Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums pour Woven Hand Wovenhand
Lundi 18 décembre 2017 : 10798 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Vos critiques d'albums pour Woven Hand Wovenhand

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Woven Hand : "The Threshingfloor"

Pop - Rock / ConutryBluesFolklore

Critique écrite le 13 juillet 2010 par Pierre Andrieu

Nouvel album de l'ex 16 Horsepower David Eugene Edwards avec son projet Wovenhand, The Threshingfloor s'acharne à creuser le même sillon country blues folk gospel, avec talent, même si la nouveauté n'est pas vraiment à l'ordre du jour... Comme de nombreux artistes dans ce style musical, le propos de Wovenhand n'est pas ici d'inventer de nouvelles pistes musicales mais plutôt de s'inscrire dans la tradition, en apportant humblement sa pierre à l'édifice. Sur ce nouvel album qui s'écoute et se réécoute avec... Lire la suite

Wovenhand : "Ten Stones"

Pop - Rock

Critique écrite le 10 octobre 2008 par Pierre Andrieu

Toujours sur la brèche, l'ex 16 Horsepower David Eugene Edwards envoie régulièrement des nouvelles de ses pérégrinations mentales au pays du bien et du mal... Le nouvel album de Wovenhand donne donc encore une fois l'occasion au ténébreux et torturé chanteur/guitariste de se lancer dans de virulents morceaux entre rock gothique, country folk habité et invitations au salut universel par la quête de Dieu... On a beau ne pas être croyant et penser que toutes les religions (sans exception) sont nocives pour... Lire la suite

Woven Hand : "Mosaic"

Pop - Rock / CountryFolkBlues

Critique écrite le 12 juillet 2006 par Pierre Andrieu

Le quatrième album de Woven Hand (la suite donnée à 16 Horsepower par son envoûtant chanteur/guitariste, David Eugene Edwards) vient de paraître ; une écoute suffit pour constater que Mosaic est de nature à contenter les fans d'ambiances country blues rock mystiques... En effet, les amateurs du genre y retrouveront avec un plaisir coupable le chant habité du monsieur (à la Jeffrey Lee Pierce du Gun Club), les guitares jouées en slide, le banjo entêtant, les paroles torturées en quête de rédemption, les... Lire la suite

Woven Hand : "Consider The Birds"

Pop - Rock

Critique écrite le 28 janvier 2005 par Pirlouiiiit

Pourtant fan de 16 Horsepower depuis que j'ai croisé le regard halluciné de David Eugene Ewards sur une scène a Paris il y a bien longtemps, je n'étais même pas au courant de l'existence de son groupe parallèle Woven Hand. Une fois de plus c'est grâce a Talitres qui assure la distribution des sorties de Glitterhouse (a qui on devait aussi Flotation Toy Warning) que je peux combler cette lacune. D'entrée on retrouve le son o combien caractéristique de 16 Horspower et cette voix profonde avec écho et... Lire la suite

Nevermind : "Glitterhouse Is 20"

Pop - Rock

Critique écrite le 05 janvier 2005 par Pierre Andrieu

Le label allemand Glitterhouse fête 20 ans d'activité en publiant une triple compilation (à prix spécial) retraçant son histoire, extrêmement riche en artistes talentueux venant d'horizons différents... Avec 620 références à son actif, et une farouche volonté de défendre le rock indépendant, Glitterhouse méritait bien ce coup de projecteur ; celui-ci révèle une diversité et un foisonnement artistique incroyables. Le boss de cette petite structure basée à Beverungen, Reinhardt Holstein, peut se vanter... Lire la suite

Woven Hand : "Consider The Birds"

Pop - Rock

Critique écrite le 10 novembre 2004 par Pierre Andrieu

Le chanteur de Sixteen Horsepower, David Eugene Edwards, poursuit sa route tortueuse et chaotique sur les chemins de la foi... Ceux qui ont vu cet homme sur scène - avec son groupe le plus connu ou sous le nom de Wovenhand - savent à quel point il est habité par ses chansons ; il semble vivre réellement chaque mot qui sort de sa bouche. Hanté par des démons inquiétants et l'espoir d'une rédemption inaccessible, les morceaux de Wovenhand ont souvent les mêmes atours rugueux, religieux et terrifiants que... Lire la suite

1 à 6 sur 6 critiques trouvées