Accueil Thee Oh Sees en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11055 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Du rock garage psyché par des Américains particulièrement décalés emmenés par le songwrter, guitariste et chanteur John Dwyer... La musique de Thee Oh Sees réveillerait un mort ! Attention aux shows très énervés du groupe ! Concerts en 2017 ! Thee Oh Sees est en concert au Trabendo, à Paris, le 14 mai 2017 et en tournée française...

Thee Oh Sees : vos chroniques d'albums
Site

Thee Oh Sees en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Thee Oh Sees : l'historique des concerts

Ve.

18

Août

2017

La Route du Rock en concert
La Route Du Rock Collection été 2017 - Vendredi 18 : Pj Harvey, Thee Oh Sees, Dj Shadow, Froth, Foxygen, Helena Hauff, Idles, Car Seat Headrest, Calypso Valois, Prieur de la Marne La Route du Rock | DJ Shadow | PJ Harvey | Foxygen | Thee Oh Sees | Car Seat Headrest | Idles
Fort de Saint Père - Saint Père Marc en Poulet (35)

Lu.

12

Juin

2017

Vundabar en concert
Thee Oh Sees + Vundabar Vundabar | Thee Oh Sees
Le Temps Machine - Joué les Tours (37)

Di.

11

Juin

2017

Thee Oh Sees BT59 - Begles (33)

Sa.

10

Juin

2017

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2017 - 10 Juin : Thee Oh Sees, Grandaddy, Primal Scream, Echo And The Bunnymen, Jake Bugg, Hmltd, Requin Chagrin, Rocky, Johnny Mafia, Bror Gunnar Janson, Hidden Charms, Le Super Homard, Les Grys-Grys This Is Not A Love Song Festival | Echo And The Bunnymen | HMLTD | Bror Gunnar Jansson | Jake Bugg | Thee Oh Sees | Primal Scream | Requin Chagrin | Johnny Mafia | Rocky | Clan Edison
Paloma - Nîmes (30)

Ve.

09

Juin

2017

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2017-pass 3 J: The Black Angels, Primal Scream, Jake Bugg, Echo And The Bunnymen, Moderat, Thee Oh Sees, Slaves, Turbonegro, Flying Lotus, Teenage Fanclub, Royal Trux, Frank Carter, Pond, Danny Brown Etc This Is Not A Love Song Festival | Turbonegro | Frank Carter & The Rattlesnakes | Pond | Teenage Fanclub | Thee Oh Sees | The Black Angels | Echo And The Bunnymen | Slaves | Danny Brown | Jake Bugg | Moderat | Flying Lotus | Primal Scream
Paloma - Nîmes (30)

Ma.

06

Juin

2017

Di.

21

Mai

2017

Thee Oh Sees - La Jungle Le Botanique - Bruxelles

Sa.

20

Mai

2017

Vitalic en concert
La Magnifique Society Festival 2017 : Vitalic + Thee Oh Sees + Boys Noize + Gregory Porter + Jacques + Parcels + Sleaford Mods + Paradis + Requin Chagrin + Cheveu Vitalic | Paradis | Group Doueh | Thee Oh Sees | Boys Noize | Requin Chagrin | Sleaford Mods | Gregory Porter | Cheveu
Parc de Champagne - Reims (51)

Thee Oh Sees : les dernières chroniques concerts 20 avis

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017)

Critique écrite le 08 septembre 2017, par Pierre Andrieu

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo 18 août 2017

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

Après une très bonne mise en en bouche la veille avec les excitants sets d'Andy Shauf et Allah-Las à la Nouvelle Vague de Saint-Malo pour la soirée d'ouverture de La Route du Rock Collection été 2017, on rentre dans le vif du sujet le vendredi 18 août avec la première soirée au Fort de Saint-Père, qui propose une prog hallucinante de qualité... Froth Le premier groupe qui se produit sur la scène des remparts (la plus petite des deux), c'est Froth, un juvénile combo californien de shoegaze qui n'a visiblement pas manqué d'écouter les œuvres terrassantes de My Bloody Valentine... Assez timide, peu charismatique et regardant ses pieds (normal !), le combo réussit néanmoins à emporter l'adhésion grâce à une belle volée de titres à la fois bien foutus, puissants, truffés de mélodies et/ou de solos accrocheurs. En un mot, ça tient parfaitement la route (du rock). Et vu l'age des protagonistes, il y a un véritable boulevard pour évoluer, partir plus loin. A voir dans un club bondé... Foxygen Dans un style radicalement différent et beaucoup plus débridé scéniquement, le groupe Foxygen casse la baraque sur la grande scène juste après avec sa pop 'n soul à la fois vintage, futuriste et parfaite pour les humeurs... Lire la suite

