Accueil Wishbone Ash en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10770 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Prog.rock. Pionniers de la double lead guitare harmonique dans le pur style rock.

Site

Wishbone Ash : les dernières chroniques concerts 5 avis

Wishbone Ash

Critique écrite le 15 avril 2013, par jorma

Omega Live - Toulon 12 avril 2013

Wishbone Ash en concert

Comme l'annonçait Ventilo, "Wishbone Ash avec The Argus Show en première partie ce soir à l'Omega live de Toulon"! Allez, soyons indulgent, Wishbone ne tenant plus vraiment le haut du pavé dans l'actualité musicale de ces dernières années (euh...ni les années d'avant d'ailleurs...), sourions magnanimement de cette coquille. Car The Argus Show fera effectivement office de première partie, le groupe interprétant l'intégralité d'Argus -donc- leur album mythique sorti en 1972, pour fêter dignement ses 40 ans. P'taing, 40 ans! Mais les années ne semble pas avoir de prise sur la qualité musicale de cette oeuvre, et non seulement je prends toujours autant de plaisir à l'écouter sur vinyle mais entendre les titres en live est toujours autant jouissif. OUI. J'ose le mot. Jouissif. Car c'est ce que je ressens à chaque fois que j'assiste à un concert de Wishbone Ash...Y'a un truc qui se passe dans mon ventre, qui me retourne les entrailles quand j'entends ces mélodies de guitares, de basse, ces notes qui s'entrecroisent, qui filent une toile, qui m'enveloppe...eh, m'sieurs, dames, ça me met un sourire grand comme ça!!! Qui propose encore ça aujourd'hui? Des mélodies cristallines, des titres parfois presque pop et des guitares rock and... Lire la suite

wishbone ash

Critique écrite le 05 décembre 2003, par jean chauvel

poste à galène - marseille 02 Décembre 2003

il est incroyable que la bande à Andy powell est su garder cette pureté sonore et les fameux duels des "twins guitars". dommage qu'il n'y est pas assez de publicité pour que le groupe attire plus de monde afin de faire partager cette magie. Lire la suite

Wishbone Ash

Critique écrite le 07 décembre 2002, par Y'a Lynkonnu

Psyché Live Café 05 à Gap 5 décembre 2002

La soirée commence avec le groupe "Morning Blues" de Gap . 1h de blues. Essentiellement des reprises mais de très bon goût !. 3 très bons musiciens qui connaissent leur affaire ! Fan de Wishbone Ash depuis pas mal d'années, je suis aux aguets, j'essaie de repérer si les musiciens sont là et il me semble avoir repéré une tête que je connais mais oui ! c'est bien Bob Skeat mélangé au public (environ 200 personnes) Je m'approche de lui et lui glisse dans l'oreille un "Hello Bob, How are you ?" à coté de lui, Ray Weston mais pas de Ben et pas d'Andy ! Après une poignée amicale et quelques mots échangés, ils me font savoir qu'en fin de soirée nous nous retrouverons pour discuter plus calmement et plus longuement... Le concert : Très bon son, une entente remarquable entre Ben et Andy. Malgré quelques problèmes de pédale en début de concert, l'harmonie des guitares fut au rendez vous : SUPERBE Une ambiance exceptionnelle : Il faut dire que la majorité du public était connaisseur et que Andy, il sait y faire pour mettre le feu ! Depuis le temps qu'il joue sur scène ... il connaît... Lire la suite

Johnny Winter + Wishbone Ash + Dead Plants

Critique écrite le 19 juillet 2002, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 18 juillet 2002

Alors que le public se masse devant la Coopérative de Mai pour voir évoluer sur scène Wishbone Ash et Johnny Winter, les Dead Plants jouent débranchés sur le parvis, à la bonne franquette. Ils sont, comme toujours, en excellente forme et font passer un bon moment de rockabilly/folk aux personnes non obnubilées par l'arrivée imminente de Wishbone Ash à l'intérieur de la salle. Le concert de ce soir est complet, l'affiche a attiré un public de bikers pas vraiment jeunes : on se croirait au très peu regretté festival Free Wheels de Cunlhat ! C'est un véritable défilé de blousons et pantalons en cuir, de santiags, de foulards sudistes, de vestes à franges etc. De nombreuses motos sont garées bien en évidence mais deux personnes ont quand même osé venir en vélo... Dés les premières notes, Wishbone Ash confirme tout le mal qu'on pense de sa musique : du rock F.M. progressif (sic) d'un goût plus que douteux... Une heure quinze durant, les deux guitaristes rivalisent de lourdeur et jouent à l'unisson des soli excessivement soporifiques dans la plus pure tradition de ce style musical fort heureusement en voie d'extinction. Et ce n'est pas tout ! Ils nous interprètent des chansons d'une voix qui rappelle les pires moments (et ils sont... Lire la suite