Accueil The Jim Jones Revue en concert
Samedi 20 janvier 2018 : 12662 concerts, 24813 chroniques de concert, 5194 critiques d'album.


Du punk ' blues explosion par un combo anglais vraiment très très en colère : The Jim Jones Revue ! Au menu : piano frénétique, cris de loup garou, guitare basique, rythmique démoniaque... Tournée d'adieu en septembre 2014, le combo arrêtant ses activités en octobre 2014...


The Jim Jones Revue : vos chroniques d'albums
Site

The Jim Jones Revue en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Jim Jones Revue : l'historique des concerts

Ma.

23

Sept.

2014

The Jim Jones Revue + Support Le Trabendo - Paris (75)

Di.

21

Sept.

2014

The Jim Jones Revue + Johnny Mafia La Vapeur - Dijon (21)

Sa.

20

Sept.

2014

24 Heures du Mans Moto : The Jim Jones Revue... Circuit des 24H du Mans (72)

Ve.

19

Sept.

2014

Jim Jones Revue Metronum - Toulouse (31)

Je.

18

Sept.

2014

The Jim Jones Revue Le Long Du Tram - Bègles (33)

Je.

11

Sept.

2014

The Jim Jones Revue Epicerie Moderne - Feyzin (69)

Sa.

29

Mars

2014

Festival Chorus des Hauts de Seine en concert
Babyshambles + Melle K + Nasser + Jim Jones Revue + Sarah W Papsun +... Festival Chorus des Hauts de Seine | Mademoiselle K | Babyshambles | The Jim Jones Revue | Nasser | Sarah W. Papsun
Magic Mirror - Parvis de la Défense - Puteaux (92)

Sa.

22

Mars

2014

Festival Blues Autour du Zinc en concert
Festival Le Blues Autour Du Zinc : The Jim Jones Revue Festival Blues Autour du Zinc | Jeff Lang | The Jim Jones Revue
La Maladrerie St Lazare - Beauvais (60)

The Jim Jones Revue : les dernières chroniques concerts 14 avis

The Jim Jones Revue

Critique écrite le 30 septembre 2014, par Vilay

Metronum, Toulouse 19 septembre 2014

The Jim Jones Revue en concert

Vendredi 19 septembre 2014, le Metronum accueillait du rock'n'roll suintant made in London. Pour leur dernière tournée avant une retraite bien méritée, The Jim Jones Revue a fait trembler la petite SMAC de Borderouge. Dès le premier morceau, le piano très présent donne le ton de la soirée. Même si le clavieriste est le dernier arrivé au sein d'un quintet bien rôdé (et d'ailleurs sacré meilleur groupe live 2011 à juste titre) ses allures de Satanas possédé et son doigté enragé participent à donner la petite touche " Jerry Lee Lewis " à cette formation. Le son garage, on le doit plutôt au guitariste Rupert Horton et au bassiste Gavin Jay qui forment une base solide permettant de produire des titres chargés en testostérone. Pour les rythmiques, on peut... Lire la suite

The Jim Jones Revue + John J Presley

Critique écrite le 23 septembre 2014, par Karen Solvery

L'Epicerie Moderne, Feyzin 11 septembre 2014

The Jim Jones Revue + John J Presley en concert

C'est un show un peu spécial, en cette soirée du 11 septembre 2014, à l'Epicerie Moderne, puisque Jim Jones et sa bande nous font le plaisir d'un ultime passage à Lyon. En effet, première date du "Last Hurrah Tour", nous ne pourrons que regretter l'épilogue d'un chapitre rock'n roll si endiablé ! La première partie est assurée par John J Presley et ses deux musiciens. Venu tout droit de Birmingham, John J Presley, à la guitare, nous livre un son rock-folk teinté de blues, portée par une voix bien rocailleuse. Un timbre de voix bien particulier, un grain, dans la lignée, un peu, d'un Tom Waits. Accompagnés de D Perry aux claviers et harmonium (espèce d'instrument à vent) et Tom Glendining à la batterie, le trio s'en donne à coeur joie pour chauffer le public à ce qui va suivre. Du nerf à la ballade, les morceaux passent bien et l'écoute est bien sympa. Je regrette de ne pas avoir pu mieux distinguer les accompagnements vocaux de D Perry. Une chouette découverte qui réalise une bonne transition avec la suite du concert... Pendant que les techniciens opèrent les changements pour le set des Jim Jones Revue, le temps de quelques verres et, nous voilà de retour dans la salle de plus en plus bondée. Les membres du groupe... Lire la suite

