Accueil The Young Gods en concert
Dimanche 17 décembre 2017 : 10603 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


The Young Gods sont les pionniers du sampling, leur vague sonique est irrésistible. Ambiances électro voire ambient ou expérimentales (solos de guitare surprenants, break planants... ), pouvant se durcir pour devenir une grande messe rock indus. A voir sur scène !

The Young Gods : vos chroniques d'albums
Site

The Young Gods : tous les concerts

The Young Gods : l'historique des concerts

Sa.

12

Août

2017

Rock Altitude Festival  en concert
Rock Altitude : Vitalic Live + The Young Gods + Boris + Peter Kernel + Alice Torrent + Atomic Shelters + Charles in the Kitchen Rock Altitude Festival | Vitalic | Peter Kernel | Boris | The Young Gods
Patinoire Le Locle - Le Locle

Di.

14

Août

2016

Palp Festival en concert
The Young Gods Palp Festival | The Young Gods
Couvert Du Goly - BAGNES (SUISSE)

Sa.

30

Juillet

2016

Estivale Open Air en concert
Estivale Open Air - Pass 1 Jour : The Young Gods, Nada Surf, Kery James, Skip The Use and more Estivale Open Air | The Young Gods | Nada Surf | Kery James | Skip The Use
Place Nova Friburgo - Estavayer Le Lac (Ch)

Ve.

26

Sept.

2014

Festival Marsatac en concert
Festival Marsatac 2014 - Pass 2 Nuits : Superdiscount 3 Live, Acid Arab, The Gaslamp Killer, Quantic, Coely, Tiga, Freddie Gibbs, Claptone, Trentemøller, Gramatik, Skip The Use, Casseurs Flowters, Just Blaze, Kenny Larkin, Busdriver, Kid Kara... Festival Marsatac | The Young Gods | Etienne De Crécy | Kadebostany | Quantic | Tiga | Kid Francescoli | Kenny Larkin | Busdriver | Trentemoller | Tambour Battant | Skip The Use | Just Blaze | The Gaslamp Killer | Hugo Kant | Gramatik | Acid Arab | Kid Karate | Casseurs Flowters (Orelsan + Gringe) | Virus Syndicate | Claptone
Friche Belle de Mai - Marseille (13)

Je.

25

Sept.

2014

Festival Marsatac en concert
Festival Marsatac 2014 - Kid KaratÉ / The Young Gods / Black Strobe Live Festival Marsatac | The Young Gods | Blackstrobe | Publicist | Date with Elvis | Kid Karate
Friche Belle de Mai - Marseille (13)

Di.

21

Sept.

2014

Concert The Young Gods Maison de la Musique - Le Garric (81)

Sa.

20

Sept.

2014

Rock In Opposition en concert
Caillou - Stabat Akish - The Young Gods - Magma Rock In Opposition | The Young Gods | Magma | Caillou
Maison de la Musique - Le Garric (81)

Sa.

20

Sept.

2014

The Young Gods : les dernières chroniques concerts 12 avis

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate

Critique écrite le 03 octobre 2014, par Phil2guy

La Friche Belle de Mai-Marseille 25 Septembre 2014

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate en concert

Et me voilà à la Friche Belle de Mai pour la soirée " rock " de cette édition 2014 du Festival Marsatac. Comme chaque année, les organisateurs réservent justement une soirée pour ceux qui ne sont pas forcément touchés par de pures réjouissances électroniques. Et l'affiche de ce soir est plus qu'attrayante. J'arrive malheureusement trop tard pour écouter Date With Elvis et leur punk'n'blues (terme qui change un peu de " garage ", que j'ai l'impression d'avoir employé à tout va ces derniers temps) et l'electro house de Publicist qui jouent sur le toit terrasse. Je redescends vers le Cabaret Aléatoire où va commencer le concert de Kid Karate, un jeune trio irlandais, qui pratique une espèce de disco punk très énergique, brut et dansant. Le guitariste-chanteur ne s'économise pas ; son jeu est tranchant et son chant très lyrique et expressif. Le bassiste moustachu s'agite comme un ver luisant et le batteur, placé à l'avant scène, cogne sans relâche sur ses fûts. Il y a de discrètes boucles electro à l'arrière plan qui font office d'arrangements. Si deux ou trois morceaux sont assez accrocheurs, l'ensemble est un peu inégal en terme de compositions mais les trois gonzes de Kid Karate tiennent très bien la scène et parviennent sans... Lire la suite

