Accueil Turner Cody en concert
Samedi 21 septembre 2019 : 14429 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.


Brillant disciple anti folk de Bob Dylan et proche d'Herman Dune, le New Yorkais Turner Cody écrit des chansons entre folk près de l'os, pop portée par de superbes mélodies, rock new yorkais groovy et arrangements blues jazz classieux... A voir en concert !

Turner Cody se présente :Turner Cody est un auteur compositeur américain résidant à Brooklyn. Il apparaît en 2002 sur la compilation "Antifolk vol.2" du label Rough Trade. Depuis il a enregistré pas moins de huit albums et a beaucoup tourné, souvent avec son ami Adam Green. Ses chansons tracent un panorama complet du patrimoine musical américain : folk, blues, jazz, ballades... dont Turner Cody est un des meilleurs et plus talentueux représentants actuels.
On l'a même (trop) souvent comparé à Bob Dylan. Le titre "Corner of my room" figure sur la bande originale de "Le prophète" (Grand prix du dernier festival de Cannes) de Jacques Audiard.

Turner Cody : vos chroniques d'albums
Site

Turner Cody en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Turner Cody : l'historique des concerts

Me.

31

Oct.

2018

Turner Cody + Nicolas Michaux L'Olympic Café LMP - Paris 18ème (75)

Ma.

30

Oct.

2018

Turner Cody + Nicolas Michaux Grillen - Colmar (68)

Lu.

21

Avril

2014

Turner Cody + Ish Marquez + Echo Orange Superfolk Experience Temple Lanterne - Lyon 1er (69)

Lu.

14

Avril

2014

Turner Cody + Ish Marquez Espace B - Paris (75)

Me.

25

Sept.

2013

Herman Dune en concert
Black Yaya + Turner Cody Herman Dune | Turner Cody
Comptoir du Jazz - Bordeaux (33)

Ma.

24

Sept.

2013

Herman Dune en concert
David Ivar Herman DÜne "black Yaya" + Turner Cody Herman Dune | Turner Cody
La Gaîté Lyrique - Paris 3ème (75)

Je.

12

Sept.

2013

Herman Dune en concert
Black Yaya (david Ivar Herman Dune) & Turner Cody Herman Dune | Turner Cody
Chapelle du Conservatoire de Rennes - Rennes (35)

Me.

11

Sept.

2013

Herman Dune en concert
David Ivar Herman Dune "black Yaya" + Turner Cody Herman Dune | Turner Cody
La Péniche - Lille (59)

Turner Cody : les dernières chroniques concerts 3 avis

Herman Dune + Da Brasilians + Turner Cody + Stranded Horse (Festival Mo'Fo 2011)

Critique écrite le 04 février 2011, par Pierre Andrieu

Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen 30 janvier 2011

Herman Dune + Da Brasilians + Turner Cody + Stranded Horse (Festival Mo'Fo 2011)  en concert

Après deux premières levées de fort bon aloi avec Heavy Trash, Cheveu, Crane Angels, Eldia, Yaya Tova, The Fishermen 3 et Oh! Tiger Mountain, le 28 janvier, puis The Vaselines, Viva & The Diva, The Big Crunch Theory, Majeure, Etienne Jaumet, Câlin et Antilles, le 29, dernier jour du festival Mo'Fo 2011 le dimanche 30 janvier, à Mains d'Oeuvres (Saint-Ouen)... Avec un joli final permettant au public de voir se succéder sur scène Stranded Horse, Turner Cody, Da Brasilians et Herman Dune... Chronique : Stranded Horse Dés notre arrivée à Mains d'Oeuvres, lé début du set de Stranded Horse - récent auteur d'un magistral disque intitulé Humbling Tides - nous plonge dans les méandres de rêveries éveillées aussi mélancoliques que dépaysantes... Ceci est provoqué par la musique envoutante créé en solo sur scène par Yann Tambour : voix sidérante d'émotion, kora caressée habilement ou guitare sèche effleurée, mélodies s'élevant vers la voute céleste, tableaux sonores bouleversants... Pas la peine d'en rajouter des tonnes, Stranded Horse en live, c'est exceptionnellement classe et c'est une expérience privilégiée et unique avec un artiste en état de grâce... A voir absolument sur scène, si l'on aime se laisser emporter... Lire la suite