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue

Critique écrite le 28 juin 2013, par Mkhelif

Crans-sur-Nyon - Suisse 8 Juin 2013

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue en concert

Dernier soirée de concerts du festival Caribana, le dimanche étant une journée pour les jeunes artistes locaux : Caribateens (anciennement Caribakids). Le soleil était présent pour les trois premiers soirs, mais ce soir les nuages et la pluie viennent arroser les festivaliers tous vêtus d'une pèlerine. Comme la veille, le festival fait le plein et les soirées sont sold-out. La programmation est encore une fois éclectique : Zaz, FUN. et Sister Sledge jouent sur la même scène... Celien Schneider La soirée commence sous la pluie par le suisse Celien Schneider soutenue par une horde de groupies. Dans le même style que Bastian Baker, le "beau gosse" est au claviers et pose sa voix sur des chansons pop folk. Les mélodies et les paroles sont assez simples, ça parle d'amour et de sentiments, mais l'audience est aux anges. Par contre, il est accompagné par trois très bons musiciens : un batteur, un bassiste et un guitariste, qui n'ont malheureusement pas assez de place pour montrer leur talent. Zaz À la fin du set, la pluie cesse pour laisser les festivaliers se déplacer vers la grande scène pour Zaz. L'ensemble du groupe se met en scène avec qu'elle entre sous les applaudissements nourris du public. Sur scène il y a... Lire la suite

The Jim Jones Revue + Parlor Snakes

Critique écrite le 09 décembre 2012, par Jorma

Le Poste à Galene - Marseille 4 décembre 2012

The Jim Jones Revue + Parlor Snakes en concert

Alors, pour passer une soirée rock n roll, vous prenez : Un pianiste stylé à la Jerry Lee Lewis. Le Jerry Lee quand il était encore jeune et qu'il épousait encore sa cousine, hein... Mèche de cheveux comprise. Un guitariste échappé d'un film de Jim Jarmusch ou de Aki Kaurismaki, genre vieux rocker perdu dans un monde oublié. Un chanteur dandy à la voix éraillée. Attention, pour le chanteur, le poil doit être lisse, le cheveu brillant et la voix bien polie au papier de verre. C'est important. Sinon, ça le fait pas. Ajoutez à cela une section rythmique bien carrée. Mettez le tout dans une petite salle bondée de 290 pinpins, de type Poste à Galène, à la moyenne d'âge certes un peu élevée mais avec pas mal de jeunots néanmoins. Branchez l'électricité. Pogotez un tantinet en prenant soin de renverser votre bière sur le cuir du voisin pour l'hydrater. Slammer deux ou trois fois en imprimant doucement l'empreinte de votre chaussure sur le front du rocker d'à côté. Vous pouvez, en suggestion, arroser votre gosier d'une ou deux petites Pelforth ou Duvel... Dégustez alors un concert de Jim Jones Revue sans modération ! Du véritable Rock Garage sixties! Et, à l'attention des incultes et autres cuistres contrariants,... Lire la suite

