Accueil The Kooks en concert
Mardi 21 novembre 2017 : 11494 concerts, 24722 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


The Kooks est un quartet anglais de Brighton dans la veine de The Strokes, Supergrass, Blur et Oasis. Le nom The Kooks vient d'un titre de l'album Hunky Dory de David Bowie et signifie "loufoque". Avec leurs looks de jeunes dépravés, The Kooks s'embarquent dans une pop mélodique et énergique déjà très aboutie pour leur jeune âge. De retour en 2015 !

The Kooks : vos chroniques d'albums
Site

The Kooks en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Kooks : l'historique des concerts

Je.

16

Nov.

2017

Ve.

08

Sept.

2017

I Am Stramgram en concert
Climax Festival 2017 : Franz Ferdinand, The Kooks, Paradis, The Blaze, Jacques, I Am Stramgram I Am Stramgram | The Kooks | Paradis | Franz Ferdinand
Parc Palmer - Cenon (33)

Ma.

16

Mai

2017

Je.

02

Juin

2016

Caribana Festival en concert
Caribana Festival - the Kooks Caribana Festival | The Kooks
Caribana Festival - Crans sur Nyon

Ma.

14

Juillet

2015

Lu.

13

Juillet

2015

Ve.

10

Juillet

2015

Musilac en concert
Musilac 2015 - 10 Juillet : Selah Sue, Imelda May, Slash, Gojira, Rival Sons, The Kooks, Joris Delacroix, Electric Octopus Orchestra Musilac | Gojira | The Kooks | Electric Octopus Orchestra | Slash | Selah Sue | Rival Sons | Imelda May | Joris Delacroix
Esplanade du Lac - Aix les Bains (73)

Lu.

23

Fév.

2015

The Kooks (Complet) Les Docks - Lausanne

The Kooks : les dernières chroniques concerts 12 avis

Fête de l'Humanité (Jour 2) : Cafe Vista Alegre + Maxime Le Forestier + Les Wampas + Arthur H + The Kooks + Deep Purple

Critique écrite le 26 septembre 2009, par Boby

La Courneuve - Parc du Bourget 12 septembre 2009

Fête de l'Humanité (Jour 2) : Cafe Vista Alegre + Maxime Le Forestier + Les Wampas + Arthur H + The Kooks +  Deep Purple en concert

Après une nuit des plus mouvementée au camping, un Djembéman qui joue mal, un départ d'incendie et le froid commun à Paris, c'est par un débat sur Jaurès que cette seconde journée sur la planète Humanité commence. "Qui a les plus grosses maracas ?" Pas grand monde pour le rendez vous cubain de la semaine. Il faut dire que Cafe Vista Alegre ne fait pas figure de tête d'affiche. Cependant après un bon petit repas kebab-guiness, pour la sieste de 14h, la musique cubaine il n y a rien de mieux. Maracas en main, sourire jusqu' aux oreilles, le chanteur qui, rapidement est rejoint par une jeune chanteuse, semble vraiment dans son élément. Il faut dire qu'un cubain à la fête de l'huma, cela relève de l'euphémisme. Néanmoins aprés une demie heure de spectacle, le show devient quelque peu rébarbatif bien que plaisant. "L'intrus de la Fête" On savait que Radio France était partenaire de la Fête de l'Humanité mais jamais on ne m'avait prévenu que Nostalgie était aussi de la partie, c'est sans doute pour ça que je fus étonné de voir Maxime le Forestier sur cette scène d'autant plus depuis son léger retournement de veste sur le débat relatif à la loi HADOPI. Il était donc risqué de venir se produire ici, tomates ou... Lire la suite

John and Jehn + Zaza Fournier +The Kooks + Olivia Ruiz + Duffy +Charlie Winston + Franz Ferdinand +The Dodoz (Musilac 2009)

Critique écrite le 31 juillet 2009, par Bastien Estaillard

Esplanade du lac, Aix les Bains 12 juillet 2009

John and Jehn + Zaza Fournier +The Kooks + Olivia Ruiz + Duffy +Charlie Winston + Franz Ferdinand +The Dodoz    (Musilac 2009) en concert

Dernier jour pour le festival Musilac. J'ai raté le premier groupe, raz'rockette. Trois filles Françaises qui chantent apparemment en Anglais. John and Jehn est un énième groupe Français qui chante en Anglais (c'est la mode en ce moment). Leur concert n'est pas mauvais, mais leur compostions mornes n'ont pas emportés mon adhésion. Heureusement, vient ensuite Zaza Fournier qui a réveillé le public. C'est une chanteuse accordéoniste Française, qui une fois n'est pas coutume, chante en Français. Elle apparaît seule en scène accompagnées parfois par un fond sonore enregistré. Elle transmet une vrai énergie dans ses compos un peu rétros. Très souriante elle parle beaucoup avec le public et nous fait même une reprise d'Elvis presley (je crois que c'est "Heatbreak hotel") à l'accordéon. The Kooks ont fait un bon concert déjà détaillé par un ou une autre internaute. N'étant pas un fan de leur musique, je ne vois pas quoi ajouter. Olivia Ruiz par contre m'a vraiment bluffé, alors que je ne suis pas un grand fan de sa musique en album. Très bien accompagné par 5, 6 musiciens. Elle nous a livré de très belles versions de ses tubes, ainsi que d'un duo avec son frère. Elle chante en Français, Anglais, Espagnol. Vraiment parfait,... Lire la suite

