Accueil The Soft Moon en concert
Samedi 23 juin 2018 : 10438 concerts, 25041 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.


Emmené par le chanteur, guitariste et songwriter Luis Vasquez, The Soft Moon est un très inquiétant groupe américain de post punk/cold wave/indus made in USA... The Soft Moon est en concert au Trabendo à Paris le 14 février 2018 et en tournée française pour présenter en live l'album "Criminal" (sortie le 2 février 2018 via Sacred Bones Records).

Site

The Soft Moon : tous les concerts

The Soft Moon : les dernières chroniques concerts 5 avis

The Soft Moon + Jessica93

Critique écrite le 30 avril 2018, par Ylxao

L'Épicerie Moderne (Feyzin) 16 mars 2018

The Soft Moon + Jessica93 en concert

Ce vendredi soir à l'Epicerie Moderne il y avait un rendez-vous à ne pas manquer : une soirée post-punk teintée de shoegaze avec The soft Moon et Jessica93... Jessica93 Arrivée en avance à l'Epicerie Moderne, la salle est pourtant déjà à moitié comble, il faut dire que Jessica93 n'a rien à envier à la tête d'affiche en terme de popularité. Inscrit depuis maintenant un petit moment dans la sphère musicale française mais pas que, le groupe de Geoffroy Laporte distille son caviar obscur dans les salles de concert depuis 2012. "Notoriété" au compteur, mais pas seulement, le combo, avec un beau professionnalisme, livre ce soir là une prestation de qualité. La musique puissante et électrique de Jessica93 ne laisse pas de marbre, elle percute les oreilles. La ligne de basse est cinglante, et ce chant guttural s'enfonce avec une redoutable gravité... Le dernier album, " Guilty Species", sorti en 2017 est un témoignage direct de cette embardée effrénée aux confins des sueurs froides. Le line-up qui entoure Geoffroy Laporte pour cette tournée sait tenir la cadence et restituer à sa sauce les arrangements présents sur l'album. The... Lire la suite

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015)

Critique écrite le 16 décembre 2015, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 29-31 mai 2015

Thee Oh Sees, Sun Kil Moon, Thurston Moore, Mikal Cronin, Interpol, Giant Sand, Foxygen, Swans, Sleaford Mods, Unknown Mortal Orchestra, The Soft Moon, Viet Cong, Bad Breeding, Weedeater, Torche (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Après une édition 2014 de rêve, il fallait absolument revenir au This Is Not A Love Song Festival, dont la troisième édition se tenait fin mai à Paloma, à Nîmes, pour assister à la douce montée en puissance de ce rendez-vous désormais noté sur tous les agendas des fans d'indie music. Prog très classe, tarifs modiques, quatre scènes, ambiance à la cool, superbe déco " farniente " et cadre intimiste : une sorte de mini Route du Rock sous le soleil... Changement cette année, la plus grande scène se trouve maintenant dehors au milieu des (vrais) oliviers et des (fausses) pivoines géantes. Swans Quoi de mieux pour entrer de plain pied dans l'édition 2015, qu'un concert des Swans ? Un groupe toujours aussi extrême et jusqu'au-boutiste, et donc précieux justement pour ces deux raisons... Dans la grande salle, les conditions sont idéales pour apprécier les symphonies bruitistes ourdies par le chef d'orchestre Michael Gira en compagnie de ses terrifiants musiciens. Les longs couloirs de bruit blanc succèdent à des passages avec des incantations vocales sataniques, puis à des titres - un peu - plus " classiques ", comme le très noise hardcore " A Little God In My Hands ". Clairement, Swans est en pleine possession de ses... Lire la suite

The Soft Moon (This Is Not A Love Song Festival 2015)

Critique écrite le 03 juillet 2015, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 31 mai 2015

The Soft Moon (This Is Not A Love Song Festival 2015) en concert

Énorme concert des Américains de The Soft Moon lors du dernier jour du This Is Not A Love Song Festival, à Paloma, à Nîmes, le 31 mai, au milieu d'une très belle prog (Bad Breeding, Sleaford Mods, Viet Cong, Weedeater, Unknow Mortal Orchestra, Foxygen, Torche, Interpol et Allah-Las)... Comme au festival Levitation France en septembre, le combo emmené par l'énigmatique et flippant Luis Vasquez se charge de jeter un grand froid qui ne manque pas de donner des bouffées de chaleur et de joie aux fans de Cold Wave. Dans des lumières en clair-obscur striées de stroboscopes, on distingue à peine les trois musiciens (guitare/chant/synthés, basse, batterie) en ombres chinoises, ce qui renforce encore le mystère de morceaux particulièrement sombres, blafards et troubles. Pendant une heure, la grande salle de Paloma se transforme en annexe de l'Olympia lors du concert de The Cure sur la tournée Pornography : chant au bord du suicide, synthés de l'ère glaciaire, batterie robotique, guitares tournoyant dans un océan d'écho et de spleen. Robert Smith sort de ce corps ! S'il y a de fortes réminiscences du son circa 82 du groupe de Crawley, on ne peut toutefois pas réduire The Soft Moon à cela, Luis Vasquez arrivant à créer son propre truc... Lire la suite

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2015 : Johnny Hawaii, Appletop, Zun Zun Egui, Conger! Conger!, Bad Breeding, Sleaford Mods, Weedeater, The Soft Moon, Foxygen

Critique écrite le 02 juin 2015, par Philippe

Paloma, Nîmes 31 mai 2015

(My) This Is Not A Love Song (TINALS) Festival 2015 : Johnny Hawaii, Appletop, Zun Zun Egui, Conger! Conger!, Bad Breeding, Sleaford Mods, Weedeater, The Soft Moon, Foxygen en concert

Depuis 2 ou 3 ans on voit apparaître, fin mai, une population étrange à Marseille : des amateurs et -trices de rock pointu qu'on croise avec un sourire béat et des yeux cernés, et qui vous parlent avec des trémolos dans la voix d'un festival qui serait génial et super sympa, le This Is Not A Love Song Festival (TINALS pour les intimes), à la Paloma de Nîmes. Bien évidemment, ça finit par titiller... Et un beau dimanche de fête des mères, quitte à faire l'impasse ô combien sacrificielle du traditionnel repas chez belle-maman, on s'y rend seul en mission exploratoire mais avec la certitude d'y retrouver de bons copains et copines. On y serait bien allé dès la veille mais hé, il y avait à Marseille Frustration, l'un des tous meilleurs groupes de rock made in France en activité ! Bref, nous voilà garé, sur un parking écrasé par la chaleur, apercevant ici et là des tentes et des gens à l'air fatigué crâmant leur couenne au soleil. Et on se lance bravement malgré une grosse envie de faire d'abord une sieste... Mais comment le dire ... J'ai su que j'allais adorer moi aussi l'ambiance du festival TINALS à la seconde où j'y ai posé un pied ! Vingt secondes après à l'accueil, des bénévoles avec des Samsonite sous les yeux (ils ont déjà 2... Lire la suite

The Soft Moon : Vidéo



The Soft Moon : écoute