Accueil The Raveonettes en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10820 concerts, 24782 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Sorte de mélange rêvé entre The Jesus And Mary Chain, les Ronettes du producteur Phil Spector, The Velvet Underground et l'univers de David Lynch/Julee Cruise, The Raveonettes écrivent des pop songs percutantes, caressantes, sexy et/ou agressives. En concert en 2012 et 2013 pour présenter l'album Observator !

The Raveonettes : vos chroniques d'albums
Site

The Raveonettes en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Raveonettes : l'historique des concerts

Je.

06

Nov.

2014

The Raveonettes + The Districts Cabaret Sauvage - Paris 19ème (75)

Me.

05

Nov.

2014

Di.

14

Juillet

2013

Les Ardentes en concert
-m-, Arno, Hooverphonic With Strings, The Raveonettes, An Pierle, Trixie Whitley, Hanni El Khatib, Piano Club, Jacco Gardner, Lieutenant, Les Ardentes | Hooverphonic | Arno | An Pierle | The Raveonettes | Piano Club | Trixie Whitley | Hanni El Khatib | Jacco Gardner
Halles des Foires de Coronmeuse - Liège

Di.

14

Juillet

2013

Les Ardentes en concert
-m-, Arno, Hooverphonic With Orchestra, An Pierle, The Raveonettes, Hanni El Khatib, Trixie Whitley, Jacco Gardner, Piano Club, Lieutenant, And More... Les Ardentes | Hooverphonic | Arno | An Pierle | -M- Matthieu Chédid | The Raveonettes | Piano Club | Hanni El Khatib
Parc Astrid - Liege

Di.

12

Mai

2013

The Raveonettes + Guest La Maroquinerie - Paris (75)

Sa.

11

Mai

2013

Nuits Sonores en concert
Nuits Sonores 2013 : Tale Of Us, Vitalic Dj Set, The Liminanas, Palma, Squeaky Lobster, Herrmutt Lobby, The Intelligence, The Raveonettes... Nuits Sonores | The Raveonettes | Vitalic | The Intelligence | Hermutt Lobby | The Liminanas
Les Subsistances - Lyon (69)

Sa.

08

Déc.

2012

The Raveonettes Het Depot - Leuven (B)

Ve.

07

Déc.

2012

The Raveonettes + Holy Esque Le Trabendo - Paris 19eme (75)

The Raveonettes : les dernières chroniques concerts 7 avis

Entretien avec The Raveonettes à l'occasion de leur concert au Trabendo à Paris

Interview réalisée le 13 décembre 2012, par Monsieur Burnain

Trabendo, Paris Décembre 2012

Entretien avec The Raveonettes à l'occasion de leur concert au Trabendo à Paris

Concertandco s'est rendu au Trabendo le 7 Décembre pour assister au concert des excellents Raveonettes. Monsieur Burnain a eu la chance de pouvoir rencontrer Sharin (chanteuse guitariste) et Sune (chanteur, compositeur, guitariste), quelques heures avant le concert. Crash de l'industrie du disque, débat sur les albums à rallonges, intérêt de la scène Danoise, autant de thèmes abordés dans la bonne humeur avant un superbe concert dont vous pouvez lire la chronique ici La tournée a commencé cet été. Le show a-t-il évolué depuis le début? S'améliore-t-il au fil des dates à votre sens ? (En même temps) Sune : Non. Sharin : Oui. (Rires) Sharin : En fait, c'est compliqué. Il y a des hauts et des bas. Certains soirs sont mieux que les autres mais on ne sait pas trop pourquoi, ça dépend de l'humeur etc... Cet été, on ne jouait pas encore les chansons du nouvel album parce qu'il n'est sorti qu'en Septembre, et pour être honnête avec toi, les gens veulent entendre ce qu'ils connaissent. Mais on aime bien mélanger nos albums dans la set-list, on ne va pas jouer que le dernier. La set-list est la même tous les soirs ? Sune : (en marmonnant) : Ça change un peu Sharin : En gros oui, juste des petits changements mais là on en a une qui... Lire la suite

