Accueil The Undertones en concert
Samedi 14 décembre 2019 : 10231 concerts, 25840 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Auteur en 1978 d'un single punk 'n pop au succès planétaire - le fameux autant qu'imparable Teenage Kicks, le morceau préféré du regretté DJ anglais John Peel -, le groupe irlandais The Undertones poursuit une carrière toujours brillante au 21ème siècle...

Site

The Undertones en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Undertones : l'historique des concerts

Sa.

17

Nov.

2018

Festival Street Punk Ink Mas Party en concert
Festival Street Punk Ink Mas Party : The Selecter, Sham 69, The Undertones, Guanabatz, Street Dogs, The Last Resort, The Hotknives, Theatre of Hate, Long Tall Texans, Anti-Nowhere League, Vulcain, Sheer Terror, The Crack, The Outcasts, Haymaker, ... Festival Street Punk Ink Mas Party | Vulcain | Street Dogs | Hotknives | the Selecter | The Undertones | Sham 69
Parc des expos - Saint-Brieuc (22)

Ma.

12

Mai

2015

The Undertones Le Trabendo - Paris (75)

Ma.

27

Mai

2014

The Undertones + Les Virganautes Secret Place - Saint-Jean de Vedas (34)

Di.

25

Mai

2014

The Undertones + Vex La Clef - St Germain (78)

Sa.

10

Août

2013

Fête du Bruit Dans Landerneau en concert
Madness + Asaf Avidan + Dub Inc. + The Undertones + Tricky + Saez - Tryo + Dj Tone Broker Fête du Bruit Dans Landerneau | Tricky | Tryo | Saez | Dub Inc | Madness | The Undertones | Asaf Avidan
Esplanade de la Petite Palud - Landerneau (29)

Me.

29

Mai

2013

Sa.

27

Avril

2013

This is (not) Music en concert
The Undertones + Splash Macadam This is (not) Music | The Undertones | Splash Macadam
Cabaret Aléatoire - Marseille 3ème (13)

Sa.

19

Fév.

2011

The Undertones Het Depot - Leuven (B)

The Undertones : les dernières chroniques concerts 3 avis

The Undertones (This is (not) Music)

Critique écrite le 30 avril 2013, par jorma

Cabaret Aléatoire - Marseille 27 avril 2013

The Undertones (This is (not) Music) en concert

Dubitatif, je l'étais en me rendant à la Friche. Faisait froid, maussade, et une seule question taraudait mon esprit embrumé. The Undertones, sans Feargal Sharkey, leur chanteur originel à la voix si reconnaissable, pouvaient ils être encore intéressant en 2013 ? Essentielle, la question, admettez le... Le seul moyen pour tenter de continuer à vivre une vie normale sans être tourmenté par d'horrible doute existentiel jour après jour était encore de m'y rendre. Et je m'y suis rendu. Et la réponse n'a mis que trois petit morceaux pour me sauter aux oreilles, et un peu aux yeux aussi: PUTAIN DE BON ROCK N ROLL !! Ca n'a pas été immédiat, malgré la jolie triplette Perfect cousin, Jump Boys et Girl don't like it issue de leur album éponyme en 79 pour débuter le show. C'est que j'ai du m'adapter à ce frontman que je ne connaissais pas (l'impoli ne s'est pas présenté à moi, rendez vous compte !) et dont la voix ne m'a pas emballée de but en blanc en raison notamment d'un mix un peu en retrait. Ah, mais après... Une fois les anciens échauffés mes doutes se sont rapidement évanouis. Le Paul McLoone a été le premier à vraiment se décrisper un peu, et à imprimer du rythme à ce show qui débutait pépère, quand même. Et il m'a... Lire la suite

Primal Scream + The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005)

Critique écrite le 20 décembre 2005, par Pierre Andrieu

Parc Expo, Rennes 9 décembre 2005

Primal Scream +  The Brian Jonestown Massacre + Duels + Kill The Young + The Undertones + Engineers + Hayseed Dixie + Juliette & The Licks (Trans Musicales de Rennes 2005) en concert

Un froid polaire, de grands hangars dans un Parc Expo sans âme, un monde fou, des groupes dont on ne connaît même pas le nom : on pourrait croire qu'on va vivre un enfer lors de ces Trans Musicales de Rennes 2005... Mais avec un accoutrement adéquat, une décoration et des éclairages très réussis dans les salles, un public jeune, enthousiaste et avide de découvertes, sans oublier le principal, une programmation réjouissante, les Trans ressemblent à une sorte de paradis sur Terre... Dès notre arrivée le vendredi, un jour après le début donc (dans notre tête, il n'y avait pas de match possible pour le 8 décembre entre un concert de feu d'Heavy Trash dans le club de la Coopérative de Mai et un set réchauffé des Fugees dans un Hall 9 archi bondé), tout s'enchaîne à une vitesse folle : il faut courir entre les salles avec la hantise de rater quelque chose de grand. Mais il semble bien que c'est pour ça qu'on a fait 6 heures de route ! Compte rendu (forcément exhaustif : on n'a pas encore le don d'ubiquité) d'un 9 décembre finalement très chaud. Duels : Common people. Il est tôt - 21 heures - quand les illustres inconnus anglais de Duels foulent la scène du Hall 4... Et l'on se dit qu'avec ce long manteau à la Michel Strogoff... Lire la suite

Primal Scream - The UndertoneMattafixs - DJ Morphéus- Juliette and the Licks -

Critique écrite le 14 décembre 2005, par Ultrateckel

Transmusicales - Rennes 09 Décembre 2005

Dans la navette qui nous mène à cette 2e soirée prometteuse (après une 1ere soirée en demi-teinte, mais sauvée par la prestation tripante de NERVOUS CABARET...), un rennais à côté de moi exprime une impression que j'avais moi-même ressenti la veille devant la "jeunesse" du public venu en masse pour les "fugees": "d'une année sur l'autre, c'est pas moi qui vieillis, c'est les autres qui ont toujours le même âge..."...mais bon, ce soir c'est pas le cas, vu l'affiche, les 30naire, 40naire, 50naire sont de sortie! Donc direction le grand hall(9), pour une soirée ROCK, voire Papy ROCK... Ca commence avec le groupe de l'actrice mondialement connue Juliette Lewis("tueurs nés", "les nerfs à vif",etc...) JULIETTE AND THE LICKS : elle m'a totalement convaincu par son jeu de scène virevoltant à grands coups de clichés rock(je me met à genoux devant le gratteux qui brandit sa gibson les paul, tel un sexe en érection...)Mais Juliette transpire la sincérité, donc tout ce qu'elle fait ne sent pas "le rock academy" ou le kitsch! Ses musicos assurent bien, avec mention très bien pour le batteur marteau-pillon à moustache Freddymercurienne et au bassiste jeune beau-gosse chevelu à fond dans sa basse...Le seul bémol pour moi, c'est que les refrains sont... Lire la suite