Accueil Chronique album : Black Rebel Motorcycle Club - Wrong Creatures, par Pierre Andrieu
Samedi 20 janvier 2018 : 12663 concerts, 24813 chroniques de concert, 5195 critiques d'album.

Critique d'album

Black Rebel Motorcycle Club : "Wrong Creatures"

Black Rebel Motorcycle Club :

Pop - Rock

Critique écrite le 11 janvier 2018 par Pierre Andrieu

Combo cultissime depuis la sortie en 2001 de "Whatever Happened to My Rock 'n' Roll (Punk Song)", son tube ultra addictif concluant encore aujourd'hui ses shows (comme sur la tournée française de fin 2017), Black Rebel Motorcycle Club a depuis quelque temps une fâcheuse tendance à glisser sur ses disques des titres lorgnant dramatiquement vers les hits de stades sirupeux signés - à la grande joie des fans de chansons mielleuses - par heu, c'est très gênant, heu... U2, le gros mot est lâché ! Et paf, alors qu'on espérait un franc coup de barre vers des contrées 100% rock 'n roll psyché en 2018, rebelote sur l'album Wrong Creatures : après un tonitruant début avec les titres "DFF", "Spook" et "King of Bones", qui se montrent percutants, racés et musclés, Robert Levon Been, Peter Hayes et Leah Shapiro se vautrent avec délectation dans le fadasse et le consensuel sur "Haunt" et "Echo", deux titres qui en concert doivent donner envie d'aller commander une série de pintes au bar, voire de sortir fumer longuement, ou carrément de rentrer prestement chez soi pour dormir du sommeil du juste... Bref, c'est pas joli joli et ça semble placé là pour faire fuir en prenant ses jambes à son cou, ce qui ne devait sans doute pas être le but initial ! Après ce mini drame (ou cette épiphanie, pour les bienheureux fans de Bono et The Edge), les choses s'améliorent un petit peu avec des morceaux globalement assez trippants puis avec l'enlevé "Little thing gone wild", qui peut facilement - et rapidement - susciter le désir de se frotter à ses congénères dans un bon vieux pogo des familles... Puis, ce disque pas très recommandable se termine avec des titres corrects (sauf une dernière rechute finale avec le bien gnangnan "All Rise") mais pas étourdissants non plus, ce qui fait qu'on se dit que le cru 2018 de BRMC ne laissera pas exactement un souvenir impérissable aux membres du club des motocyclettes noires et rebelles... C'est bien dommage.



Liens : www.facebook.com/BRMCOfficial, www.blackrebelmotorcycleclub.com, twitter.com/BRMCofficial

12 Janvier 2018 (Abstract Dragon / [PIAS] Coop)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 11 janvier 2018 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Black Rebel Motorcycle Club BRMC : les chroniques d'albums

Black Rebel Motorcycle Club : Beat The Devil's Tatoo

Black Rebel Motorcycle Club : Beat The Devil's Tatoo par Pierre Andrieu
22/03/2010
Avec son dernier opus en date, Beat The Devil's Tatoo, le Black Rebel Motorcycle Club est solidement armé en munitions rock 'n roll psychédéliques pour affronter une infernale tournée mondiale qui saccagera les salles de concerts pendant de longs... La suite

Black Rebel Motorcycle Club : Take them on, on your own

Black Rebel Motorcycle Club : Take them on, on your own par Pierre Andrieu
14/09/2003
Après un excellent premier album et une tournée très réussie, Black Rebel Motorcycle Club vient de faire paraître Take them on, on your own sous une superbe pochette "noir, c'est noir", malheureusement gâchée par le logo "copy controlled". Fidèle à... La suite