The Jim Jones Revue : les chroniques d'albums

The Jim Jones Revue : The Savage Heart

Chronique écrite le 19/09/2012, par Pierre Andrieu

The Jim Jones Revue : The Savage Heart

Produit, comme l'album précédent, par Jim Sclavunos (Grinderman, Nick Cave & the Bad Seeds...), la nouvelle bombe musicale à fragmentation signée par les intenables Anglais de The Jim Jones Revue a pour doux nom The Savage Heart... On va la faire courte, la chronique de cet excellent opus : les fans avides de rockabilly punk frénétique et viscéral trouveront ici leur dose toute fraiche comme sur les épisodes déjà connus par nos services, Burning Your House Down et le premier disque éponyme. Mais pas que, ils auront droit à un petit plus, les chanceux ! Comme le méchant combo aux allures gothico rock 'n roll n'a pas envie de faire tout le temps le même disque - ce qui serait déjà très bien, à partir du moment où la matrice est bonne ! -, il a intercalé entre ses traditionnelles décharges de punk garage chantées avec un gros matou dans la gorge (It's Gotta Be About Me) des titres plus calmes et aux influences différentes, qui tranchent avec le reste de la livraison. Sur 7 Times Around The Sun, la troupe réussit à garder une énergie de dingue en se passant de guitare électrique, un piano martelé avec une conviction au delà du raisonnable suffisant amplement à donner envie de tout casser... Le dernier des neuf... Lire la suite

The Jim Jones Revue : Burning Your House Down

Chronique écrite le 24/09/2010, par Pierre Andrieu

The Jim Jones Revue : Burning Your House Down

Les formidables punk 'n blues rockers de The Jim Jones Revue reviennent avec Burning Your House Down, un nouveau cocktail Molotov musical spécialement enregistré pour enflammer les oreilles des auditeurs, voire plus si affinités... Toujours à fond dans ses fixettes Little Richard, Jerry Lee Lewis, Elvis, Chuck Berry, Jon Spencer et MC5, The Jim Jones Revue se fend de onze compositions flambant neuves, mais sonnant toujours très vintage ; en clair, c'est du rock garage inspiré par les golden fifties, mais boosté aux stéroïdes garage 2010 et enregistré par le très tatillon sur la qualité du " bruit " rock 'n roll, Jim Sclavunos (membre éminent de Nick Cave and The Bad Seeds et de Grinderman). Oui, ce groupe emmené par un exceptionnel chanteur guitariste - le dénommé Jim Jones - réussit à insuffler un puissant souffle de vie dans ses compositions tirant pourtant leur inspiration chez les œuvres d'artistes morts ou très âgés (et limite séniles aujourd'hui pour certains). Mais... Lire la suite

The Jim Jones Revue : Here To Save Your Soul Singles Volume 1

Chronique écrite le 12/09/2009, par Pierre Andrieu

The Jim Jones Revue : Here To Save Your Soul Singles Volume 1

The Jim Jones Revue fait un retour remarqué avec une compile de singles comportant cinq nouveaux morceaux de nature à réjouir les amoureux de rock non aseptisé... Intitulé Here To save Your Soul - Singles Volume One, cet album de huit titres regroupe les quatre singles sorti par la troupe anglaise férue de Jerry Lee Lewis, Little Richard, Chuck Berry et MC5. Ceux qui ont adoré le premier album retrouveront avec plaisir les déments Rock ‘n Roll Psychosis, Cement Mixer et Princess And The Frog agrémentés de leur jouissives faces B inédites (Big Hunk O' Love - super cover d'un titre enregistré par le grand Elvis Presley -, Good Golly Miss Molly - un incontournable de Jim Jones en live, emprunté au répertoire de Little Richard -, Freak Of Nature) et d'un single flambant neuf composé de deux tueries... Lire la suite

The Jim Jones Revue : The Jim Jones Revue

Chronique écrite le 05/02/2009, par Pierre Andrieu

The Jim Jones Revue : The Jim Jones Revue

Attention, voilà un vrai disque de rock 'n roll avec tout le toutim : enregistrement dans une cave/studio humide, micros saturés, piano détruit, guitares sauvages, rythmiques infernales... Signé The Jim Jones Revue, cet album éponyme est un véritable hommage (pas du tout mortifère, vi - vant l'hommage !) aux pionniers du rock 'n roll, Jerry Lee Lewis et Little Richard en tête. Les interprètes diaboliques de Tutti Frutti, Good Golly Miss Molly, Long Tall sally, Great balls Of Fire et Whole Lotta Shakin Goin On ont en effet droit à leur cover (les immortels titres Hey Hey Hey Hey et Meat Man sont joliment repris, tout à fond dans le rouge) et l'ensemble des morceaux pourraient être des inédits 2009 de messieurs Richard et Lee Lewis.... Lire la suite