Accueil Tokyo Ska Paradise Orchestra en concert
Dimanche 27 mai 2018 : 9318 concerts, 25000 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.


Tokyo Ska Paradise Orchestra est le plus grand groupe ska du Japon. De retour en France !

Site

Tokyo Ska Paradise Orchestra en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Tokyo Ska Paradise Orchestra : l'historique des concerts

Je.

16

Juillet

2015

Dour Festival en concert
Flume / Soviet Suprem / Songhoy Blues / Demi Portion / Isaac Delusion / Fkj (french Kiwi Juice) / Kaytranada / Agoria / Cashmere Cat / Rival Sons / Yelle / Blues Pills / The Geek X Vrv / Lomepal / Lee Fields / Josef Salvat / Young Fathers / Carl Craig... Dour Festival | Starflam | Soviet Suprem | OPTICAL (UK) | Carl Craig | Fabrice Lig | Agoria | Cashmere Cat | Tokyo Ska Paradise Orchestra | Radium | Orange Goblin | Prototypes | Flume | Lee Fields | KRS One | Modeselektor | Yelle | A Place To Bury Strangers | Squarepusher | Solstafir | Omar Souleyman | Fulgeance | Ed Rush | Camo & Krooked | Electric Wizard | Ben Ufo | Rival Sons | Kvelertak | Igorrr | Isaac Delusion | Unknown Mortal Orchestra | Demi Portion | Songhoy Blues
Site Festival - Dour(B)

Di.

03

Juillet

2011

Tokyo Ska Paradise Orchestra La Maroquinerie - Paris (75)

Sa.

11

Sept.

2010

Tokyo Ska Paradie Orchestra + King automatcic La Laiterie - Strasbourg (67)

Di.

05

Sept.

2010

Tokyo Ska Paradise Orchestra Nouveau Casino - Paris 11ème (75)

Sa.

04

Sept.

2010

Festival Woodstower en concert
Peau, Suissa, Jeanne Cherhal, Paco chante la paix, Olivia Ruiz, Boogers, Luke, Lee Harvey Asphalte, Tokyo Ska Paradise Orchestra Festival Woodstower | Jeanne Cherhal | Tokyo Ska Paradise Orchestra | Olivia Ruiz | Boogers | Lee Harvey Asphalte
Parc de Miribel Jonage - Miribel (01)

Je.

16

Juillet

2009

Tokyo Ska Paradise Orchestra Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Ve.

20

Juillet

2007

Art Sonic Festival en concert
Joey Starr, Tokyo Ska Paradise, Guns Of Brixton, Punish Yourself Art Sonic Festival | Punish Yourself | Tokyo Ska Paradise Orchestra | JoeyStarr | Guns of Brixton
Plein air - Briouze - Briouze (61)

Di.

01

Juillet

2007

Euskal Herria Zuzenean en concert
Tokyo Ska Paradise Orchestra + Mouss & Hakim + Kepa Junkera Euskal Herria Zuzenean | Tokyo Ska Paradise Orchestra | Mouss et Hakim
Plein air - idaux Mendy (64)

Tokyo Ska Paradise Orchestra : les dernières chroniques concerts 3 avis

Rock en Seine par Céline : Neimo, Clap Your hands Say yeah, Dirty Pretty Things, Morrissey, Radiohead ... Tokyo Ska Paradise Orchestra

