Accueil Troublemakers en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 11000 concerts, 24773 chroniques de concert, 5188 critiques d'album.


Combinaison bien dosée de soul, de funk et de hip hop.

Site

Troublemakers en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Troublemakers : l'historique des concerts

Sa.

04

Juin

2016

The Shoes en concert
He Shoes - Stand High Patrol (stand High Sound) - Mala - Matias Aguayo - Panda Dub - Troublemakers - Not Waving - Mawimbi - Oy - Haje - Myth Syzer - Moresounds - 123mrk - Meteor - Pouvoir Magique - L'amateur - Rinse France Djs - Cave Carli Radio ... The Shoes | Troublemakers | Matias Aguayo | Panda dub | Stand High Patrol
Friche Belle de Mai - Marseille (13)

Di.

16

Août

2015

Les Apéros Du Bateau 16 Août Troublemakers Sound System Bateau l'Ilienne - Marseille (13)

Di.

14

Sept.

2014

Ve.

06

Juin

2014

Je.

12

Fév.

2009

Troublemakers Oogie - Marseille (13)

Ve.

27

Avril

2007

Don Cavalli en concert
Don Cavalli + Desert Rebel feat. Imothep + Troublemakers + Troublemakers | Don Cavalli | Desert Rebel | Winston McAnuff
Espace Julien - Marseille (13)

Je.

16

Mars

2006

Al Benson Jazz Band en concert
Al Benson Jazz Band & Troublemakers dj set Troublemakers | Al Benson Jazz Band
Hotel Le Corbusier - Marseille (13)

Troublemakers : les dernières chroniques concerts 3 avis

Troublemakers

Critique écrite le 07 mars 2002, par marjo

Forum Fnac 6 mars 2002

Une vingtaine de minutes de mix par dj oil, une dizaine de minutes de tchatche avec le public jeune et moins jeune (y'avait une dame âgée au premier rang apparemment très fan et très au courant, c'était marrant!). Un moment sympa avec l'annonce d'un (déjà très attendu) nouvel... Lire la suite

Troublemakers, Tonino Carotone, Yorgos Mangas, Lo Cor de la Plana, La Talvera, Massilia Sound System, Nux Vomica ...(Fiesta des Suds 2001)

Critique écrite le 15 octobre 2001, par Hum !

Dock des Suds - Marseille 13 octobre 2001

Cette année la Fiesta fête ses 10 ans, pas mal pour un Festival de musique à Marseille. Pourtant globalement la programmation semble moins riche ou en tout cas moins tape à l'œil que les autres années .. ou encore peut être tout simplement moins dans mes goûts ... bref pour cette soirée d'ouverture l'accent est comme l'année dernière mis sur les groupes locaux ... mais reprenons tout cela dans l'ordre chronologique. A notre arrivée à l'entrée du Dock, première constatation il y a du monde, mais avec la billetterie un peu en retrait par rapport aux entrées, il semble que cela se passe mieux que les années précédentes. Pourtant nous sommes arrivés à 20h. La preuve on retrouve Anaïs et Delphine du premier coup. A l'intérieur en dehors d'une grosse fanfare rouge bien sympathique d'une bonne 20-30 aine de personnes (dans les rangs de laquelle on peut reconnaître des membres de Accoules Sax et Brahim l'ex derboukiste de Na Zdoovie) les choses sont plutôt calmes. On en profite pour aller faire un tour dehors. En effet cette année, la Fiesta a doublé ? sa capacité d'accueil en investissant les rues aux alentours et en plantant dans ce qui était un parking un immense chapiteau sous lequel est dressé une grosse scène.... Lire la suite

Troublemakers, Tonino Carotone, Cor de la Plana, Talvera, Massilia Sound System, Nux Vomica, ...(Fiesta des Suds 2001)

Critique écrite le 15 octobre 2001, par Mystic Punk Pinguin

Dock des Suds - Marseille 13 octobre 2001

La fiesta c'est un peu l'endroit où il faut être à Marseille dans le milieu cultureux de gôche. Lancé en réaction à la montée du FN dans la région, cette fête se voulait être une ôde au métissage, à la multiculturalité. Challenge réussi dans la programmation musicale mais raté en ce qui concerne le public. Les prix d'entrée élevés (entre 100 et 150 francs par soir) la réserve à un public ayant les moyens. Public que je qualifierai de Télérama (de gôôche, classe moyenne voir petite-bourgeoisie, cultivée). Impression confirmée par les stands présents (Attac, divers trucs de fringues orientalisant style bobo, etc..). Comme c'est souvent répété, la fiesta c'est avant tout un esprit. En fait la musique n'est pas le plus important. On y vient pour flâner, boire, manger (cher), papauter, danser autant devant la scène que les stands où du zouk est passé en fond musical. Se piétiner aussi. Point positif cet année, l'ouverture du site sur l'extérieur. La scène de concert sous chapiteau permet de ne pas étouffer. Et boire un ricard (10 balles, raisonnable) dehors c'est plus qu'appréciable. Bien évidemment ce doublement de la surface permet d'accueillir plus de consommateurs, pardon de spectateurs. Parlons un peu zique quand même. En... Lire la suite