Accueil Yazmen en concert
Samedi 16 novembre 2019 : 11708 concerts, 25766 chroniques de concert, 5276 critiques d'album.


A la croisée de sons gnawas, subsahéliens, et jazz... Musique aux influences métissées, inspirée par l'Afrique du Nord au Sud . Quand l'Afrique noire rencontre le Maghreb.

Site

Yazmen en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Yazmen : l'historique des concerts

Ve.

07

Fév.

2014

Sa.

09

Juin

2012

Festival du Soleil en concert
Mezoued + Yazmen + Sayon Bamba + Bendir A Votz + Amina Raysor + Batuc + Zbatata + Sergio Otanazetra + Begue Fall + Teresa de Jesus + Gumbo Combo + Chakanimator + DJ Soon + Dj Bishu + Dj L'Espadrille Festival du Soleil | DJ Soon | Sayon Bamba | Gumbo Combo | Teresa de Jesus | Yazmen | Chakanimator | Sergio Otanazetra | Dj Bishu | L'Espadrille | Bendir A Votz | Zbatata | Begue Fall | Mezoued | Amina Raysor | Batuc
Quartier Noailles - Marseille (13)

Ve.

30

Mars

2012

Ve.

24

Fév.

2012

Sayon Bamba en concert
Yazmen + Gil Aniorte Paz + Sayon Bamba Sayon Bamba | Yazmen | Gil Aniorte Paz
Planet Mundo Kfé - Marseille (13)

Di.

28

Juin

2009

Sayon Bamba en concert
Sylvie Paz + Gil Aniorte-Paz + Yazmen + El Tchoune + Sayon Bamba + Fouad Didi + Perrine Mansuy + ... Sayon Bamba | Sylvie Paz | Yazmen | Gil Aniorte Paz
Centre Equestre Pastré - Marseille (13)

Ve.

22

Mai

2009

Sa.

22

Nov.

2008

Yazmen : les dernières chroniques concerts 1 avis

Festival du Soleil 2006, Noailles (Yazmen, Vagabontu, Laure Chaminas, On Vend la Caravane, Cap'tain Carnasse et sa Momie, Amar, d'Aqui Dub

Critique écrite le 20 juin 2006, par Mystic Punk Pinguin

Quartier de Noailles - Marseille Du 16 au 18 Juin 200

Festival du Soleil 2006, Noailles (Yazmen, Vagabontu, Laure Chaminas, On Vend la Caravane, Cap'tain Carnasse et sa Momie, Amar, d'Aqui Dub en concert

Le Festival du Soleil, du quartier Noailles de Marseille. Un festival qui plonge dans le coeur populaire du quartier grâce à l'investissement d'asso locales comme le Mille Pattes. Musiques du monde, musiques urbaines mais aussi théâtre de rue, repas de quartier et comme d'habitude une large place faite aux minots. Difficile de faire une chronique de concert car en fait, on se pause rarement. On déambule entre les scènes, les sound system, selon son humeur du moment. Et on déguste les divers punchs des stands, avec cette année une mention particulière au punch-coco du Daki ling. Alors cette année, j'ai dansé sur les Yazmen, groupe cosmopolite, inspiré par l'Afrique du Nord au Sud, de l'Afrique noire au Maghreb, du gnawa au raï. Mais aussi sur cette même grande scène Vagabontu, la fanfare moldave qu'on a plus l'habitude de croiser dans la rue ! Des cuivres, de l'énergie, fidèle à eux-mêmes. Un petit détour devant une énergique battucada féminine, et une pause devant le Daki Ling où après que Laure Chaminas, la troubadour punk, ait éructé son amour des cacahouètes, prend place On vend la Caravane. Concept original, il joue derrière la vitrine pendant que le public est dans la rue. Et bien évidemment l'éclairage est rouge...... Lire la suite