Accueil Vibrion en concert
Samedi 7 décembre 2019 : 10308 concerts, 25827 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Issu de la scène Slam marseillaise, Vibrion souffle un slam aux instrumentaux obsessionnels et hypnotiques en mêlant la guitare, la contrebasse, et le violoncelle aux samples électro. Vibrion crée un univers musical inclassable qui rassemblera aussi bien les les amateurs de chanson, que de jazz ou de rap.
Slam aux instrumentaux électro-acoustique obsessionnels et hypnotiques.
Prix "découverte" Printemps de Bourges 2005.

Vibrion : vos chroniques d'albums
Site

Vibrion en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Vibrion : l'historique des concerts

Je.

15

Mai

2008

Je.

15

Mai

2008

Comme un Festival en concert
Vibrion, Comme un Festival | Vibrion
Scène Nationale - Albi (81)

Ve.

09

Mai

2008

Daffysam en concert
Vibrion + Daffysam Vibrion | Daffysam
Nomad Café - Marseille (13)

Ve.

11

Avril

2008

Je.

06

Mars

2008

Ve.

29

Fév.

2008

Sa.

24

Nov.

2007

Monsieur Roux en concert
FESTIVAL OH ! Les Voix SAMEDI Vibrion | Monsieur Roux
Espace A. Malraux (91)

Sa.

24

Nov.

2007

Monsieur Roux en concert
Festival Oh ! Les Voix Samedi Vibrion | Monsieur Roux
Le Plan - Ris Orangis (91)

Vibrion : les dernières chroniques concerts 24 avis

Vibrion + Daffysam

Critique écrite le 14 mai 2008, par Pirlouiiiit

Nomad Café - Marseille 09 mai 2008

Vibrion + Daffysam en concert

Un petit mot vite fait à propos du concert de vendredi dernier (alors que personne n'a encore laissé de trace des concerts de Elektrolux, Spleen + Yael Naim , Massilia Sound System , et Leute et qu'il faudra bien que je rattrape tout ça dès que cette semaine de folie sera passée) qui m'amenait pour la première fois au Nomad Café pour voir Vibrion (pas vus depuis trop longtemps) et Daffysam (nouveau groupe de hip hop marseillais aux textes sensés) En entrant j'apprends de la bouche de Fred qu'il sera seul au chant ce soir et que le violoncelliste sera absent aussi ... dommage mais je ne suis pas trop inquiet (pour avoir déjà vu Fred seul ou dans d'autres configurations). La salle se trouve au premier étage et le carrelage et le faux plafond assez bas lui donne plus des airs de salle de fête communale que de "café". La scène légèrement surélevée est prête et après une blague dispensable sur le décès de l'animateur de La chance aux chansons et une petite présentation des deux groupes, Daffysam ne tarde pas à commencer. Un DJ (caché sous sa capuche) qui commence à lancer des sons depuis son ordi, avant d'être rejoint par le duo de MC Sagosaï et Seth Rock aka Rocasieté. Les deux morceaux en écoute sur leur myspace : Ils gobent et... Lire la suite

Lo Cor de la Plana, Vibrion, Moussu T, Grand Corps Malade (Fiesta des Suds 2006)

Critique écrite le 28 octobre 2006, par Philippe

New Dock des Suds 26 octobre 2006

Lo Cor de la Plana, Vibrion, Moussu T, Grand Corps Malade (Fiesta des Suds 2006) en concert

Comme toujours c'est avec réticence que je vais à la Fiesta des Suds, faux festival (pas de pass = pas de festival), vraie pompe à subventions, "fête populaire" du moins quand les invitations peuvent rentrer, tarifs des consos souvent prohibitifs et surtout, jauge trop élevée, depuis à peu près toujours : serrés de partout, tout le temps. Quand le Dock a brûlé, on a parlé de malchance ? Bonne blague, moi j'ai parlé de chance : chance que ça ne soit pas arrivé un soir de concert, chance que ce soit arrivé avant qu'un jour un mouvement de panique quelconque ait fait des morts dans ce lieu dramatiquement mal fichu, mal ventilé, mal sécurisé. Bon, en tout cas autant la soirée d'ouverture à eu l'air surpeuplée, autant ce soir on circule tranquille. Et puis les scènes sont placées si haut que même les handicapés en fauteuil y verront peut-être presque quelque chose, et par exemple celui avec la béquille qui va y slammer ce soir. Bon, ils verront moins bien que des 2 tribunes VIP bien sûr, faut pas déconner, les potos du Conseil Général, on va pas les mettre dans la fosse quand même... Autres détails qui fâchent, la bière en alu à 5 euros ou l'eau chaude dans les cabinets rappellent rapidement où l'on est. Et bien sûr on ricane comme toujours... Lire la suite

