Accueil ToM en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10515 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


L'univers musical de ToM est tout en nuances, teinté de trip hop dans les rythmiques, de dub pour les basses, de guitares rock, blues, et de sonorités électro. Le tout se rencontre autour d'une voix en Français. Partisan du "talk over", ToM écrit ses textes comme des nouvelles formant une histoire... celle des pérégrinations d'un dandy noctambule.

ToM : vos chroniques d'albums
Site

ToM en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

ToM : l'historique des concerts

Ve.

18

Mars

2016

Sa.

04

Juillet

2015

Ma.

16

Déc.

2014

La Terre Tremble !!! en concert
Tom & Jerry / La Terre Tremble !!! ToM | La Terre Tremble !!!
La BAM (Boîte à Musiques) - Metz (57)

Sa.

04

Oct.

2014

Sa.

15

Mars

2014

Tom & Jerry Par La Terre Tremble!!! Le Florida - Agen (47)

Sa.

01

Mars

2014

Tom & Jerry Par La Terre Tremble!!! La Rodia - Besançon (25)

Sa.

01

Mars

2014

Tom & Jerry Par La Terre Tremble!!! La Rodia - Besançon (25)

Di.

08

Déc.

2013

"tom & Jerry" Par La Terre Tremble !!! La Vapeur - Dijon (21)

ToM : les dernières chroniques concerts 8 avis

Heidi von Heidi + ToM's + Kid Loco

Critique écrite le 06 novembre 2011, par Cabask

Le Poste à Galène - Marseille 4 novembre 2011

Heidi von Heidi + ToM's + Kid Loco en concert

Soirée axée scène locale ce vendredi au Poste à Galène. Arrivés vers 21H, nous découvrons une salle malheureusement bien vide. Ca rentre petit à petit et quelques dizaines de personnes entendent donc le début du set de Heidi von Heidi. Le quatuor phocéen au look décontract mais soigné nous sert ses titres pop rock varié durant 45 minutes. Chapeau de rigueur pour le guitariste et le bassiste, pompes noir usées et Tshirt neutre pour le chanteur. La musique est plutôt agréable, bien rythmée, ne connaissant pas le groupe, plusieurs noms de formations me viennent à l'esprit. Le style Strokes est reconnaissable sur plusieurs morceaux, le jeu du gratteux lorsqu'il sert ses riffs sur le bas du manche accentue cette ressemblance. Notre 4 compères ne sont pourtant pas une simple copie carbone des new yorkais. Ça joue très bien, c'est carré et on se laisse facilement entraîner par les morceaux. Certains passages sont assez syncopés avec changements de rythmes à gogo et ça fonctionne bien. Le blues entamé guitare/voix est des plus agréable, la voix est en avant et très efficace, tandis que le son caractéristique de la Telecaster claque comme il se doit. Le roi des croisement de jambes et son acolyte au foulard orné du... Lire la suite

Luke + ToM

Critique écrite le 30 mars 2011, par Flag

Maison du Peuple - Gardanne (13) 25 mars 2011

Luke + ToM en concert

Luke + ToM Nous faisons notre première sortie concert à la bien nommée Maison du Peuple de Gardanne ce soir. Je n'ai jamais eu l'occasion de venir ici avant. Comme pour le concert de Get The Blessing, je reste toujours très étonné de voir des pointures dans des salles improbables (enfin, pour moi), alors qu'on les verrai plutôt se ruer dans les salles habituelles. mais finalement, une jauge plus grande n'aurait peut-être pas attiré beaucoup plus de monde, ... à moins que le paramètre centre ville de Marseille aurait pu jouer ? En effet, la salle ne sera pas pleine, environ 350 personnes sur les 500 maxi. Mais quelles 350 personnes ! En passant, spéciale dédicace à l'organisation, qui a encadré l'événement : orgnaisation, accueil, bar (jamais un attente de plus de 30 secondes... quiches et tartes maisons). Respect. ToM ToM ouvre le feu donc devant Luke. On ne saura jamais si la première partie de Luke est un cadeau pour ToM (pas eu l'occasion de discuter avec lui à la fin de concert). Il n'empêche que la soirée revêt sans doute un caractère particulier pour le régional du tour, puisque cette scène est en fait la "récompense" du tremplin Courte-Echelle, organisé chaque année par la municipalité de Gardanne, et auquel ToM a... Lire la suite

