Accueil Tristesse Contemporaine en concert
Mercredi 13 novembre 2019 : 11979 concerts, 25765 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.


Tristesse Contemporaine, c'est une fureur brute, désespérée et hypnotique emmenée par des réminiscences shoegaze et krautrock : le trio flirte avec les ombres de Suicide sur des mélodie catchy et synth-pop. En première partie de Pulp au festival des Inrocks 2012 ! En concert en 2013 pour présenter son nouvel album, Stay Golden...

Tristesse Contemporaine se présente :

Site

Tristesse Contemporaine en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Tristesse Contemporaine : l'historique des concerts

Sa.

21

Avril

2018

Clap Your Hands ! en concert
Yan Wagner + Tristesse Contemporaine Clap Your Hands ! | Tristesse Contemporaine | Yan Wagner
Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Ve.

06

Avril

2018

Vox Low en concert
Tristesse Contemporaine / Vox Low / Radar Men from the Moon Vox Low | Tristesse Contemporaine
Atelier 210 - Bruxelles

Ve.

27

Oct.

2017

Tritesse Contemporaine, Kolman Skupp et Père Dodudaboum & Docteur Maboul La centrifugeuse - Pau (64)

Je.

26

Oct.

2017

Tristesse Contemporaine Rockstore - Montpellier (34)

Me.

25

Oct.

2017

Tristesse Contemporaine + DÉsirÉe Louve Le Rex - Toulouse (31)

Ve.

20

Oct.

2017

Fiesta des Suds en concert
Fiesta Des Suds 2017 : Chinese Man - Bigflo & Oli - Poni Hoax - Tristesse Contemporaine - Charles X - Taiwan Mc - Rhino - Big Junior - La Methode Fiesta des Suds | Bigflo & Oli | La Methode | Poni Hoax | Taiwan MC | Tristesse Contemporaine | Chinese Man
Dock des Suds - Marseille (13)

Sa.

30

Sept.

2017

Faire en concert
Faire - Tristesse Contemporaine - Yan Wagner - Pepite - Death In Vegas - Red Axes - Maud Geffray - Mugwump Aka Geoffroy - La Mverte - Vox Low - Sutja Gutierrez Faire | Tristesse Contemporaine
Cairn De Gavrinis - LARMOR BADEN (56) (56)

Ve.

15

Sept.

2017

Talisco en concert
Hop Pop Hop 2017 - Pass 2 Jours Tristesse Contemporaine | Talisco | Narrow Terence
Jardin de Leveche - Orléans (45)

Tristesse Contemporaine : les dernières chroniques concerts 6 avis

La Terre Tremble + Married Monk solo + 69 + Tristesse Contemporaine + Balthazar + Gramme + Charlie O (festival Yeah!)

Critique écrite le 22 juin 2014, par Pirlouiiiit

Château de Lourmarin 07 juin 2014

La Terre Tremble + Married Monk solo + 69 + Tristesse Contemporaine + Balthazar + Gramme + Charlie O (festival Yeah!) en concert

Lire la chronique du 1er jour par ici Après une matinée passer à petit dejeuner - trier les photos - faire du trampoline et un tour dans la piscine du camping avec les petits - déjeuner au restau de l'auberge nous voici de retour à Lourmarin. Cette fois ci nous sommes venus en voiture de façon à ce que si besoin (et vu l'heure à laquelle Lucie et Cyril se sont couchés hier c'est plus que probable) Svet puisse rentrer avec les enfants à n'importe quel moment. Dans le centre nous tombons sur DJ Oil et Jules Edouard Moustic qui s'occupent de l'ambiance sonore de La rue de Lourmarin (comprendre celle où il y a l'essentiel des cafés et sur laquelle on retombe tout le temps) Puis direction la salle Albert Camus pour aller jeter un oeil à l'expo photo Un oeil sur la musique de Richard Bellia. Ne le connaissant que via facebook (où il a été très actif et plutôt rentre dedans) j'arrive là un peu méfiant, avec un mélange de curiosité (celle de voir les photos que j'ai déjà vu en ligne en grand format papier) et bien sûr une pointe de jalousie (vis a vis de celui qui était là pour saisir certains moments / musiciens historiques). Richard est là extrêmement disponible et content de faire visiter l'expo ou d'en discuter, offrant même jus de... Lire la suite

