Accueil Yom en concert
Jeudi 18 octobre 2018 : 14271 concerts, 25202 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.


Ce fantasque clarinettiste klezmer conjugue l'humour et le mysticisme. Au programme : souffle, swing, feeling, fidélité aux racines, citations nomades s'échappant vers les Balkans, la Grèce, la Turquie...

Site

Yom : l'historique des concerts

Sa.

06

Oct.

2018

NUIT BLANCHE : Yom & Baptiste-Florian Marle-Ouvrard Philharmonie de Paris - Paris 19e (75)

Di.

23

Sept.

2018

Di.

23

Sept.

2018

Wang Li & Yom Wang Li | Yom
Chapelle - Lunéville (54)

Sa.

14

Juillet

2018

Yom & The Wonder Rabbis / Cannibale Friche des ateliers - Arles (13)

Ve.

02

Mars

2018

Me.

14

Fév.

2018

Yom & The Wonder Rabbis La Maroquinerie - Paris (75)

Sa.

02

Déc.

2017

Yom & Quatuor Ixi Illuminations Domaine de Fontblanche - Vitrolles (13)

Me.

29

Nov.

2017

Yom : les dernières chroniques concerts 2 avis

Yom + Kabbalah

Critique écrite le 12 mai 2013, par Pirlouiiiit

Espace Julien, Marseille 11 avril 2013

Yom + Kabbalah en concert

Après un début de soirée au Petit Longchamp en compagnie des très bons Lil' Butt, puis un petit passage à la maison, me voici à l'Espace Julien pour la double affiche klezmer : Kabbalah que je connais bien et Yom que je ne connais pas mais qu'ils ont l'air de bien connaître. En 2007 et 2009 de la même manière ils avaient fait venir SoCalled qui m'avait bien plu. Lorsque j'arrive Kabbalah est déjà sur scène. La salle est bien pleine mais on peut y circuler à l'aise. Nickel. Sur scène les 5 Kabbalah sont en place, au propre comme au figuré, lookés juste ce qu'il faut. Les morceaux s'enchainent, surprennent sans perdre l'auditeur, le bousculent sans le heurter. Ca bouge bien, quelques artifices scéniques (les bulles !), quelques duels de musiciens ... c'est dansant et entrainant sans se réduire à des morceaux qui ne joueraient que sur le côté "hep hep hep". Non il y a toujours du hip hop ... chanté en général par Uli cool et classe comme son pote Cyril Je ne sortirai de mon admiration que lorsque je recevrai un sms m'indiquant que c'est un peu la panique à la maison puisque j'ai laissé l'eau de rinçage des couches lavables - que j'ai laissé ouvert - a débordé dans la salle de bain et que Svet est en train de finir de... Lire la suite

Yom + Cesaria Evora

Critique écrite le 01 août 2009, par Bertrand 13rugissant

Les Suds a Arles 17 Juillet 2009

Yom + Cesaria Evora en concert

Semaine Grand écart pour moi, entre Kery James et Cesaria Evora. Ce soir ça risque d'être un peu plus calme, mais un point commun : des sites étonnants. Le théâtre antique reste tellement bien conservé que ça nous met dans l'ambiance de l'époque. Arles, une ville orientée fermement vers la culture accueille ce 14ème festival pendant les rencontres photographiques. J'arrive par le bas du théâtre et me cale devant les barrières pour contempler la scène et les gradins. Et Yom, clarinettiste démarre sa première partie accompagné de 2 frères, un au tuba/ trombone et l'autre avec une sorte de grosse caisse, et aussi d'un pianiste. Une petite formation particulièrement efficace pour faire danser le public. Entre deux chansons, il nous fait part de son honneur de faire la première partie de la chanteuse aux pieds nus. Et il nous propose humblement une version klezmer d'un titre méconnu de la capverdienne. C'est avec beaucoup d'humour qu'il arrive à faire rire la foule à plusieurs reprise pendant son set. En plus, il joue d'une manière si particulière que l'on entend des sons quasi cosmiques, il arrive à triturer son instrument comme personne ! A mi chemin entre jazz et musique tzigane à la Goran Bregovic, il colle parfaitement... Lire la suite

Yom

Critique écrite le 18 mars 2009, par McYavell

Théâtre des Salins - Martigues 17 mars 2009

Yom en concert

Découvrir de nouveaux lieux est toujours un plaisir pour moi. Ce soir, le Théâtre des Salins à Martigues. Ébahissement total. Donnez les clés de Marseille 2013 à l'architecte de cette salle, tout y est parfait : la zone d'accueil est spacieuse avec un petit bar fonctionnel. L'accès dans la grande salle de spectacle vous donne l'impression de rêver. On est à Martigues, là ? La scène n'a pas de limite, l'inclinaison des gradins est idéale, vos genoux ne touchent pas le rang de devant et par conséquent, ceux du voisin de derrière ne touchent pas vôtre siège. :-) Alors, je suis venu voir quoi moi ce soir ? Comme la salle n'est pas gérée par des incompétents (mais non, je ne pense à aucune autre salle en particulier), un programme fort bien détaillé est offert à l'entrée. Sur du papier recyclé évidemment. Yom, New King of Klezmer Clarinet. Rassurez-vous, c'est du second degré. En fait, il s'agit d'un hommage à Naftule Brandwein, clarinettiste juif né en Ukraine et émigré aux Etats-Unis. Il a connu son heure de gloire dans les années 20. Total mégalo, il n'hésita pas à s'autoproclamer King of Klezmer Clarinet et même King of Jewish Music. Alors, Yom pour lui rendre hommage s'autoproclame New King of Klezmer Clarinet. "Nouveau roi de... Lire la suite