ToM + le Joker + Eve

Critique écrite le 23 septembre 2010, par Pirlouiiiit

le Local (Capelette) - Marseille 11 septembre 2010

ToM + le Joker + Eve en concert

Bon moi qui suis un fervent partisan du "mieux vaut écrire une chronique courte le lendemain qu'une longue 2 semaines plus tard" je dois reconnaître que cette fois (encore) je n'ai pas réussi à m'y tenir. Il y a donc deux semaines, je me suis echappé un peu avant le fin du concert de Elektrolux à l'Enthropy (ratant ainsi les Cowbones) pour partir à la recherche du fameux "local" (comprendre "local de répet'") du côté de la Capelette histoire de ne pas rater le premier concert de ToM apres la sortie de son nouveau disque Hétérokulte. J'arrive devant le numero annoncé et commence à errer dans le coin me demandant bien où est l'entrée. Je ne devrai mon salut qu'à un couple à qui je demanderai ma route persuadé qu'ils allaient au même endroit que moi (que viendrait faire quelqu'un à une heure aussi tardive dans un coin aussi paumé ?). Je les suis, traverse un fumoir assez roots où tout un tas de visage familiers dans une sorte de mimétisme suicidaire s'encrasse les poumons comme si c'était anodin. A l'interieur l'air est un peu plus respirable et celui qui se baptisera ce soir le Joker (aussi connu comme frontman du Departement H) est en train de passer des disques. Plafond bas, murs bruts, bar semi improvisé dans un coin ... ça me... Lire la suite

Fête du Panier 2009 - une déambulation (La Innombrable, Sevillanas, Tom, DJ Vinodilo, Sanabel, Ermafroditi, Tempo Samba, Le Pied Nu...)

Critique écrite le 21 juin 2009, par Philippe

Le Panier, Marseille 20 juin 2009

Fête du Panier 2009 - une déambulation (La Innombrable, Sevillanas, Tom, DJ Vinodilo, Sanabel, Ermafroditi, Tempo Samba, Le Pied Nu...) en concert

Comme chaque année la Fête du Panier (le plus beau quartier de Marseille), va durer 2 jours, attirer des foules qui n'y viennent jamais le reste de l'année et accourent pour s'y serrer dans un grand moulon bousculatoire. Effet "Plus Belle la Vie" en plus, qui attire les plus lourdingues - cela étant la boutique n'est pas aussi envahie que la terrasse du Bar des 13 Coins en face, il y a donc encore de l'espoir. Et puis heureusement, il y a une feinte possible : venir dans l'après-midi pour sentir battre le coeur du Panier, de ses habitants, de ses associations et de leurs projets (pas mal de photos cette année), et voir un vrai mix populaire et inter-âges. C'est d'ailleurs ce que fait chaque année la Provence, qui semble cette fois-ci y être restée environ 10 minutes - il est vrai que la plus grande partie de son lectorat ne mettrait pas un pied dans un quartier aussi mal famé... Bref, pour prendre le pouls du Panier, la Place des Moulins est l'endroit idéal, ambiance place du village - c'est d'ailleurs l'agora du quartier depuis plus de 2500 ans, quand elle accueillait un temple grec dédié à Athéna... On y retrouve la Compagnie La Innombrable de danse contemporaine, dont on avait apprécié le spectacle enlevé et déshabillatoire... Lire la suite

ToM : les chroniques d'albums

ToM : Heterokulte

Chronique écrite le 10/09/2010, par Pirlouiiiit

ToM : Heterokulte

Un peu moins de 4 ans après Rue de Breteuil revoici Tom avec son nouvel album Hétérokulte. Derrière une pochette suggestive peut être un poil trop léchée se cachent 12 (+2) nouveaux titres dans la veine du précédent opus : toujours très Gainsbourg donc, sur le fond comme sur la forme, ce disque est nettement plus musical que le premier, même si le chant reste assez parlé. Sur ce disque il est accompagné par ses fidèles collaborateurs Didier Gasia, Ugo Leoni et Cyril Xymenes (avec qui il s'apprête à remonter prochainement sur la scène) ainsi que d'autres invités dont une voix féminine (sa complice du tandem de DJ Eve & Tom) qui fait des... Lire la suite

ToM : Rue Breteuil

Chronique écrite le 03/12/2006, par Pirlouiiiit

ToM : Rue Breteuil

Découvert en tant que 3ème membre de Nicholson (les touches électro sur scène c'était lui), le voila dans un registre ou on ne l'attendait pas vraiment. Thomas Luraschi dit ToM fait de la chanson que l'on pourrait qualifier de chanson littéraire ou plus simplement chanson parlée. Dès la première MDMA (sur un texte de Frédéric Beigbeder) le ton est donné, sur la forme comme sur le contenu. Les paroles sont déclamées plus que chantées et on a souvent l'impression d'être dans un roman ou d'entendre la voix off d'un polar ou film de détective. Très descriptif on a aucun mal a visualiser les scènes et les petits bruits de la vie de tous les jours renforcent encore cette impression de cinéma. Au niveaux influences / ressemblance on ne pourra pas s'empêcher de penser a Gainsbourg, a Arthur H, a Néry (pour le coté trip hop) ou encore Dominique Viger version Bawon Samdi (sur the sound en particulier). De façon plus... Lire la suite