Turner Cody + James Levy + St Augustine

Critique écrite le 19 février 2010, par Pierre Andrieu

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand 18 février 2010

Turner Cody + James Levy + St Augustine en concert

Si l'on ajoute St Augustine + James Levy + Turner Cody, on obtient une très prenante soirée songwriter folk pop blues au Rat Pack à Clermont-Ferrand... C'est aussi simple que cela, pas la peine d'en rajouter. St Augustine Maintes fois constatée en live (pas plus tard que samedi dernier avec son copain Leopold Skin), la classe de St Augustine a encore fait des ravages en ouverture de programme. Voix aussi belle que poignante, compositions bien écrites, atmosphères joliment mélancoliques, tout est réuni pour que le nombreux public reste captivé pendant toute la durée du set. En prime, l'assistance aura la primeur de prometteuses nouvelles chansons et une jolie reprise d'un classique vintage des années 60. James Levy Juste après, James Levy - looké comme un Strokes en goguette : pantalon moulant et blouson cintré - fait une excellente impression avec ses folk songs très pop délivrées sur une mini guitare sonnant bien roots. Doté d'une voix d'une très grande intensité, le New Yorkais à peine débarqué de son avion - d'où un jet lag persistant - réussit en quelques chansons évocatrices à emporter le public dans son monde à lui. Ses chansons, à la fois sobres et emphatiques, sont très accrocheuses et souvent truffées de... Lire la suite

Herman Düne + The Baby Skins + Turner Cody + Leopold Skin

Critique écrite le 06 novembre 2006, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 2 novembre 2006

La venue d'Herman Düne et de ses nombreux invités à la Coopérative de Mai a permis de passer un moment hors du temps, une sorte de fête folk pop sixties. Une soirée un peu hippie, un peu hype, mais surtout une soirée centrée autour de la seule et unique chose qu devrait être au cœur des débats dans une salle de concert : de bons morceaux écrits avec une plume inspirée. Ça parait évident, mais il n'y a qu'à assister à un concert de Juliette & The Licks pour comprendre que ça ne l'est pas pour tout le monde... Leopold Skin : C'est Leopold Skin qui est chargé de l'entame de la soirée avec sa guitare, son harmonica, sa voix dylanienne et ses morceaux majoritairement captivants. En toute simplicité, sans chercher à épater la galerie et visiblement ravi d'assurer la première partie d'un de ses groupes favoris, le jeune clermontois a fait bonne impression auprès du public, assez nombreux, réuni dans la petite Coopé. Jolie surprise, sur le dernier morceau, le percussionniste/trompettiste d'Herman Düne, Doctor Shönberg himself, est venu lui donner un petit coup de main à la batterie, donnant une touche très Neil Young (on pense à Out on the Week-end, album Harvest, 1972) à un morceau déjà bien écrit... The Baby Skins :... Lire la suite

Turner Cody : les chroniques d'albums

Turner Cody : Gangbusters

Chronique écrite le 09/02/2010, par Pierre Andrieu

Turner Cody : Gangbusters

Le songwriter américain Turner Cody revient sur la devant de la scène avec un superbe disque enregistré avec Herman Dune au grand complet - David-Ivar, Neman et Dr Sho Sho - et un nombre incalculable de musiciens (dont les excellentissimes Jon Natchez et Kelly Prath de Beirut aux cuivres et la bienvenue Dawn Landes aux chœurs). En découvrant Gangbusters, l'auditeur constate immédiatement que les obsessions pour Bob Dylan, Leonard Cohen et le Velvet Underground sont toujours présentes, ce qui n'empêche aucunement Turner Cody de proposer sa propre version du truc folk rock blues avec un zeste bienvenu de pop fantaisiste. Bien entouré et doué pour le job, notre homme chante d'une voix nonchalante et un peu nasillarde des sortes de mini tubes folk pop légèrement groovy, habillés de percussions vintage et joliment cuivrés, comme Back In The Land Of The Living et Au Revoir. Les meilleurs moments d'Herman Dune ne sont vraiment pas très loin quand on écoute, en se régalant, les titres cités à l'instant ou encore The Only One I Had Is Gone, When We Go et Jackson Heights... C'est en effet ensoleillé, inspiré, décalé, poétique et parfois finement drôle dans les textes. Même si l'on trouvera des folk... Lire la suite

Turner Cody : First Light

Chronique écrite le 08/04/2008, par Pierre Andrieu

Turner Cody : First Light

Brillant disciple anti folk de Bob Dylan, Turner Cody vient de publier un impeccable disque entre folk près de l'os, pop portée par de superbes mélodies, rock new yorkais groovy et arrangements jazz classieux... Découvert sur scène en tant que première partie marquante et bassiste irréprochable d'Herman Düne, le New-Yorkais d'adoption Turner Cody possède tous les atouts dans ses mains pour séduire les aficionados de folk rock. Et oui, ce monsieur pas toujours... Lire la suite