, Try again, Square one here I come) entrecoupés d'interludes easy listening barrés (Puppet on a string, A Stroll Through Hive Manor Corridors), de titres de pop rock fm rafraichissante (Well all right) ou de morceaux de funk narquois teintés de R&B et d'électro (T.H.E.H.I.V.E.S, You... Lire la suite

The Hives : Tussles In Brussels

Chronique écrite le 27/12/2005, par Pierre Andrieu

The Hives : Tussles In Brussels

Trouver un dvd live de The Hives sous le sapin le 25 décembre ferait presque croire pour de vrai à l'existence du père Noël ! Car c'est un véritable concentré d'hystérie punk rock qui rend heureux... même ceux que cette période - dévolue à la consommation de masse et aux bons sentiments écoeurants - déprime gravement. Cet objet magique est composé d'un documentaire drôlement original de 30 minutes sur la Hivesmania, suivi des 64 minutes du concert furieusement jouissif de nos Suédois préférés à l'Ancienne Belgique de Bruxelles, et agrémenté de 41 minutes de clips et passages TV, tous plus excellents les uns que les autres. Et avec ça, ce sera tout ? Ah, ben oui, merci, sur ce dvd béni, il y a tout l'univers (AKA) IDIOT de ces cinq jeunes gens (apparemment) biens sous tous rapports : des tenues en noir et blanc classieuses, des poses... Lire la suite

The Hives : Vidéo

The Hives : écoute