Critique écrite le 30 août 2006, par Céline

Parc de Saint-Cloud, Paris 24-25 août 2006

Le vendredi ! Pourquoi n'y-a-t-il pas de festival de rock de cette envergure à Marseille? Voilà la question que je me suis posée durant ces deux jours où je craignai sans cesse de me prendre un litre de flotte sur la tête, ce qui m'obligeai à remplir mon sac de parapluie et autres kway, voire de polaire...pour les nuits froides ! ! ! Je n'ai pas de réponse, mais j'ai bien fait de conjurer le sort puisque pas une goutte n'a touché mes cheveux durant ce festival de pointures passées et à venir du rock ! Pour moi le festival à débuté par la fin du set de Neimo vendredi aprés-midi (aprés avoir retrouvé des "crétins congénitaux" (NdPh : dont moi, hi hi !) déjà remplis d'Heineken-piss, au mlieu de l'expo photo de Modiano... d'ailleurs bonne idée cette expo, petit hâvre de paix entre les watt et les stands à bière pris d'assault). Donc Neimo : Je ne sais plus s'ils sont anglais ou français mais leur chanteur à un je-ne-sais-quoi de celui des Neurotics swingers, mais sans la guitare, ce qui n'est pas pour me déplaire. ils ont un bon rythme enlevé et mes genoux me démengent ! bon signe ! Bon, je n'ai pas vu grand chose (2 ou 3 chansons) cette fois-ci, j'espère donc vivement avoir une prochaine occasion ! Bon, c'est pas tout ça, mais je... Lire la suite

Tokyo Ska Paradise Orchestra, Electric 6, La Rumeur, Tom Mac Rae, LCD soundsystem, Death in Vegas, 2 Many dj's

Critique écrite le 14 juillet 2003, par Sami

Belfort 5 Juillet 2003

J'suis arrivé un peu tard mais j'ai été agréablement surpris par le TOKYO SKA PARADISE ORCHESTRA, pas la peine de vous faire un dessin tout est dans leur nom, ces Japonais humilient avec un naturel déconcertant bon nombre de groupes du même genre avec des reprises survitaminées plutôt iconoclastes comme "The look of love" de Bacharach ou le générique de "Opération Dragon" de l'immense Lalo Schiffrin. Le peu que j'ai vu était très fun. ELECTRIC SIX donnent aussi dans la grosse déconne, mais dans un registre nettement plus rock n roll. Avec un chanteur des plus délurés, des guitares grasses à la limite de l'indigestion et des paroles bien débiles. "Dude ! I wanna take you to the gay bar !!" ou encore "Danger ! danger ! high voltage !!" qui donnent lieu à des gros pogos sous le chapiteau. Un concert assez énaurme, qui comme sur l'album vire souvenr vers le glam et le disco, en flirtant généralement avec le mauvais goût comme en témoigne une reprise de "Radio gaga" presque aussi ringarde que l'originale. Ils reprennent aussi "Rock show" de Peaches et c'est déjà plus marrant, ça fout une sacrée patate même. L'ambiance n'est pas du tout la même sur la plage où se produisent LA RUMEUR, dont j'aime beaucoup les disques. leur live n'apporte... Lire la suite

Tokyo Ska Paradise Orchestra, Electric 6, La Rumeur, Tom Mc Rae, LCD Soundsystem, Death in Vegas, 2 many dj's (Eurockeennes 2003)

Critique écrite le 08 juillet 2003, par Sami

Belfort 5 Juillet 2003

SAMEDI 5 JUILLET 2003 Jesuis arrivé un peu tard mais j'ai été agréablement surpris par le TOKYO SKA PARADISE ORCHESTRA, pas la peine de vous faire un dessin tout est dans leur nom, ces Japonais humilient avec un naturel déconcertant bon nombre de groupes du même genre avec des reprises survitaminées plutôt iconoclastes comme "The look of love" de Bacharach ou le générique de "Opération Dragon" de l'immense Lalo Schiffrin. Le peu que j'ai vu était très fun. ELECTRIC SIX donnent aussi dans la grosse déconne, mais dans un registre nettement plus rock'n'roll. Avec un chanteur des plus délurés, des guitares grasses à la limite de l'indigestion et des paroles bien débiles. "Dude ! I wanna take you to the gay bar !!" ou encore "Danger ! danger ! high voltage !!" qui donnent lieu à des gros pogos sous le chapiteau. Un concert assez énorme, qui comme sur l'album vire souvent vers le glam et le disco, en flirtant généralement avec le mauvais goût comme en témoigne une reprise de "Radio gaga" presque aussi ringarde que l'originale. Ils reprennent aussi "Rock show" de Peaches et c'est déjà plus marrant, ça fout même une sacrée patate. L'ambiance n'est pas du tout la même sur la plage où se produisent LA RUMEUR, dont j'aime beaucoup les... Lire la suite