La Femme + Tristesse Contemporaine

Critique écrite le 22 octobre 2013, par Le Marquis De Jonard

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 17 Octobre 2013

La Femme + Tristesse Contemporaine en concert

La dernière fois que j'ai vu La Femme en concert ce fut une soirée mémorable. C'était il y a environ 2 ans pour une soirée sous chapiteau pour un after pendant la semaine du court métrage. Le plateau : Juvéniles / Mustang / La Femme. J'avais passé une soirée de dingue avec quelques amis triés sur le volet à boire, chanter et danser. La vie quoi ! J'arrive donc à la Coopé excité comme une puce. Je suis un peu à la bourre et Tristesse Contemporaine a déjà attaqué. Une salle bien pleine me rassure. En ce moment les concerts sont bien désertiques sur Clermont ville rock quoi... Tristesse Contemporaine porte bien son nom. Trois gars une fille jouent une sorte d'électro cold new wave. La presse musicale s'est un peu emballée pour ce groupe "arty". Sur scène comme sur les photos, un chanteur avec un masque de lapin noir chante froidement. Il est accompagné d'une jeune femme avec une belle robe graphique qui joue des synthés et machines et d'un batteur et guitariste qui eux n'ont pas de masques. Le masque c'est rigolo sur une chanson et ça fait son effet mais bon quand il n'a pas vraiment de chansons et que la musique est un peu poussive et que le chanteur masqué n'a pas de charisme et ben la mayonnaise ne prend pas. Je dis à un pote que je... Lire la suite

Pulp + Tristesse Contemporaine (Festival Les Inrocks 2012)

Critique écrite le 14 novembre 2012, par Pierre Andrieu

L'Olympia, Paris 13 novembre 2012

Pulp + Tristesse Contemporaine (Festival Les Inrocks 2012) en concert

PULP, THIS IS HARDCORE Concert orgasmique du groupe anglais Pulp à l'Olympia de Paris, à l'occasion de la soirée de clôture du Festival Les Inrocks 2012... 21 ans après sa première apparition en France à La Cigale en 1991 pour ce même rendez-vous organisé par l'hebdomadaire culturel - désormais dirigé par un banquier d'affaires "de gauche" (sic) -, la troupe emmenée par l'incroyable showman, danseur fou et chanteur doué Jarvis Cocker propose en ce 13 novembre de fête un show jubilatoirement (ça se dit ?) hardcore à son parterre de fans ; malgré la présence de sa mère qui fête ce soir ses 70 ans et qui aura d'ailleurs droit à un "Joyeux anniversaire" entonné par la foule, Mr Cocker passe son temps à tortiller du cul, à prendre des poses super sexe, à imiter un strip teaseur dans un peep show (sur le titre This Is Hardcore), voire à jouer le rôle d'une sorte d'Iggy Pop british, dégingandé, obsédé et classe quand il fait complaisamment pendouiller son micro comme si c'était le terrible engin de l'iguane. Bref, Pulp en live en 2012, c'est très, très émoustillant ! On vous raconte tout ça dans quelques lignes... Tristesse Contemporaine Juste avant les 2 heures d'amour entre le groupe Pulp et un public hyper excité, la première... Lire la suite

The Fall + Tristesse Contemporaine

Critique écrite le 08 mars 2012, par Pierre Andrieu

Bataclan, Paris 7 Mars 2012

The Fall + Tristesse Contemporaine en concert

Et re bam, deuxième concert de The Fall en moins d'un an à Paris (après le show percutant donné à Villette Sonique en mai 2011) et deuxième magistrale baffe dans la gueule administrée par le dernier vrai punk, j'ai nommé l'atrabilaire, arrogant et jusqu'au-boutiste Mark E. Smith, bien accompagné par son gang de sauvages fans de bruit... En masochiste amoureux fou de punk rock, on était venu pour se faire violemment gifler par le son de The Fall et on a donc été servi au delà de nos espérances ! Tristesse Contemporaine Avant le grand saut punk rock, le trio Tristesse Contemporaine offre un set impeccable et bien foutu à un relativement maigre public. Qui a eu tort d'arriver tard car les titres de ce trio (synthés New Wave, guitare à la Cure/Joy Division/psyché, chant à la Tricky/percus électroniques) fonctionnent parfaitement : ambiances troubles, atmosphères eighties, son inquiétant, voix torturée... Un genre de post punk actuel, qu'on attend impatiemment de découvrir sur album, même si la chanteur masqué avec une tête de cheval fait un peu peur... The Fall Après une assez longue attente faisant suite à la prestation réussie de Tristesse Contemporaine en ouverture, le temps au public d'arriver en nombre,... Lire la suite