Nawal, Bains Douches & guests, Anita & Trio Fernandez, Musard, Anaïs, Vibrion (Marseille Solidarité Liban)

Critique écrite le 23 septembre 2006, par Philippe

Cabaret Aléatoire, Marseille 22 septembre 2006

Nawal, Bains Douches & guests, Anita & Trio Fernandez, Musard, Anaïs, Vibrion (Marseille Solidarité Liban) en concert

Bien belle initiative ce soir, organisée par un collectif formé pendant l'été et manifestation placée fort intelligemment (pour éviter tout blabla sur une possible dérive communautaire ou politique) sous l'égide de l'indiscutable ONG Handicap International. Le cabaret Aléatoire est donc investi par une dizaine d'artistes et de groupes différents, qui vont se succéder à un rythme soutenu grâce à une organisation apparemment très rigoureuse. Entre chaque concert des DJ's et DJ'ettes assureront l'intérim. Ce n'est pas complètement plein quand j'arrive pour Nawal, chanteuse orientale agréable, dont la voix a des accents aussi bien africains qu'orientaux. Elle chante de tristes complaintes, accompagnée un moment d'un banjo et d'une guitare. C'est vraiment très beau même si je suis déconcentré car je me bats avec les réglages de mon appareil photo. Elle finit par une chanson très entraînante sur un rythme des Iles, le public reprenant avec plaisir ses refrains. Bains Douches & guests : c'est bête mais je crois que j'ai préféré les guests... Deux jeunes filles aux voix superbes et presque bouleversantes, qui chantent 2 ou 3 chansons tristes de musique séfarade, dont une a capella. Les Bains Douches eux, sont un duo de DJ/musiciens,... Lire la suite

Vibrion

Critique écrite le 13 janvier 2006, par Delphine

Théatre des Salins - Martigues 25 Novembre 2005

La voûte de la salle s'étoile, les lumières diminuent et c'est dans la chambre noire de la petite salle des Salins qu'apparaissent cinq silhouettes voilées voilant les volutes de la scène naissante : les membres du groupe Vibrion. Guitare et violoncelle initient les premières mesures. Le temps s'écorche, se libère. Suspension. Et chacun de se départir de lui, de s'éloigner de l'instant pour entrer dans l'univers du groupe. La salle, cubique, se prête à merveille à l'écoute particulière à laquelle invitent la musique, les arrangements, les voix, les corps de Vibrion. C'est d'abord les mélodies délicates et ornementées de Christophe Isselée, le guitariste, magnifiquement accompagnées par les cordes du violoncelliste, Julien Lefevre. Puis se profile Stéphane Paulin, le bassiste, percussionniste. S'approchent enfin Eric Cartier et Fredéric... Lire la suite

Vibrion : les chroniques d'albums

VIBRION (Nevchehirlian) : VIBRION

Chronique écrite le 23/02/2004, par Pirlouiiiit

VIBRION (Nevchehirlian) : VIBRION

Apres avoir lu les éloges de Sami sur ce groupe de slam marseillais j'ai enfin entendu quelques uns de leurs titres entre le set de Mendelson et de Oshen vendredi dernier a l'Affranchi (ou ils vont bientôt repasser). Quelle claque a la première impression ... j'ai eu l'impression d'entendre des nouveaux morceaux de Iam genre l'Enfer. Depuis qu'on me l'a offert je l'écoute en boucle. Ca commence par une intro instrumentale Nue un peu dub et un chant féminin envoûtant (Angèle Marini) ... ambiance méditative ... le deuxième Fresque, toujours avec la basse (de Stéphane Paulin) bien en avant, sonne plus rap avec au double chant Frederic Nevchehirlian / Eric Cartier (l'un des deux sonne vraiment comme l'un des mecs de Iam). Chant brut, sec, haletant, magnifiquement accompagné par un violoncelle (Marianne Salomon). Fusées qui suit est plus "techno" ("techno"... Lire la suite