Accueil The Willowz en concert
Lundi 26 août 2019 : 11556 concerts, 25629 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.


Les chansons énergiques, concises et percutantes de The Willowz (des Californiens sous influence White Stripes première période) sont un véritable bonheur pour qui apprécie le mélange de rock n roll minimaliste, de pop fraîche et de folk blues rustique.
Chou chou du réalisateur mélomane Michel Gondry, le groupe de rock garage pop The Willowz vient de faire paraître Unveil, un très bon album regroupant ses deux précédents disques.

The Willowz : vos chroniques d'albums
Site

The Willowz en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Willowz : l'historique des concerts

Je.

17

Avril

2014

Lu.

07

Avril

2014

Me.

12

Juin

2013

Diabolo Nef#7 : June Hill La Nef - Angoulême (16)

Di.

13

Juin

2010

Eysines Goes Rock n' Soul  en concert
Pussydelic + The Dynamites feat. Charles Walker + The Standells + The Willowz + The Cults Eysines Goes Rock n' Soul | The Dynamites | The Willowz | Charles Walker | The Standells | Pussydelic | Cults
Domaine du Pinsan - Eysines (33)

Sa.

12

Juin

2010

Splash Macadam en concert
The Willowz + Splash Macadam + The Cults The Willowz | Splash Macadam | Cults
Cabaret Aléatoire - Marseille (13)

Je.

10

Juin

2010

Willowz + Future of the Left Le Clacson - Oullins (69)

Me.

09

Juin

2010

Sa.

05

Juin

2010

Festival Never Stop the Party en concert
Sexy Sushi + Hey Hey my my + Willowz Festival Never Stop the Party | Hey Hey My My | The Willowz | Sexy Sushi
C.C. John Lennon - Limoges (87)

The Willowz : les dernières chroniques concerts 3 avis

The Willowz + The Dynamites + The Standells

Critique écrite le 15 juin 2010, par odliz

Eysines goes Rock& Soul Day2 13 Juin 2010

The Willowz + The Dynamites + The Standells en concert

Eysines, Day 2. Comme nous n'aimons pas la routine, c'est bien sûr en retard que nous arrivons aujourd'hui, mais cette fois nous ne raterons pas la fin... Pour notre défense, je dois dire deux choses : l'arrivée des flics la veille pour précipiter la fin des réjouissances (hé oui, je me renseigne) a fait commencer tout notre petit monde vachement tôt aujourd'hui, et le formidable temps en cette mi-juin avec ses allures de fin du monde jusqu'en milieu d'après-midi, m'a incité à prendre mon temps. Coût de l'opération, nous n'arrivons que pour les Willowz , in medias res. Bonne pioche : les quatre californiens, autant à l'aise dans la composition de BO de films ( Eternel Sunshine of the Spotless Mind , La science des rêves ) que sur scène, envoient du gros rock énergique qui sent bon les 70's -la voix + le côté un peu prog des chansons à rallonge- et le grunge -les tripes, les grattes, les cheveux longs du chanteur (...). Du Black Crowes en moins cliché et plus jouissif. Deux guitares puissantes et torturées plus un tom basse qui se rajoute, le rythme très soutenu détone avec la pelouse presque vide et le soleil dominical. D'ailleurs, comme dirait le chanteur : "You can't play rock'n roll on daytime, it never... Lire la suite

The Willowz + The Elegant Garage Gunners

Critique écrite le 03 octobre 2008, par Pierre Andrieu

Le Rat Pack , Clermont-Ferrand 2 octobre 2008

The Willowz + The Elegant Garage Gunners en concert

Concert réjouissant de simplicité et de classe rock 'n roll pour le groupe américain The Willowz au Rat Pack, le club rock de Clermont-Ferrand... En à peine une heure (rappel compris), la messe est dite, malheureusement devant trop peu de pèlerins, les absents ont vraiment eu tort : ces quatre cheveux aux allures de hard rockers s'y entendent parfaitement pour proposer un set épicé, puissant et racé entre punk 'n blues sauvage, country authentiquement poussiéreuse et pop 'n roll entrainant... Boosté par un batteur fils spirituel musclé de John Bonham (Led Zeppelin), le combo énervé défouraille à tout va ; le guitariste/chanteur hurle admirablement dans les aigus en maltraitant sa six cordes, son acolyte guitariste lacère les compositions avec force interventions bien senties, la ravissante (et souriante, comme ses collègues de tournée) bassiste brune se chargeant quant à elle d'envoyer des lignes de basse percutantes en susurrant quelques chœurs de bon aloi. Sans poses de rockstars, mais avec un réel talent pour alterner les décharges furieusement rock 70's et les balades pop 'n country,... Lire la suite

