Accueil Warrior Queen en concert
Jeudi 24 mai 2018 : 9778 concerts, 24991 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.


Selecta jamaïquaine résidente à Londres

Site

Warrior Queen en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Warrior Queen : l'historique des concerts

Sa.

29

Mai

2010

Festipop  en concert
Iration Steppas+ Mungos Hifi + Warrior Queen + Ras Tweed Festipop | Iration Steppas | Vicarious Bliss | Warrior Queen
Espace Omnisport - Frontignan (34)

Sa.

08

Nov.

2008

Selecta Cab en concert
Deadly Hunta + Warrior Queen + Selecta Cab + Mizou Mizou Selecta Cab | Warrior Queen | Deadly Hunta
Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84)

Ve.

06

Juin

2008

BoomBass ! Fest' en concert
The Bug feat. Warrior Queen + Raumschmiere BoomBass ! Fest' | Warrior Queen | The Bug | T. Raumschmiere
Cabaret Aléatoire - Marseille (13)

Sa.

03

Mai

2008

Elektro Circus 2008 en concert
Hyper Frequencies + The Bug feat. Warrior Queen + Meneo Elektro Circus 2008 | Warrior Queen | Hyper Frequencies | The Bug | Meneo
Sous Chapiteau - Carpentras (84)

Warrior Queen : les dernières chroniques concerts 1 avis

Festival Boombass : Sonarcotik + Dj Cab + Demolition Man + The Bug

Critique écrite le 11 juin 2008, par odliz

Cabaret Aléatoire - Marseille 06 juin 2008

C'est une chronique totalement honteuse et dépourvue d'intérêt que je vais vous livrer ce soir, mais tout de même j'aurais des scrupules à laisser filer le Festival Boombass sans rien dire. Totalement honteuse et dépourvue d'intérêt car j'ai raté le début et la fin pour cause d'attentat sonore qui m'a fait fuir en plein Bug (haha). J'ai tout de même pu goûter la vibe locale avec le collectif Sonarcotik (crû 99 Marseille City Pressure) qui, enclenché devant un public clairsemé, a réussi à rameuter la foule attirée par les différents sets hétéroclites, subtil mixture survitaminée à l'electro dub, abstract, drum'n'bass voire même coupé au breakcore. Des passages plus atmosphériques alternent avec du bon vieux boum-boum efficace et qui fait du plaisir dedans le corps, mais sans jamais tomber dans la facilité ou le linéaire, tandis qu'un combo mixte de VJ's enrobe le set d'un esprit rageur, percutant et litanique. Midnite, heure de pointe pour accueillir l'hyperactif DJ Cab et sa selecta très lover reggae rub-a-dub, cette fois-ci en backing de Demolition Man au toast reggae-ragga. A ses tentatives de nous faire partager l'histoire de ses textes, son anglais jamaïcain et un écho saboteur ont quelque peu perturbé... Lire la suite