The Raveonettes

Critique écrite le 12 décembre 2012, par Monsieur Burnain

Le Trabendo, Paris 7 décembre 2012

The Raveonettes en concert

Calmement, sans impétuosité, les Raveonettes ont investi un Trabendo comble, pour lui susurrer une berceuse d'une heure et demie, si envoûtante qu'elle a semblé, par moment, être pure "hallucination" (titre d'entrée). Ces deux voix prises séparément n'ont peut être rien d'exceptionnel, et, rien de révolutionnaire dans ces pop songs simplistes, mais quelque part, la cohérence se fait, et, indiciblement, se propage la grâce. Sune et Sharin ont parcouru tous les recoins d'une carrière déjà riche, dont chaque album se révèle être un laboratoire de pureté. Ils expérimentent en direct, secondés par une pléthore de pédales d'effets, de nappes sonores, affrontant sereinement une foule béate de cobayes , prête à se faire prescrire... Lire la suite

Pantiero 2010 : The Raveonettes + Poni Hoax + Local Natives + Errors

Critique écrite le 12 août 2010, par Sami

Terrasse du palais des festivals - Cannes 11 Août 2010.

Pantiero 2010 : The Raveonettes + Poni Hoax + Local Natives +  Errors en concert

"Cannes, premier jour du festival". Malgré sa promiscuité et ses affiches souvent à mon goût, je ne m'étais pas rendu à Pantiero depuis 2006 et son enchainement fou fou fou dans le sud Chk Chk Chk + Tv On The Radio puis Modeselektor + Dizzee Rascal. Les noms de cette année me parlent à priori moins mais ça fait des années que je rêve de voir les Raveonettes, groupe crucial des 00's, aussi sous estimé que rare en France. Les autres groupes programmés avaient chacun leurs qualités mais les Danois justifiaient à eux seul le déplacement. La soirée commence à 20 heures pétantes avec les Écossais Errors. Leur musique est 100% instrumentale et lorgne vers un post-rock à la Trans Am / Battles, agréable mais pas bien transcendant. L'ennui avec ce type de formation, ce que l'on a rapidement d'entendre le même morceau pendant tout le concert. Un bon morceau certes, avec des montées efficaces et des idées de production intéressantes, mais assez anodin au final. Les changements de plateau sont rythmé par par les sélections d'Anticlimax, bien connu des clubs Marseillais, qui joue des remixes boum boum de Ting Tings ou Inner City en face du bar. Et chose rarement vue ailleurs, la pelouse synthétique de la terrasse est nettoyée de ses... Lire la suite

Neil Young, Gossip, Grinderman, MGMT, Radiohead, Kings Of Leon, Jay-Z, Gnarls Barkley, The Raveonettes, Jose Gonzales, Yeasayer, Santogold, Black Mountain, Digitalism, Band Of Horses, Tokyo Police Club, Salomon Burke, Cat Power, Bonnie Prince Billy, Teitur, A Kid Hereafter, Duffy (Roskilde Festival 2008)

Critique écrite le 09 juillet 2008, par Pierre Andrieu

Roskilde, Danemark 3 au 6 juillet 2008

Neil Young, Gossip, Grinderman, MGMT, Radiohead, Kings Of Leon, Jay-Z, Gnarls Barkley, The Raveonettes, Jose Gonzales, Yeasayer, Santogold, Black Mountain, Digitalism, Band Of Horses, Tokyo Police Club, Salomon Burke, Cat Power, Bonnie Prince Billy, Teitur, A Kid Hereafter, Duffy (Roskilde Festival 2008) en concert