Buck 65 + The Willowz + The Sweet Vandals + Radio Moscow (Les Nuits de l'Alligator 2008)

Critique écrite le 17 février 2008, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 16 février 2008

Buck 65 + The Willowz + The Sweet Vandals + Radio Moscow  (Les Nuits de l'Alligator 2008) en concert

L'étape clermontoise de la troisième édition des Nuits de L'alligator a parfaitement tenu ses promesses, malgré un public un peu mou et une ambiance légèrement morose. La grande salle de la Coopérative de Mai (moins bien décorée que l'année dernière) était en effet loin d'afficher complet pour ce concert réunissant à l'affiche Radio Moscow, The Sweet Vandals, Buck 65 et The Willowz... Radio Moscow : Aïe, aïe, aïe ! Les hostilités sont lancées par les Américains de Radio Moscow, un ignoble combo de blues rock hendrixien qui n'a à proposer que des riffs de blues éculés et des solos de guitares chiantissimes... Avec un peu plus de sobriété et de l'inspiration cela pourrait éventuellement passer mais là, avec chaque titre étiré au maximum, c'est de nature à faire fuir n'importe quel fan de musique un tant soit peu avisé... Deux ou trois blousons noirs à cheveux longs croient utile de soutenir le groupe dans sa quête du graal de saint Jimi ; ce comportement irresponsable entraîne le pire : un rappel ! Aïe, aïe, aïe ! The Sweet Vandals : un travail au corps payant sur la durée... Fort heureusement, juste après The Sweet Vandals - un groupe espagnol de soul funk music - se charge de relever le niveau. Malgré un... Lire la suite

The Willowz : les chroniques d'albums

The Willowz : Everyone

Chronique écrite le 18/03/2010, par Pierre Andrieu

The Willowz : Everyone

Ohhhhh, yeahhhhhhhhhhhhh ! Qu'il nous soit ici permis de hurler notre joie en découvrant le furieux nouvel album du gang de rock 'n roll californien The Willowz, Everyone... Déjà responsables de disques truffés de morceaux blues rock garage (lignée White Stripes/Led Zeppelin) ayant servis de bande son aux films de Michel Gondry et de puissants détonateurs dans les salles de concerts, les quatre Willowz s'apprêtent à faire subir au monde libre une belle fessée déculottée avec leurs dix dernières bombes en date. Si le son est légèrement plus propre, l'énergie, la foi et sens du songwriting qui tue sa mère sont toujours bel et bien présents ; tant et si bien qu'on pense à un croisement entre le côté catchy des tubes des Strokes, la face brute de Jack & Meg, la pop sixties, le blues rock psyché des années 70 et le rock garage explosif... Un irrésistible croisement qui rend illico presto dingo ! Car les Willowz ont en leur sein des musiciens tout bonnement exceptionnels et de surcroit très complémentaires : le son du groupe est boosté par un batteur digne fils spirituel de John Bonham, la bassiste/choriste est en forme olympique pour déclencher le désir, on remarque un adepte de la six cordes vrombissante et des... Lire la suite

The Willowz : Chautauqua

Chronique écrite le 11/01/2008, par Pierre Andrieu

The Willowz : Chautauqua

Furieux groupe de punk rock 'n blues américain, The Willowz s'apprête à faire paraître en France son nouveau disque intitulé Chautauqua. Une très bonne occasion de découvrir un vrai combo de rock déjà connu par quelques fans pour sa participation à deux BO de Michel Gondry et pour sa très bonne compilation - Unveil - parue en Europe cette année... Proches des White Stripes dans l'esprit et la forme - c'est du rock basique tourné vers le blues et la folk des racines des Etats-Unis -, The Willowz démontre un talent certain pour trousser des bombinettes truffées de... Lire la suite

The Willowz : Unveil

Chronique écrite le 16/07/2007, par Pierre Andrieu

The Willowz : Unveil

Chou chou du réalisateur mélomane Michel Gondry, le groupe de rock garage pop The Willowz vient de faire paraître Unveil, un très bon album regroupant ses deux précédents disques. Présentes sur les BO des excellents films La science des rêves et Eternal sunshine of the spotless mind, les chansons énergiques, concises et percutantes des Californiens sous influence White Stripes première période sont un véritable bonheur pour qui apprécie le mélange de rock n roll minimaliste, de pop fraîche et de folk blues rustique. Les riffs joliment recyclés, les rythmiques... Lire la suite