Accueil Puissant Domota en concert
Jeudi 16 août 2018 : 11787 concerts, 25129 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.


Les ex Las Vegas Dead Brides, Thee Didier Veillaults et Thee Mighty Domotas (ouf !), Puissant Domota, font du punk garage très énervé en trio batterie, sax, guitare/voix... Méchamment rock 'n roll !

Site

Puissant Domota en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Puissant Domota : l'historique des concerts

Je.

17

Déc.

2015

Reverend Beat-Man en concert
Reverend Beat-Man + Puissant Domota + Koonda Holaa + surprise Reverend Beat-Man | Puissant Domota
Raymond Bar - Clermont-Ferrand (63)

Je.

13

Fév.

2014

De Gonzague en concert
De Gonzague + Puissant Domota Puissant Domota | De Gonzague
MaureOuVif - Tulle (19)

Me.

12

Fév.

2014

Human Fly en concert
Puissant Domota + The Magnetophons + Human Fly + Les Meilleurs Crew Human Fly | Puissant Domota
Raymond Bar - Clermont-Ferrand (63)

Sa.

15

Juin

2013

La Position Du Tireur Couché en concert
La Position du Tireur Couché + Thee Mighty Domotas (aka Puissant Domota) La Position Du Tireur Couché | Puissant Domota
Bar du Marché - Clermont-Ferrand (63)

Lu.

21

Janv.

2013

Le Singe Blanc en concert
Le Singe Blanc + ⊙ + Thee Mighty Domotas Le Singe Blanc | Puissant Domota
Raymond Bar - Clermont-Ferrand (63)

Je.

08

Nov.

2012

The Plastic Invaders en concert
The Wendy Darlings + Puissant Domota + The Plastic Invaders The Plastic Invaders | The Wendy Darlings | Puissant Domota
Le Chapelier Toqué - Clermont-Ferrand (63)

Sa.

04

Fév.

2012

Me.

21

Déc.

2011

La Position Du Tireur Couché en concert
St Augustine, Wendy Darlings, The Glums, Zak Laughed, La Position du Tireur Couché, Thee Mighty Domotas, Witold Bolik, Jolakottur, Regis Turner, Dan-o-sonic, Bigbo, Elvis Leaderprice La Position Du Tireur Couché | Bolik | St Augustine | Zak Laughed | The Glums | The Wendy Darlings | Puissant Domota | Dan-O-Sonic | Régis Turner
Le Baraka - Clermont-Ferrand (63)

Puissant Domota : les dernières chroniques concerts 4 avis

The Electric Suicide Club + Thee Didier Veillaults

Critique écrite le 25 septembre 2009, par Pierre Andrieu

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand 25 septembre 2009

The Electric Suicide Club + Thee Didier Veillaults en concert

Et hop, un "petit" concert de rock n roll organisé à l'arrache au Rat Pack de Clermont-Fd, avec les super héros locaux (c'est ce qui est marqué sur l'affiche !) Thee Didier Veillault's et un jeune groupe de rock 'n roll de Strasbourg, France : The Electric Suicide Club... Les Didier Veillault's se chient dessus en beauté ! Pour leur rentrée des classes, les Didier Veillault's se chient dessus en beauté, pour un concert merdique qui restera dans les annales comme le plus chaotique et branquignole de leur carrière (pourtant déjà bien remplie en shows borderline)... Tout était pourtant réuni pour que ça fonctionne : de bons morceaux, un groupe hargneux, un public suffisamment nombreux (mais pas trop hein, dans "La capitale du rock (mon cul !)", il faut des vedettes pour que les gens se déplacent en masse). Mais houps, y'a un truc qui dérape et c'est la spirale de l'échec : le micro du saxophone ne marche pas, ce qui entraîne une pause réparation puis deux, puis trois... Après, c'est au tour de la guitare de tomber en rade et ça déconcentre le batteur. Le cercle vicieux... Du grand n'importe quoi donc, malgré quelques morceaux bien envoyés avec l'énergie du désespoir et l'énervement (Thunderbird ESQ, Fuck me Boots etc).... Lire la suite

