Accueil Chronique album : Arctic Monkeys - Favourite Worst Nightmare, par Philippe
Lundi 22 octobre 2018 : 13701 concerts, 25209 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Critique d'album

Arctic Monkeys : "Favourite Worst Nightmare"

Arctic Monkeys :

Pop - Rock

Critique écrite le 04 mai 2007 par Philippe

16 mois à peine après avoir ébloui leur monde avec un excellent premier disque, et nous avoir entre temps prouvé qu'ils le défendaient aussi bien sur scène qu'en festival, revoilà les Arctic Monkeys bien décidés à ne pas se laisser recouvrir par une vague de jeunes chevelus rockeurs toujours renouvelée ! Un peu comme l'ont fait les Franz Ferdinand, ils nous remettent donc le compte aussi sec, avec 12 nouvelles chansons de rock furibard et épileptique, flirtant sans vergognes avec disco-, punk-, funk- et surf-rock, aussi bien torchées que les précédentes - probablement même mieux écrites et mieux jouées ! Il faut dire qu'à vingt ans la marge de progression est forcément énorme, et qu'ils partent déjà de très haut ...
La charge est commencée par un formidable BrianStorm, single évident et déjà capable d'occire un batteur non bodybuildé, de même que D is for Dangerous, autre tube probable et imparable. Une Balaclava à peine plus réfléchie, une balade Libertinesque de bon goût (Fluorescent Adolescent) et même un slow songeur (Only one who knows) plus tard, et les potards remontent aussi sec avec les enthousiasmantes Do me a Favour et This House is a Circus. On pourrait continuer ainsi, la suite de l'album étant pleine de bombinettes classieuses, singles en puissance dont se contenteraient pas mal de tâcherons de division inférieure, et se finissant par une magistrale et mélancolique 505. Ayant gagné en voix et poils, maturité et mélodies, ce qu'ils ont perdu en braillements et acné, fraîcheur et riffs basiques, Alex Turner et sa bande de ouistitis surgelés passe ici avec brio le cap du toujours-difficile-2ème-album, envoyant par avance à la casse les trois futurs groupes-en-The à paraître le mois prochain dans le NME...
(2007)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 04 mai 2007 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Arctic Monkeys : les chroniques d'albums

Arctic Monkeys : AM

Arctic Monkeys : AM par Pierre Andrieu
09/09/2013
Pas exactement prêts à lâcher l'affaire alors qu'ils viennent de figurer sur l'affiche de l'énorme festival de Glastonbury juste devant un groupe nommé The Rolling Stones, les Arctic Monkeys déboulent avec leur cinquième album depuis 2006, AM...... La suite

Arctic Monkeys : Suck It And See

Arctic Monkeys : Suck It And See par Pierre Andrieu
24/05/2011
Et hop, Alex Turner et ses Arctic Monkeys en remettent une (quatrième) couche avec leur nouvel album, Suck It And See, subtile collision entre pop sixties/fifties, stoner rock du désert et rock anglais débraillé façon Libertines... Même s'il est... La suite

Arctic Monkeys : Humbug

Arctic Monkeys : Humbug par Pierre Andrieu
02/08/2009
Co-produit par Josh Homme dans le désert de Mojave et par James Ford (Simian Mobile Disco, Last Shadow Puppets) à Brooklyn, les dix titres figurant sur le très attendu troisième album des Arctic Monkeys sont un audacieux mélange entre le rock... La suite

Arctic Monkeys : Whatever People Say I Am, I Am Not

Arctic Monkeys : Whatever People Say I Am, I Am Not par Philippe
22/01/2006
Sur une chronique récente, j'ai fait un pronostic foireux (ça arrive) : que les Arctic Monkeys n'étaient qu'un produit anglais formaté Band of the year comme il en sort un par semaine, qui font une single qui tue et ensuite des albums tout à fait... La suite