Accueil Chronique album : Belle And Sebastian - Write About Love, par Pierre Andrieu
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Critique d'album

Belle And Sebastian : "Write About Love"

Belle And Sebastian :

Pop - Rock

Critique écrite le 10 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Sorti en fin d'année 2010, l'album Write About Love de Belle And Sebastian est une étape supplémentaire dans la carrière du " petit groupe " de Glasgow devenu en quelques années un des chantres mondialement acclamés de la pop, enregistrant désormais à Los Angeles avec des invités prestigieux comme Norah Jones... Et si le groupe a indéniablement perdu en crédibilité indé et en Lo-Fi attitude, il poursuit aujourd'hui une route plutôt respectable, même si le dernier opus n'est pas le meilleur de la discographie des Ecossais. Produit par Tony Hoffer (Air, Supergrass, Beck, Kooks... ) Write About Love est sans doute un peu trop propre au niveau du son : quelques synthés sirupeux et autres passages soft rock Fm auraient pu être évités, comme sur I Didn't See It Coming... Mais l'album recèle néanmoins, et comme à chaque fois chez Belle And Sebastian, de multiples bijoux de pop légère, fraiche, nostalgique, kitsch et sautillante. Le groupe emmené par le toujours délicat, précieux et rêveur Stuart Murdoch se fait en effet fort de proposer des perles comme les très enlevées I'm Not Living in the Real World, Come on Sister, I Can See Your Future et I Want the World to Stop, la mélancolique Calculating Bimbo, la suave et incroyablement chaude Little Lou, Ugly Jack, Prophet John (le fameux duo avec Norah Jones, qui fait son petit effet avec sa voix, même si ses albums nous laissent d'ordinaire assez froid), la très catchy pop/rock de Write About Love (avec cette fois Carey Mulligan au deuxième micro), la très intimiste Read the Blessed Pages et le chef d'œuvre final Sunday's Pretty Icons... Conclusion : le groupe Belle And Sebastian garde tout son charme, et suscite le désir d'assister à nouveau en 2011 à des représentations offrant des versions live de sa pop décalée...

A lire également, la chronique du concert de Belle And Sebastian au Grand Rex à Paris, le 11 avril 2011.

Liens : www.belleandsebastian.com, www.myspace.com/thebandbelleandsebastian, www.facebook.com/pages/Belle-and-Sebastian, http://twitter.com/#!/bellesglasgow, www.roughtraderecords.com/belleandsebastian.

Octobre 2010 (Rough Trade - Beggars)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 10 janvier 2011 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Belle And Sebastian : les chroniques d'albums

Belle And Sebastian : Push Barman To Open Old Wounds

Belle And Sebastian : Push Barman To Open Old Wounds par Sami
10/05/2005
Autant être franc dès le départ, pour n'importe quel accro au groupe de Stuart Murdoch cette compilation malgré sa qualité intrinsèque ne présente aucun intérêt : il n'y a pas un seul morceau inédit, que du déjà entendu. Mais pour tous ceux qui ne... La suite

BELLE & SEBASTIAN : DEAR CATASTROPHE WAITRESS

BELLE & SEBASTIAN : DEAR CATASTROPHE WAITRESS par Pierre Andrieu
17/12/2003
Sur la pochette du sixième album de Belle & Sebastian- Dear catastophe waitress -, la serveuse catastrophique évoquée dans le titre arbore un t-shirt "Stressée, moi ? Jamais !" et vient de renverser une assiette de spaghettis sur la tête d'un membre... La suite

Belle and Sebastian : fold your hands child you walk like ... par lazyjane
16/06/2000
La sortie d'un nouveau Belle and Sebastian est toujours un événement . mais comment faire pour chroniquer le disque d'un groupe que l'on vénère tout en reconnaissant qu'il est décevant (surtout quand on s'appelle lazyjane )? Disons qu'un album même... La suite

Belle and Sebastian : tiger milk par Erwann
03/04/2000
Reedite cette année, le premier opus des "Belle and Sebastian" est un hymne a la joie, au rock tranquille et aux refrains qui restent dans la tete. Bref le premier de leur trilogie albumesque est un pur chef d'oeuvre melant rock et musique des annees... La suite