S + Thee Didier Veillaults + The Kokomos

Critique écrite le 27 février 2009, par Pierre Andrieu

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand 26 février 2009

S + Thee Didier Veillaults + The Kokomos en concert

Chaleureuse soirée de soutien au précieux label Voodoo Rhythm dans la moiteur du Rat Pack à Clermont-Fd avec les groupes de rock n roll, S, Thee Didier Veillault's et The Kokomo's... Trois combos clermontois en forme, avec un public suffisamment nombreux, il n'en fallait pas plus pour finir la journée de manière joliment rock et de bonne humeur ! S C'est S et son punk gothique new wave qui est chargé d'envoyer la purée en premier, et force est de constater que la chose est faite dans les règles de l'art : fort, de manière racée, un peu n'importe comment, avec attitude branleuse et looks noirs gothico punk... Le chanteur leader guitariste de S n'est autre que l'ex frontman des Suppositorz (R.I.P.), Steve Andro, tout juste sorti de son cercueil pour délivrer la bonne parole gravement basse à ses fidèles (et aussi quelques blagues pourries, mais passons)... Il est accompagné par sa femme, Sam, à l'orgue minimalistement classe et aux chœurs hurlés ou sucrés, par le batteur des Elderberries, le très violent (avec ses fûts, défoncés avec une jubilation communicative) Yann Clavaizolle, par le bassiste des Elder (ici à la guitare), Jamie Pope, et par un bassiste parfait pour le rôle, Ed. Le son proposé est à la fois punk... Lire la suite

Thee Didier Veillaults

Critique écrite le 05 février 2009, par Pierre Andrieu

Centre Camille Claudel , Clermont-Ferrand 31 Janvier 2009

Thee Didier Veillaults en concert

"On ne peut pas polir une merde..." Concert énervé, cradingue et réconfortant signé Thee Didier Veillaults au Centre Camille Claudel à Clermont-Ferrand (avec The Wendy Darlings et The Kokomo's)... Formé sur les cendres des regrettés (et excellents) Las Vegas Dead Brides, ce trio - guitare/chant, batterie, sax basse - ayant emprunté le nom de l'omnipotent patron de la Coopérative de Mai (avec lequel ils ont eu des démêlés houleux à propos d'un cachet de concert... ), Colas Veillaults, Matt Veillaults et François Veillaults ont décidé de continuer à faire la musique qu'ils aiment plus que tout, c'est à dire un rock 'n roll garage hargneux, tranchant, près de l'os et bien sale. Un combo très très remonté... Thee Didier Veillaults, c'est un son (100% garage garanti, sans graisses ni virtuosités superflues), un ton (arrogant, You can't polish a turd de Billy Childish - "on ne peut pas polir une merde" in french - est dédié à Didier V. ) et un don pour reprendre de manière habitée... Lire la suite

Festival Phil Grobi

Critique écrite le 30 mars 2010, par Victor Cardon 2000

Salle Camille Claudel Clermont Ferrand 26 & 27 mars 2010

Annoncé par une intense campagne d'affichage sur les murs de la ville, telle qu'on n'en avait pas vue depuis des années, depuis, en fait, l'éradication des pratiques sauvages par les services de la ville conjuguée à l'occupation sans vergogne des espaces réservés par les gros programmateurs du coin, le festival PhilGrobi s'est tenu ce week end au Centre Camille Claudel, à Clermont Ferrand. Une telle irruption de pratiques oubliées ne pouvait être le fait que de nouveaux venus sur la place, et c'est effectivement un collectif à moitié lyonnais qui s'est occupé de proposer... autre chose ! "Bienvenue au premier festival dada", annoncent les Didierveillaults avant de brusquer tout le monde avec un rock à l'exécution approximative mais crâne. Le public, raisonnablement nombreux, ne sait pas trop comment se tenir. Certains, sans doute plutôt venus pour la suite du programme, subissent l'orage agrippés aux chaises qu'ils ont imprudemment tiré devant la scène, d'autres se faufilent tout devant pour gigoter et décharger la tension accumulée par l'angoisse d'un programme inconnu. Les didiers font ce soir leur retour sur scène après un silence de quelques mois, avec un disque, des badges idiots et quelques nouveaux morceaux toujours dans la veine... Lire la suite

Puissant Domota : Vidéo