Accueil Youn Sun Nah en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Cette chanteuse transcende les frontières entre Europe et Asie ainsi qu'entre jazz, pop et chanson. Elle chante en anglais, coréen et hébreu.

Site

Youn Sun Nah : les dernières chroniques concerts 2 avis

Festival Jazz Des Cinq Continents : Youn Sun Nah Duo - Wynton Marsalis & Lincoln Center Orchestra

Critique écrite le 26 juillet 2011, par Mardal

Parc Longchamp - Marseille 25 Juillet 2011

Festival Jazz Des Cinq Continents : Youn Sun Nah Duo - Wynton Marsalis & Lincoln Center Orchestra en concert

Pour cette nouvelle et pénultième soirée au parc Longchamp, une chanteuse Coréenne accompagnée d'un guitariste Suédois (ah ! le label cinq continents) vont égayer la première partie de soirée. Youn Sun Nah : chant Ulf Wakenius : guitare Un premier morceau est donné par Ulf Wakenius en solo sur sa guitare folk. Un chant indien (ah ! le label cinq continents). Après une partie instrumentale, le Suédois entame une litanie du type "chant de pluie", façon Cochise. Espérons qu'il ne sera pas trop efficace. Une intro qui produit un effet bizarre, inattendu, pour le moins. Puis arrive Youn Sun Nah, toute en timidité, elle a l'intonation d'une fillette de cinq ans qui débarque sur le plateau de l'école des fans. Un premier abord qui s'estompe dès qu'elle entame le chant sur Calypso Blues. Elle a soudain beaucoup plus d'assurance et se pose d'emblée comme une chanteuse à forte identité. Les morceaux s'enchaînent, puissants, suaves, et empreints d'un brin de folie parfois. Youn Sun Nah fait étalage de tout son répertoire vocal, en termes de registres, de capacités, d'inventions. On entend de hautes montées dans l'aigu, des percus murmurées façon Beat Box, des cris, le timbre qui devient guttural sur quelques mesures, puis change... Lire la suite

Charlie Jazz Festival Jour 3 : Paris Jazz Big Band + Duo Isabelle Olivier / Youn Sun Nah + La Fanfarine + Yves Laplane Quartet

Critique écrite le 09 juillet 2009, par Mcyavell

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 5 juillet 2009

Charlie Jazz Festival Jour 3 : Paris Jazz Big Band + Duo Isabelle Olivier / Youn Sun Nah + La Fanfarine + Yves Laplane Quartet en concert

Troisième et dernière soirée du Charlie Jazz Festival 2009. L'éclectisme du jazz est illustré par le programme de ce dimanche : un quartet de jazz moderne, un quintet-fanfare, un duo harpe/voix et un big band classique de 17 musiciens. Yves Laplane est un pianiste compositeur marseillais. Ce sont ses compositions - souvent dédiées à des proches - que son quartet interprète à l'exception d'une du saxophoniste niçois Jean-Marc Baccarini. Ce dernier est mis en avant dans chaque pièce et ce n'est pas pour me déplaire. A sa droite, Yves Laplane passe de son clavier Rhodes à son Yamaha (je préfère le son de ce dernier). Joseph Crimi à la contrebasse et Willy Walsh (batterie) rythment le propos. Willy est Irlandais et nous fait découvrir ou redécouvrir un instrument à percussion de chez lui, le bodhrán, sur Nomad's Land. Deux compositions retiennent mon attention : Blues For Ann pour lequel Joseph Crimi a troqué sa contrebasse contre une basse électrique. Chacun y a droit à son solo et celui du pianiste commençait à me faire apprécier le son du Rhodes. Auparavant, ils avaient interprété une merveilleuse mélodie, Fluffy Doll, ballade où s'entrelacent le son du piano et celui du saxo. Ils terminent en remerciant Claude... Lire la suite