Accueil Thomas Fersen en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10625 concerts, 24769 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Thomas Fersen chante ses textes - souvent drôles, étranges et poétiques - d'une voix particulière, créant ainsi un univers bien à part. Sa musique se situe entre la chanson française classique, les ballades poignantes au piano relevées de cordes, le rock enlevé, la chanson folk au ukulélé et la pop planante... A consulter, une interview de Thomas Fersen en 2003...

Thomas Fersen : vos chroniques d'albums
Site

Thomas Fersen : tous les concerts

Thomas Fersen : les dernières chroniques concerts 33 avis

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014)

Critique écrite le 30 juillet 2014, par Benji

Malestroit 25&26 juillet 2014

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du nom. L'heure de l'apéro n'a pas sonné, mais les fans sont là pour apprécier. C'est propre et net, sympa comme quand on a les potes en face, ces rockers sont clairement plus à leur place sous leur chapiteau qu'au café du coin. Triggerfinger Place aux invités, les Belges de Triggerfinger, qui accélèrent méchamment. Trois en scène, un mafioso à la basse, un sombre séducteur à la guitare et un fou furieux à la batterie, du son qui percute, du jeu avec le public, des temps variés, un blues qui part en vrille, un solo de batterie de gros, gros malade à la langue tirée, ils livrent une musique déchaînée et s'éclatent autant que nous. Yodelice À regret, on quitte ces AC/DC classieux pour retrouver l'ambiance soft pop rock de Yodelice, qui livre un spectacle irréprochable et honnête, comme d'hab. Le monde arrive, ça monte bien. Shantel Découverte de l'orchestre de Shantel, qui nous offre un rythme nouveau, fanfare rock des Balkans, c'est lourd, c'est chargé, dynamique et le public aime, c'est sympa et très différent des groupes habituels ; 25... Lire la suite

Thomas Fersen + Autour de Lucie (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 27 mars 2014, par Prakash

L'espace julien 21 mars 2014

Thomas Fersen + Autour de Lucie  (Festival Avec le Temps) en concert

Ce soir, c'est coup de poker pour moi, je décide d'aller au festival Avec le temps à l'Espace Julien. En effet, je voulais revoir de vieilles connaissances et me rappeler des temps anciens où mon ouïe aimait s'adonner à la musique française. Tout d'abord dans la catégorie nouveau talent (!?!!?), on retrouve Autour de Lucie. Bon, je l'avoue, il va être difficile de garder mon objectivité pour cette chronique tant j'ai écouté immobile et faux mouvement dans ma tendre adolescence. Je n'avais jamais vu le groupe de Valerie Leulliot en concert...Faute réparée. A mon grand plaisir, de nombreux titres des deux albums emblématiques cités auparavant seront joués par le groupe. Je retrouve cette voix si sensible, si douce qui n'a pas changé et qui procure encore des frissons et qui réveille ces souvenirs bien profonds et mélancoliques. Comme je m'y attendais, le chant de Valerie Leulliot s'envole sur les morceaux comme je reviens. De manière inattendue, on a droit à un solo de guitare de la chanteuse qui sonne un peu plus rock. Au final, une dizaine de titres seront joués...c'est un peu frustrant. Je me demande toujours pourquoi ce groupe a été autant sous-estimé dans le paysage de la chanson française... Après une courte... Lire la suite

Thomas Fersen

Critique écrite le 23 avril 2013, par Ysabel

Centre Culturel André Malraux - Six Fours 06 Avril 2013

Thomas Fersen en concert

Nos retrouvailles avec L'Espace Culturel André Malraux, après l'avoir découvert lors du concert qui avait réuni Kyle Eastwood et Erik Truffaz il y a deux ans, se fait sous un ciel lourd et pluvieux. Le public pour Thomas Fersen ce soir est plutôt familial et à l'heure H, il commence déjà à s'impatienter ... La scène est sobre, habillée de son rideau noir. Et il en va de même du duo en costume sombre qui prend place devant nous. Aux premières notes, Pierre Sangra nous la joue un peu tzigane à la guitare, pendant que Thomas Fersen l'accompagne de son ukulélé pour La Chauve-Souris (qui fait chanter la petite fille qui est assise sur les genoux de son papa à côté de moi !) La voix peut faire un peu penser à un Thomas Dutronc et cette petite histoire faussement de rien est plutôt emplie de poésie. Il sourit d'amusement de ce public qui reprend la fin avant lui ... Fausse fin. Lumière off et reprise sur la clappe pour cette histoire de chauve-souris amoureuse d'un parapluie. Sa voix prends des accents rauques par moment pour servir des textes qui oscillent en permanence entre la poésie et le pince-sans-rire, avec cette forme de duo musical atypique au niveau son, qui donne un résultat plutôt rigolo. Le public a l'air vraiment ravi même... Lire la suite