Thee Oh Sees (This Is Not A Love Song Festival 2017)

Critique écrite le 28 juin 2017, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 10 juin 2017

Thee Oh Sees (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

C'est devenu une très bonne habitude, lors d'un festival comme This Is Not A Love Song offrant une programmation énormissime et foisonnante (rien que pour la journée du 10 juin, on a pris notre pied avec Archie & The Bunkers, Requin Chagrin, Laura sauvage, Hidden Charms et Primal Scream, et on ne parle ni de la veille ni du lendemain, hein !), la prestation titanesque délivrée par Lire la suite

Thee Oh Sees

Critique écrite le 15 mai 2017, par Coline Magaud

Le Trabendo, Paris 14 mai 2017

Thee Oh Sees en concert

John Dwyer fait partie de ces musiciens qui sortent album sur album, fidèles à eux-mêmes et toujours sur la route pour défendre lesdites galettes. Huit mois jour pour jour après le passage de Thee Oh Sees à la Cigale, voilà donc le quatuor de retour à Paris, au Trabendo. En étant honnête, la légère impression d'inachevé qu'avait laissée le concert du mois de septembre couplé à la perspective d'une longue semaine suite à un concert un dimanche soir nous a fait y réfléchir à deux fois avant de nous dire "Bon. En même temps, ça sera forcément bien". Et vous savez quoi ? C'était énorme. Point. Comme d'habitude, Dwyer et ses acolytes installent eux-mêmes leur matos, entre deux gorgées de pinte de vin et une fois la balance terminée, enquillent comme si de rien n'était, lumière encore grande allumée. C'est donc parti pour 1 heure 30 sans temps mort. Le groupe, bien aligné en bord de scène est incroyablement carré, les deux batteurs d'une exactitude folle à nous en faire oublier le membre fondateur du groupe, bien rangé à gauche de la scène, guitare transparente sous l'aisselle et sueur... Lire la suite

Thee Oh Sees + The Wendy Darlings

Critique écrite le 11 mai 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 10 mai 2017

Thee Oh Sees + The Wendy Darlings en concert

Monumental concert garage psyché de Thee Oh Sees dans le club de la Coopé, juste après une bonne introduction indie pop de The Wendy Darlings... Pour leur toute première fois à Clermont-Ferrand (enfin!), le très remonté John Dwyer et ses sbires en forme olympique ont tout défoncé sur leur passage, à la grande joie d'un public de fans bien chauds du slip. The Wendy Darlings En ouverture, la salle est mise en condition comme il faut par les Wendy Darlings, visiblement ravis d'être là et de propager la bonne parole power pop indé en direction d'une assistance nombreuse et curieuse... Le style des régionaux de l'étape (qui jouent régulièrement en Angleterre.. ) est à rapprocher des cultissimes et géniaux Vaselines, ce qui permet de prendre une belle volée de pop songs musclées - mais pas trop -, concises et foutraques. Well done ! (Oui, l'auteur de cet article est totalement bilingue.) A signaler, la récente sortie d'un vinyle des Wendy Darlings, Enormous Pop 2008 -2011, tout est dans le titre... Thee Oh Sees En général pour voir les déjà cultes Thee Oh Sees en concert, on roule entre 4 et 6 heures (Levitation 2016, TINALS 2015, La Route du Rock 2014, Binic 2013) ou on prend un train basse vitesse pendant 3 heures 30... Lire la suite

Thee Oh Sees : les chroniques d'albums

OCS (Thee Oh Sees) : Memory Of A Cut Off Head

Chronique écrite le 20/11/2017, par Pierre Andrieu

OCS (Thee Oh Sees) : Memory Of A Cut Off Head

Après la parution cet été du dernier album des Oh Sees (ORC, excellent - enfin sauf pour les durs de la feuille fans des bien nommés Def Leppard, bien sûr... ), John Dwyer poursuit ses passionnantes pérégrinations musicales en changeant une nouvelle fois de nom, cette fois-ci c'est "OCS" qui a été choisi pour un duo avec la divine Brigid Dawson, et en abordant un style différent, puisque le disque s'éloigne cette fois-ci du garage psyché hystérique pour se frotter très joliment à une suave pop baroque et orchestrée... Inutile de tourner autour du pot, Memory Of A Cut Off Face est un ravissement renouvelé à chaque écoute, tout d'abord parce que les morceaux sont tous d'une classe hallucinante (par exemple, le saisissant premier extrait du disque, The Fool), ensuite parce que la dénommée Brigid possède des cordes vocales ultra émouvantes (un peu à la Nico et qui se marient admirablement avec celles-de John D.), enfin parce que les arrangements ont été travaillés façon orfèvres par Heather Lockie (cordes), Mikal Cronin (cuivres) et Patrick Mullins (scie musicale et nappes électroniques). Apaisant, truffé de mélodies épatantes et ouvrant des perspectives trippantes, le disque d'OCS comporte moult réussites que l'on ne peut toutes citées par... Lire la suite