Anti-flag + MGMT + Flogging Molly + Alanis Morissette + Leningrad + Hocus Pocus + the Kooks + Markscheider Kunst + Seun Kuti & Egypt 80 + Delinquent Habits + Sayag Jazz Machine + Smooth - Sziget Festival (jour 1)

Critique écrite le 23 août 2008, par Pirlouiiiit

Óbuda Island, Budapest, Hungary mercredi 13 août 200

Anti-flag + MGMT + Flogging Molly + Alanis Morissette + Leningrad + Hocus Pocus + the Kooks + Markscheider Kunst + Seun Kuti & Egypt 80 + Delinquent Habits + Sayag Jazz Machine + Smooth - Sziget Festival (jour 1) en concert

C'est tout motivé que nous arrivons pour cette première journée de ce qui doit bien être un des plus gros festivals d'Europe. La journée fut longue, comme risque de l'être cette chronique si je me perds en élucubrations diverses donc passons sur le transport en métro etc pour nous retourver directement au pied de la grand scène. Anti-Flag Un nième groupe de pseudo punk, des tronches de minets jouant aux méchants ... voilà le genre de préjugés avec lesquels on peut arriver. Et dès le deuxième morceau on les remballe et on s'excuse d'avoir eu de telles pensées. Anti-Flag sur scène s'amuse, se donne à fond et fait vraiment passer quelque chose de positif. Une anecdote qui résumé tout le bien que je pense d'eux ; à la fin il ont demander au public de hurler "hurler tellement fort que demain vous ne pourrez plus raconter à quel point le concert de ... MGMT aui joue après nous était génial !" ... royal ! MGMT Vint ensuite le tour des dits MGMT dont j'avas lu quelques chroniques positives sur ce même site ... sans m'en souvenir dans le détail et je dois avouer que j'ai été surpris par le côté calme de leur musique. En plein dans la mouvance hippie folk rock actuelle, avec un chanteur qui a l'air planant et habité. Gagnerait je... Lire la suite

The Do + The Kooks (Le Printemps de Bourges 2008)

Critique écrite le 17 avril 2008, par Pierre Andrieu

Le Phénix, Bourges 16 avril 2008

The Do + The Kooks (Le Printemps de Bourges 2008) en concert

Deuxième journée sous le soleil au Printemps de Bourges (après le bon concert de la veille avec Adam Green, French Cowboy, Cocoon, Syd Matters, Hushpuppies, La Maison Tellier, Constance Verluca), avec au programme un concert au Phénix (sorte de zénith provisoire mal sonorisé) avec Deportivo, The Do (qui remplacent Babyshambles, Pete Doherty étant en prison... ), The Kooks et BB Brunes. Ne goûtant guère la soupe soit-disant rock de Deportivo et le revival yéyé risible des BB Brunes, c'est le milieu de l'affiche qui nous intéressera aujourd'hui... The Do : Cela faisait une année que nous boycottions le Phénix (pour cause de programmation peu intéressante) et dès les premières notes de The Do, l'on se souvient qu'il y avait une autre bonne raison à cette décision : un son proprement infect, le genre de truc à te dégoûter de tout concert dans un zénith, et ce pour longtemps. Aperçu dans de très bonnes conditions - sur une scène plus petite, avec un son digne de ce nom - aux Transmusicales de Rennes, le groupe français qui cartonne en ce moment a fait ce qu'il a pu avec les circonstances du jour : ça résonne ignoblement, on se croirait dans une halle aux bestiaux... Dans ces conditions, difficile d'apprécier à leur juste... Lire la suite

The Kooks : les chroniques d'albums

The Kooks : Inside In Inside Out

Chronique écrite le 22/04/2006, par Pierre Andrieu

The Kooks : Inside In Inside Out

Pétillant comme une bulle de champagne, vivifiant comme une baignade à Brighton, truffé de tubes pop comme un disque de Supergrass, typiquement anglais comme un tube de Ray Davies, sans pour autant négliger les grands espaces américano canadiens, l'affaire se présente sous les meilleurs augures pour le premier disque des quatre jeunes anglais de The Kooks, Inside In Inside Out. Luke, Hugh, Max et Paul abordent la musique avec une candeur teintée de culture qui fait vraiment plaisir à voir, et à entendre bien sûr... A une époque où chaque jeune groupe pop essaye de dénicher la référence qui tue pour impressionner le journaliste ou le puriste, The Kooks n'hésitent pas, eux, à... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - The Kooks - Boby
  • 2 - The Kooks - Boby