Thomas Fersen

Critique écrite le 09 avril 2011, par Flag

L'Usine - Istres 7 avril 2011

Thomas Fersen en concert

J'arrive pratiquement à l'heure sur cette date que je n'aurais ratée pour rien au monde. Je pense avoir assisté à toutes les dates de Thomas Fersen de passage dans la région, parfois même plusieurs fois de suite sur une même tournée (mon record étant 3 fois je crois sur le "Cosmos tour"). Thomas Fersen reste l'artiste de chanson française qui me retournera visiblement systématique sur album, et ce depuis que j'ai découvert pour la première fois ses titres, il y a des années lumières de ça, dans une autre vie, à la sortie des Ronds de Carotte. Louise a été mon premier amour rêvée. J'ai emprunté les Transports en Commun de la capitale, et visité les ponts de Paris avant même d'y être allé fréquemment. Alors quoi ? Mise en scène soignée. Ambiance sombre et romantique à la fois. L'antre de Dracula nous accueille. Nos hôtes arrivent sous une pluie battante, parapluie à la main. Le maître des lieux quitte la procession formée par ses musiciens qui restent dans une demi obscurité, blafards, immobiles. Il s'avance vers le grand piano, au coffre aux dimmensions démesurées, nous déclâme quelques vers. L'ambiance est posée. Barbe Bleue et Dracula s'invitent à la set list. Chauve-souris et Loups-Garous les suivent de près. ... Lire la suite

Thomas Fersen : les chroniques d'albums

Thomas Fersen : Best Of De Poche

Chronique écrite le 28/12/2007, par Pierre Andrieu

Thomas Fersen : Best Of De Poche

Comme son nom l'indique assez clairement - Best of de poche - , le nouveau Thomas Fersen est composé des meilleures chansons du baladin original réenregistrées en version ukulélé... Le final très réussi de ses concerts (où il se présentait souvent seul avec cette mini guitare très tendance) a donné envie à Mr Fersen de se lancer dans une tournée acoustique avec son complice, le guitariste Pierre Sangra. Une bonne idée qui trouve aujourd'hui sa consécration discographique sous la forme de ce sobre enregistrement permettant d'être au plus près de mots d'auteurs bien sentis et de mélodies accroche coeur. Sans surprise, l'exercice démontre, s'il était besoin, la qualité inoxydable du répertoire de Thomas... Lire la suite

Thomas Fersen : Le Pavillon Des Fous

Chronique écrite le 29/09/2005, par Pierre Andrieu

Thomas Fersen : Le Pavillon Des Fous

Tout va bien dans la tête de Thomas Fersen... Il pose avec un œil postiche (et maquillé) sur la pochette du Pavillon des fous, et à l'intérieur de son nouveau disque, on trouve une chanson où il converse avec son squelette, une autre où il dialogue avec sa chienne Zaza, plus loin, il évoque son autre animal de compagnie, un iguane, ou encore un serial killer qui s'appelle Hyacinthe, sans oublier de raconter l'histoire de la dénommée Maudie (incarnée par Catherine Ringer), qui a perdu la raison. Arrêtons là cette énumération, vous aurez tous compris que monsieur Fersen a d'ores et déjà sa place réservée au Pavillon des fous de la chanson française... Au premier abord pourtant, l'album semble moins fou que le précédent, on rit moins et les tubes évidents ne sont pas monnaie courante (à part Pégase et Je n'ai pas la gale). Mais si les morceaux sont légèrement moins immédiats et si l'ambiance est moins à la gaudriole - l'écriture est plus intime, plus émouvante, plus sombre également... -, les thèmes pour le moins... Lire la suite

Les Duos De Tôt Ou Tard : Les Duos De Tôt Ou Tard

Chronique écrite le 16/06/2005, par Pierre Andrieu

Les Duos De Tôt Ou Tard : Les Duos De Tôt Ou Tard

Un album de duos avec les artistes du label tôt Ou tard interprétant des chansons des artistes du label tôt Ou tard, normalement cela devrait tourner en rond... Et bien, contrairement à toutes attentes, ce n'est pas le cas. On peut même dire que les deux CD de cette compilation surfant sur le succès des duos sont une belle réussite artistique. Dans le sillage des deux premières signatures du label, Les Têtes Raides et Thomas Fersen (qui proposent de nombreuses collaborations réussies et originales), les jeunes artistes récemment signés (François Audrain, Bastien Lallemant, Da Silva), les artistes confirmés ayant trouvé refuge il y a peu chez le patron du label, Vincent Frérebeau (Mathieu Boogaerts, Françoiz Breut, JP Nataf, Stanley Beckford) les "vétérans" (Dick Annegarn, Fabulous Trobadors, Franck Monnet) et les locomotives en termes de ventes que sont Vincent Delerm, Jeanne Cherhal ou encore Lhasa s'entendent comme larrons en foire pour proposer des chansons fonctionnant parfaitement. Les univers des différentes signatures tôt Ou tard se rencontrent dans... Lire la suite

Thomas Fersen : LA CIGALE DES GRANDS JOURS

Chronique écrite le 30/09/2004, par Pierre Andrieu

Thomas Fersen : LA CIGALE DES GRANDS JOURS

Toujours bien campé sur ses deux pieds, Thomas Fersen vient de publier un réjouissant dvd live accompagné par sa version cd audio. Une occasion immanquable de se remémorer les bons moments passés en concert avec le nonchalant chanteur qui est resté vieille France... S'il se met en scène de manière personnelle (un dandy rétro assez cabotin), Thomas Fersen a également pris soin de se faire accompagner par une bande de joyeux drilles multiinstrumentistes. Cela permet de rendre grâce aussi bien aux dernières compositions - plus rock - qu'aux titres anciens arrangés dans le style chanson française/fanfare tzigane par... Lire la suite

Thomas Fersen : Vidéo