Oh Sees : Orc

Chronique écrite le 11/08/2017, par Pierre Andrieu

Oh Sees : Orc

L'infernal stakhanoviste californien du rock garage psyché a encore frappé ! John Dwyer publie fin août 2017 le 19ème album de Thee Oh Sees sous le nouveau nom de groupe de Oh Sees (le " Thee " a été enlevé pour une raison qu'il ne nous appartient pas de juger... ). Au générique, un nouveau line up comportant comme actuellement sur scène - pour un résultat hallucinant de violence et de cohésion - Le lider maximo précédemment cité au chant, à la gratte, aux synthés et à la flûte, Tim Hellman (à la basse), Dan Rincon (à la batterie) et le petit nouveau Paul Quattrone (également à la batterie). Sur le monumental et susceptible de provoquer l'hystérie Orc, la délicieuse Brigid Dawson assure également quelques parties vocales, le violoniste Joe Cueto illumine la fin du très psyché Keys To The Castle et une team de choc formée par Eric Bauer, Ty Segall, Enrique Tena et John Dwyer se charge de la production et de l'enregistrement... Bref, toutes les conditions sont ici réunies pour obtenir une nouvelle galette (arrivant en double vinyle pour les amateurs du format... ) de 51 minutes de très haute qualité ! On y retrouve en effet le meilleur de Dwyer, salement boosté par ses deux batteries et son bassiste de feu afin de s'embarquer dans des... Lire la suite

Damaged Bug : Bunker Funk

Chronique écrite le 09/07/2017, par Pierre Andrieu

Damaged Bug : Bunker Funk

On sait John Dwyer doté d'un cerveau en perpétuelle ébullition et absolument inarrêtable dès qu'il s'agit d'ajouter une nouvelle ligne à sa discographie... Il le prouve une fois encore avec son side project barré Damaged Bug, qui sort à nouveau du bois avec un disque idéal pour s'aérer la tête après une méchante cuite... ou passer une bonne soirée à se défoncer entre amis (des activités saines sont également possibles, rassurez-vous... ). Entouré d'une armada de synthés - Mellotron, Omnichord etc -, de flûtes et autres instruments dont il joue lui-même - seuls Ryan Moutinho et Heidi Alexander sont crédités, respectivement à la batterie et au deuxième micro -, Dwyer se lance une fois encore ici dans des expérimentations (bidouillages de machines, rythmes fous, voix perchées... ) qui fonctionnent parfaitement sur la durée. Malgré des atours parfois surprenants, le titre de l'album, Bunker Funk, est assez parlant à ce sujet, Damaged Bug a tout pour séduire les fans de Thee Oh Sees,... Lire la suite

Thee Oh Sees : Drop

Chronique écrite le 07/05/2014, par Pierre Andrieu

Thee Oh Sees : Drop

Drop, le nouvel album de Thee Oh Sees, est encore une fois une preuve éclatante du génie de saint John Dwyer, qui devrait finir par être être canonisé au nom des multiples services rendus au dieu rock 'n roll... C'est aussi une preuve de son humour et/ou de ses humeurs versatiles, puisqu'encore récemment les fans pleuraient à chaudes larmes suite à ses déclarations annonçant une pause d'une longueur indéterminée ! Non seulement il n'y a pas eu de proverbial hiatus, mais encore nous avons aujourd'hui droit à un disque exceptionnel signé Thee Oh Sees ! Et il y aura une tournée en 2014, yeahhhhhhhhhhhhhh ! On peut donc se réjouir et mettre préventivement des bières au frais pour les passer frauduleusement dans les festivals... Car le show du meilleur groupe de " psyché rock kraut garage punk pop " du monde va s'enrichir des bombes présentes sur Drop, un album où John Dwyer et ses nouveaux camarades de jeu (Mikal Cronin, Chris Woodhouse, Greer McGettrick et un dénommé Casafis... ) font feu de tout bois. L'auditeur... Lire la suite

Thee Oh Sees : Vidéo

Thee Oh Sees : écoute