Accueil The Meteors en concert
Samedi 21 juillet 2018 : 11980 concerts, 25101 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.


Groupe historique et emblématique du Psychobilly UK, un genre de musique qui mixe des paroles horrifiques et s'inspirant de la science-fiction avec un mélange de punk rock et de rockabilly.
The Meteors est un groupe de psychobilly du Royaume-Uni, qui est souvent cité pour avoir donné le son caractéristique de ce genre de musique. Bien que les origines du psychobilly soient contestables, The Meteors est considéré comme le premier et le seul "pur" groupe de pyschobilly. Les fans du groupe sont connus pour utiliser le slogan "Only the Meteors are pure psychobilly" (raccourci par "OTMAPP") comme cri de ralliement. The Meteors a commencé à jouer en 1980 avec P. Paul Fenech (guitare et Chant), Nigel Lewis (contrebasse), et Mark Robertson (batterie). Fenech et Lewis jouaient dans un groupe de rockabilly, mais ont quitté leur groupe de départ, Raw Deal, dans le but d'expérimenter avec un nouveau genre de musique qui mixait des paroles horrifiques et s'inspirant de la science-fiction avec un mélange de punk rock et de rockabilly. Plus tard, ce genre fut appelé psychobilly. The Meteors a joué pour la première fois durant la "Rockabilly Night" au Sparrow Hawk, salle située au nord de Londres, mais après avoir été harcelés à cause de leur style vestimentaire "punk", ils ont décidé de commencer à jouer uniquement dans des concerts rockabilly. Ils ont engendré un public fidèle appelé "The Crazie" qui a inventé son propre style de dance nommée "Going Mental", un mélange de dance et de mosh. Celle-ci fut renommée plus tard "wrecking", et est restée ancrée dans la scène psychobilly actuelle. Couplé avec le rituel de P. Paul Fenech qui consistait à cracher du sang pendant les concerts, la plupart des clubs pensaient que le groupe était dangereux et refusait de les laisser se produire. The Meteors a alors commencé à jouer dans des clubs "punk-rock" aux côtés de groupes punks tels que Anti-Nowhere League et UK Subs. Cependant, contrairement aux groupes punks, ils ont insisté pour que leurs shows soient "un lieu sans politique ni religion" dans le but de prendre du bon temps plutôt que de provoquer des bagarres entre les fans. De par ce fait, il n'y a presque pas de thème politique dans le psychobilly. En raison du culte qui les entoure, The Meteors produit un film appelé Meteor Madness à la fin des années 1980 avec le comédien Keith Allen. Il est sorti dans le même package que le film ska two-tone. Le film comprend quatre chansons, qui sortent sur le premier vinyle du groupe. En août 1981, le groupe signe sur Island Records et enregistre son premier album, "In Heaven". Depuis, The Meteors a changé de line-up de nombreuses fois. P. Paul Fenech est en effet le seul membre restant du groupe d'origine. Le line-up actuel inclut maintenant Mark Burnett à la basse et Wolfgang Hordemann à la batterie. Ils ont sorti dix-huit albums officiels sans compter les singles et les nombreuses apparitions dans des compilations. Ils continuent à enregistrer dans leur propre studio et à faire des tournées au Japon, en Amérique, en Europe et en Scandinavie. P. Paul Fenech a aussi sorti de nombreux albums solo et joue dans un groupe parallèle, The Legendary Raw Deal, nommé ainsi d'après son premier groupe. Nigel Lewis et Mark Robertson ont continué à jouer ensemble dans The Escalators, un groupe de rock psychédélique, puis ensuite dans The Tallboys, un groupe de rockabilly plus connu pour avoir enregistré le morceau "Take a Walk" la bande originale du film Le Retour des morts-vivants.

Site

The Meteors : l'historique des concerts

Ve.

08

Mai

2015

Zikenstock en concert
Festival Zikenstock 2015 : Les Ramoneurs De Menhirs + Tagada Jones + The Meteors + Peter And The Test Tube Babies + Los Fastidios + Quartier Libre Zikenstock | Les Ramoneurs De Menhirs | Los Fastidios | Peter & The Test Tube Babies | Tagada Jones | The Meteors | Quartier libre
Marché aux Bestiaux - Le Cateau-Cambrési (59)

Je.

13

Nov.

2014

The Meteors + Lucky Devils L'Aéronef - EuraLille (59)

Lu.

03

Nov.

2014

The Meteors & The Konbinis Le Ferrailleur - Nantes (44)

Di.

02

Nov.

2014

Ve.

31

Oct.

2014

Rok'n'roll Circus : The Meteors + Cannibal Mosquitos + Qasar La Cordonnerie - Romans-sur-Isère (26)

Ve.

31

Oct.

2014

Di.

19

Oct.

2014

Rock Your Brain Festival en concert
Voodoo Day : Powersolo - The Irradiates - The Lords Of Altamont - The Meteors - Graveyard Johnnys Rock Your Brain Festival | The Meteors | The Lords of Altamont | Powersolo | The Irradiates | Graveyard Johnnys
Tanzmatten - Sélestat (67)

Sa.

26

Oct.

2013

The Meteors : les dernières chroniques concerts 1 avis

Devil Crockett + Mick Wigfall & the Toxics + The Meteors

Critique écrite le 18 septembre 2011, par Philippe

Le Trolley-Bus, Marseille 17 septembre 2011

Devil Crockett + Mick Wigfall & the Toxics + The Meteors en concert

Bien belle soirée au Trolleybus, qui accueillait les mythiques The Meteors (enfin mythiques, pour une frange infime et très pointue de la population, dont je ne fais pas partie...). Dans la foule qui se presse devant l'entrée et dans les pubs alentour, il y a donc un bon paquet de gens floqués à l'effigie du groupe, ou vêtus d'habits noirs cintrés (et qui vont du chevelu très bien taillé et gominé, au crâne rasé de frais)... Le public du psychobilly quoi, dont les filles - j'oserai une généralité - sont toujours des créatures aussi superbes, pour certaines pimpantes comme des pin-ups des années 50. (... Juste 2 photos ratées pour rappeler à quoi sert un photographe, pas arrivé pour les Croquettes du Diable...) Et il y a un paquet de curieux, ce qu'on appellera le public rock de Marseille : nous aussi nous sommes déplacés en nombre, comme à chaque fois qu'une légende, même quasiment inconnue (pour moi), passe par Marseille. La jauge doit pratiquement être atteinte donc, même si presque tout le monde est encore assez loin de la scène quand les Devil Crockett attaquent sur la scène étroite, coincés entre des baffles envahissants. Sapés comme d'illustres crétins (une tradition chez eux, déjà constatée la dernière fois), ils démarrent... Lire la suite