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe

Critique écrite le 26 septembre 2014, par Philippe

Friche Belle de Mai, Marseille 25 septembre 2014

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe en concert

Première soirée de Marsatac, qui a eu la gentillesse cette année de regrouper la plupart des groupes de rock ce soir, en tout cas les plus intéressants, nous donnant l'occasion d'éviter les enchaînements parfois laborieux entre nos amis les branleurs de mulots électro. Sympa aussi, le retour à la Friche ! Le festival n'était pas revenu ici depuis trois ans déjà. A mon goût et depuis 10 éditions nomades, c'est pourtant l'endroit où Marsatac exprime le mieux son identité urbaine. Et surtout, sans qu'on ait l'impression d'être à la Fiesta des Suds avec juste une autre déco... Si les programmateurs ont pris l'initiative intéressante de redéfinir la zone investie dans la Friche, il y a ce soir quelques choix un peu discutables. 2 scènes c'est super, mais seulement si on alterne ! Si c'est pour passer le début de la soirée sur l'une (le toit-terrasse) et finir dans l'autre (le Cabaret Aléatoire), ça fait un peu gadget quand même. Par ailleurs, pas de choix ni de plan B puisque les concerts ne se chevauchent pas, et des enchaînements parfois longuets entre les concerts. Côté positif, ça laisse tout le temps de blablater avec les copains et copines, toujours nombreux dans ce festival et surtout, en ce qui me concerne, lors des dates "rock".... Lire la suite

The Young Gods + H-Burns

Critique écrite le 11 octobre 2009, par Decapsuleur

Théâtre Denis - Hyères 9 octobre 2009

The Young Gods + H-Burns en concert

La première partie est assurée par H-Burns, groupe grenoblois, qui nous présente un répertoire mélancolique et élégant mais peu original, entre rock et folk. Le chanteur est un habitué des lieux, c'est la troisième fois que ce garçon foule la scène du théâtre Denis, et il semble y être heureux. Son jeu de basse est efficace et puissant, le batteur l'accompagne de manière propre sur ces ballades cependant l'autre bassiste semble un peu trop effacé. Ces premiers morceaux plutôt marqués rock sont assez sympathiques même si cela manque parfois de saveur, notamment à cause de leurs intros qui sont faibles. Le chanteur rappelle dans son chant étrangement Brian Molko (leader de Placebo), on notera d'ailleurs sa générosité et sa sincérité qui sont touchantes. Il délaisse ensuite la basse pour une guitare, sa musique devient alors bien plus folk, cela se révèle finalement ennuyeux mais heureusement ça ne dure que quelques morceaux. Les gars de H-Burns se montrent meilleurs pour leur dernier morceau, Fires in empty buildings, en effet les riffs sont plus rythmés, le batteur accélère le mouvement, les chants sont comme voilés par les instruments, c'est triste et puissant, on est ici dans la plus pure tradition des groupes garage... Lire la suite

The Young Gods (en acoustique)

Critique écrite le 26 octobre 2009, par Floribur

Cargo de nuit - Arles 8 octobre 2009

The Young Gods (en acoustique) en concert

Joyeux a-nni-ver-saaaaaire ! C'est-y-pas original, un petit concert sympa pour l'occasion ? En plus en compagnie de plusieurs sympathiques marseillais (dont un provisoirement, un étudiant grec) ? Et le Cargo c'est un lieu à taille humaine très agréable. Les tapis d'orient, lampes et différents instruments installés sur scène contribuaient aussi à l'ambiance visuelle. Pas encore là mais le ton est donné ! Le "la", aussi (très utile, un diapason) Restait à voir si l'attraction principale, à savoir les artistes, valaient le déplacement. Et bien, sans maintenir le suspens jusqu'à la fin d'une longue chronique, une fois n'est pas coutume, je fais court : la réponse est oui ! Le pire, c'est que je n'étais absolument pas au courant du fait que c'était une tournée acoustique, ayant perdu trace des activités du groupe helvétique après l'album Second Nature au début du siècle (waou, ça en jette, ça, on dirait que je parle d'une époque antédiluvienne). Je m'attendais à voir ces rois du sample avec tout un attirail de machines, en me demandant au passage, légèrement inquiet, ce que ça pourrait donner dans une petite salle plutôt intimiste comme celle-ci. Mais non, comme le lecteur l'aura compris en voyant les premières... Lire la suite

The Young Gods : les chroniques d'albums

The Young Gods : Everybody Knows

Chronique écrite le 05/01/2011, par Philippe

The Young Gods : Everybody Knows

Bientôt 25 ans que les mousquetaires helvètes des Young Gods (Franz Treichler, Alain Monod, Bernard Trontin ) enchantent tantôt nos dance floor de festivals (par exemple Marsatac 2007, ou les Eurocks 2001 - eh oui, Concertandco existait déjà bien avant la puberté de Mark Zuckerberg !), tantôt nos séjours dans les bras de Morphée, mais toujours nos oreilles, grâce à leur rock mi-onirique, mi-industriel à nulle autre pareil. Ces orfèvres sont capables de déchaînements de violences mécaniques, de bruitages extra-terrestres, de longues digressions électroniques tout comme d'envolées poétiques fulgurantes à la guitare sèche... Ils affichent donc une carrière de défricheurs admirable et unanimement respectée, résumée au mieux dans le best-of "XXY", paru pour leurs vingt ans - ultra-recommandé si d'aventure vous entendiez, petit(e) veinard(e), leur nom pour la première fois ! Ce nouvel album ne révolutionne pas leur style, mais il le renouvelle admirablement (l'album précédent, Supernature, ronronnait un peu à notre goût), peut-être bien parce qu'ils ont recruté, suite à une tournée acoustique remarquée, un nouveau guitariste de talent, un certain Vincent Hänni. On l'entend... Lire la suite