Accueil Wayne Shorter en concert
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.


Aujourd'hui, à 70 ans, Wayne Shorter est devenu une légende vivante du saxophone. Il écrit depuis plus de 50 ans la grande épopée jazz aux côtés de Miles Davis, Art Blakey et Weather Report.

Wayne Shorter en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Wayne Shorter : l'historique des concerts

Je.

01

Déc.

2016

Ma.

29

Nov.

2016

Ve.

15

Avril

2016

Cully Jazz en concert
Wayne Shorter Quartet Cully Jazz | Wayne Shorter
Chapiteau - Cully

Ma.

29

Juillet

2014

Jazz In Marciac en concert
Herbie Hancock & Wayne Shorter Duo Jazz In Marciac | Herbie Hancock | Wayne Shorter
Chapiteau - Marciac (32)

Ma.

22

Juillet

2014

Ve.

18

Juillet

2014

Montreux Jazz Festival en concert
Montreux Jazz Festival 2014 : Herbie Hancock & Wayne Shorter + Richard Galliano Biréli Lagrène Didier Lockwood Montreux Jazz Festival | Biréli Lagrène | Didier Lockwood | Richard Galliano | Herbie Hancock | Wayne Shorter
Stravinski Hall - Montreux

Ma.

15

Juillet

2014

Herbie Hancock en concert
Herbie Hancock & Wayne Shorter Herbie Hancock | Wayne Shorter
Olympia - Paris 9ème (75)

Ve.

06

Juin

2014

Wayne Shorter Auditorium - Lyon (69)

Wayne Shorter : les dernières chroniques concerts 5 avis

Herbie Hancock & Wayne Shorter, Roberto Fonseca & Fatoumata Diawara (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014)

Critique écrite le 24 juillet 2014, par Sami

Palais Longchamp, Marseille 22 Juillet 2014

Herbie Hancock & Wayne Shorter, Roberto Fonseca & Fatoumata Diawara (Festival Jazz Des Cinq Continents 2014) en concert

Les choses sont claires en arrivant, les concerts de ce soir affichent complet ce qui en configuration assis et en plein air n'autorise pas vraiment d'arriver en retard ou même pile pour le début. Difficile voire impossible d'apprécier à leur juste valeur la prestation de Wayne Shorter que je voyais pour la première fois et Herbie Hancock dont j'avais un très beau souvenir lors de son passage à la la fiesta des suds en 2008 déjà. Deux musiciens au sommet dont les initiés savourent chaque note dans un recueillement bienvenus, mais j'ai eu la malchance d'être entouré de la frange du public moins attentive et polie, insupportablement bavarde alors que cette musique intimiste et sophistiquée là nécessité un minimum de concentration. Si le saxophoniste octogénaire Wayne Shorter est constamment dans la retenue, Herbie Hancock est lui davantage souriant et expressif, surtout lorsqu'il délaisse son piano pour un synthé dont il use avec le goût de l'invention et de l'expérimentation qu'on lui connaît. Il ne s'adressera au public (en français) qu'avant le dernier titre "war games", ovationné de nombreuses minutes par des spectateurs pour la plupart conquis. Alors pour la soirée avec George Clinton il y avait eu une... Lire la suite

Festival Jazz des Cinq Continents : Herbie Hancock, Marcus Miller, Wayne Shorter + Ray Lema

Critique écrite le 21 juillet 2011, par Mardal

Festival de Jazz des Cinq Continents 20 Juillet 2011

Festival Jazz des Cinq Continents : Herbie Hancock, Marcus Miller, Wayne Shorter + Ray Lema en concert

Après une soirée introductive au cours d'Estienne d'Orves -Macadam Transfert, Virginie Teychené et Accoules Sax - un premier concert à l'auditorium du Pharo -David Murray - Le festival de Jazz des cinq continents prend villégiature au parc Longchamp. La première soirée affiche grave : Herbie Hancock, Marcus Miller, Wayne Shorter. Une délégation éminente de LiM est bien sûr présente. Plusieurs centaines de futurs spectateurs patientent, savourent, font monter la pression durant trois quarts d'heure de file indienne. L'organisation n'a posté que deux personnes au passage de la première grille d'en bas, qui vérifient avec zèle tous les sacs. No problemo, les gens ont l'air bien lunés et le supportent sans râler. La soirée commence avec le pianiste sénégalais Ray Lema qui se produit en trio. Ray Lema: chant, piano, guitare Francis Lassus: batterie Xavier Zolli: basse A ceux qui ont l'habitude de dire des phrases du genre : "Le jazz, c'est chiant, c'est prise de tête, c'est une musique d'intello..." Ray Lema propose une aimable réponse, simple, efficace par sa musique très facile d'accès. Loin de moi l'idée de minimiser sa performance ou ses qualités artistiques en disant cela : son jeu est brillant, virtuose, véloce,... Lire la suite

Wayne Shorter (Fiesta Des Suds)

Critique écrite le 27 octobre 2010, par mardal

Docks des Suds - Marseille 21 octobre 2010

Wayne Shorter (Fiesta Des Suds) en concert

Je parlerai de la première partie, Sashird Lao dans une autre chronique, séparément, tant il est vrai que le Dock des suds a des allures de sanctuaire ce soir. Conscient et ému de rencontrer pour la première fois un monument de la musique, l'un des derniers dinosaures, celui qui a côtoyé Lester Young, Art Blakey,John Coltrane, Miles Davis, Bud Powell, tant d'autres (Herbie Hancock...) et non des moindres, je me sens tout chose. Le jeune Wayne Shorter, 77 ans (c'est la limite) se produit avec le quartet qui est sien depuis quelques années : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano Danilo Perez : piano John Patitucci : contrebasse Brian Blade : batterie. Les artistes commencent, ça ressemble à ce court moment où les musiciens de l'orchestre symphonique s'accordent, mais ça dure. Wayne Shorter intervient peu, ses saillies ne sont que des amorces, parfois fulgurantes, parfois suaves ou sinueuses, très contrastées, il semble hésiter pour chacune, et s'interrompt vite, comme s'il regrettait, regarde brièvement son bec, son anche. Je crois comprendre que c'est un automatisme, un tic, car il le reproduit jusqu'à la fin du concert. La parcimonie de ses contributions fait penser à Miles Davis, dernière période. En a t-il hérité... Lire la suite

Wayne Shorter

Critique écrite le 29 octobre 2009, par bruno

Salle Pleyel Paris 29 octobre 2009

Que penser de ce concert de Wayne Shorter ? J'ai passé mon temps à attendre un morceau qui n'est jamais venu. Comme si nous passions de la fin d'un morceau au début d'un autre sans s'être délecté d'un magnifique moment qui en compose le plat principal. Alors je comprendrais que Monsieur Shorter cherche une autre voix, je comprendrais qu'on... Lire la suite