Créé en 1971, le festival Roskilde est un des rendez-vous incontournables du circuit européen pour les artistes du monde entier... La raison de ce succès est assez simple : tous les ans, entre 75 000 et 100 000 personnes se pressent chaque jour dans l'enceinte de cet énorme festival. Celui-ci comporte 7 scènes devant lesquelles l'ambiance - ultra festive, très bon enfant et franchement familiale - est un véritable must... Avec pareille réserve de public, il est "facile" de se payer des têtes d'affiche d'envergure mondiale comme Radiohead, Neil Young, Jay-Z, My Bloody Valentine ou les Chemical Brothers, ce qui contribue à la renommée de ce grand raout estival. Les fans de musique venus de l'Europe entière s'acquittent sans broncher de la somme de 200 euros pour rester pendant 4 jours dans une véritable ville accueillant en parallèle des concerts (dans tous les styles possibles), un cinéma, une boite de nuit, un skate park, une cathédrale de silence, une patinoire, un lac pour nager, un lac pour pêcher, des plages, des supermarchés, une gare et - bien sûr - d'immenses campings. Sorte de mélange réussi entre les festivals de Glastonbury en Angleterre (le gigantisme et le temps, souvent pluvieux), Benicassim en Espagne (la... Lire la suite

The Raveonettes : les chroniques d'albums

The Raveonettes : Observator

Chronique écrite le 02/12/2012, par Pierre Andrieu

The Raveonettes : Observator

Admirable dernier opus en date des Raveonettes, Observator constitue une énième preuve de la classe du trop méconnu duo danois comprenant en son sein les excellents Sharin Foo et Sune Rose Wagner, alias la belle et la bête... Pour leur sixième disque en commun, les deux tourtereaux ont encore une fois accouché - avec l'aide du producteur Richard Gottehrer (Blondie, Go-Gos, Richard Hell... ) - d'une très belle portée de morceaux tour à tour, ou à la fois, surf, rock 'n roll, shoegaze, psyché, bruitiste et pop... Les fans, dont nous faisons partie après les avoir appréciés en live à la Route du Rock 2005, à la Coopérative de Mai de Clermont-Fd en 2007 et chez eux au Danemark à l'occasion du festival Roskilde en 2008, retrouverons avec une plaisir non dissimulé les inestimables qualités des Raveonettes : un sens du songwriting qui tue, de superbes arrangements à la fois vintage et actuels, de renversantes voix féminines et masculines éthérées, un piano enlevé et des guitares épatantes, qu'elle soient noisy façon mur du son ou surf 'n roll. En dignes amoureux des œuvres complètes (ou non) de Jesus and Mary Chain, The Doors, Phil... Lire la suite

The Raveonettes : Lust Lust Lust

Chronique écrite le 25/12/2007, par Pierre Andrieu

The Raveonettes : Lust Lust Lust

Encore un disque magistral pour le duo Sune Rose Wagner/Sharin Foo alias The Raveonettes ! Truffé de pop songs délicatement barbelées, Lust Lust Lust se révèle en effet inépuisable et dangereusement addictif... Pour éviter le drame du manque, il faut donc se passer en boucle ces morceaux aussi sexy que sucrés se faisant forts de créer en un clin d'oeil un univers trouble, décalé et enchanteur. Un univers où la fascination des Raveonettes pour les golden sixties et le mur du son de Phil Spector s'entend sur quasiment tous les titres ; les guitares maléfiques et les voix angéliques baignent dans un écho presque irréel. Ce qui n'est pas sans rappeller les titres mythiques d'autres grands fans du Wall of sound que sont les pas très catholiques mais très influents The Jesus and Mary Chain... On pense également beaucoup aux mondes étranges créés de toutes... Lire la suite

The Raveonettes : Pretty In Black

Chronique écrite le 18/09/2005, par Pierre Andrieu

The Raveonettes : Pretty In Black

Furieusement coquin, délicieusement remuant, outrageusement pop sixties, dangereusement surf, joliment folk rock, sacrément new wave, discrètement bruitiste, l'album Pretty in black du duo suédois The Raveonettes est une ravissante bombe, qui vous explose en pleine tronche à chaque titre. Rien d'étonnant donc à ce que le brun Sune Rose Wagner - songwritting, guitare, voix, synthé, percus etc - et la blonde Sharin Foo - chant, percussions - aient offert au public un des grands moments de la Route du Rock 2005. Sur leur nouveau disque, les deux amoureux ont tout simplement réussi à concilier admirablement toutes leurs influences dans une série de hit singles proprement imparables. The Raveonettes sonnent comme dans un rêve humide dans lequel les Ronettes de... Lire la suite

The Raveonettes : Vidéo