Accueil Chronique album : Cat Power - Sun, par Pierre Andrieu
Lundi 15 octobre 2018 : 13857 concerts, 25194 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Critique d'album

Cat Power : "Sun"

Cat Power :

Pop - Rock

Critique écrite le 04 septembre 2012 par Pierre Andrieu

En ce début du mois de septembre 2012, Cat Power décide enfin de faire un tonitruant come back après une longue période sans donner de nouvelles par l'intermédiaire de ses disques (on se souvient quand même d'un très bon concert à la salle Pleyel en juillet 2011)... Son dernier opus, Jukebox, un disque de reprises, date de l'année 2008, et il faut remonter jusqu'à l'année 2006 pour trouver trace d'un chef d'œuvre, avec le superbement soul blues The Greatest. Enregistré et produit quasiment en solo avec l'aide de Philippe Zdar (de Cassius, l'homme qui a mixé le multiplatiné Wolfgang Amadeus Phoenix) au mixage et de son groupe de scène pour quelques guitare, basse, piano et batterie additionnels, Sun est censé être son disque le plus fluide, positif et commercial, sauf que la toujours compliquée Cat Power a voulu jouer seule toutes les parties de ses chansons dans quatre studios différents, et ce après avoir jeté à la poubelle les bandes d'un album entier. Et sauf que la torturée Chan Marshall reste plus que jamais instable, l'album ayant été finalisé lors d'une énième rupture amoureuse. Donc, même si elle semble s'éloigner du son folk blues de ses géniaux albums aux textes dépressifs avec des boites à rythmes Lo Fi, des synthés frais, des rythmes enlevés et, parfois, des guitares presque cubaines (l'excellent autant que surprenant premier extrait de l'opus, Ruin), la tonalité des paroles, plus tournées vers un avenir potentiellement radieux, ne vont pas non plus jusqu'à rappeler l'inepte et festif I Gotta Feeling des Black Eyed Peas. Euphémisme ! Sur le plutôt optimiste Sun, on retrouve d'anciens et savoureux ingrédients : quelques traditionnelles guitares rock 'n roll blues, une voix voilée et pleine d'âme, sans oublier bien évidemment un sens inné du songwriting. Même en changeant de manière de travailler et en essayant d'être accessible, Cat Power réussit à toucher et à transporter ailleurs, le genre de critères qui permettent de savoir que l'on a affaire à un bon disque. Ce qu'est Sun, puisque les titres forts sont au rendez-vous : le sublime folk hip hop de Cherokee, l'électro pop 'n roll de l'audacieux Sun, le très dansant disco salsa pop Ruin (avec son texte lucide appelant à arrêter de se plaindre pour des choses futiles), le très pop et remonté Human being, le synthétique et doux Nothin But Time (avec l'iguane Iggy Pop en featuring vocal) ou encore le tubesque et rock 'n roll Silent Machine, entre autres... Même les plages assez anecdotiques au premier abord, comme les presque R&B 3,6, 9 et Manhattan, arrivent à séduire après quelques écoutes ! Malgré ses multiples craintes sur son inspiration, Cat Power possède décidément d'inépuisables ressources l'autorisant à donner naissance à des disques captivants...



A lire également, une chronique du concert de Cat Power à la Coopérative de Mai en 2003...

Sites Internet : www.facebook.com/CatPowerSun, www.catpowerthegreatest.com, http://twitter.com/catpower, www.matadorrecords.com.

3 Septembre 2012 (Matador Records - Beggars Banquet)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 04 septembre 2012 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Cat Power : les chroniques d'albums

Cat Power : Wanderer

Cat Power : Wanderer par Pierre Andrieu
03/10/2018
Toute la musique qu'elle aime, elle vient de là, elle vient du blues... Chan Marshall y met ses joies, elle y met ses peines, et tout ça, ça devient le blues par Cat Power. Après une longue pause peuplée de doutes, de graves problèmes de santé, d'une... La suite

Cat Power : Jukebox

Cat Power : Jukebox par Pierre Andrieu
13/01/2008
Huit ans après l'inépuisable The Cover Records, Cat Power donne une suite à son chef d'oeuvre The Greatest (paru en janvier 2006) avec un nouveau recueil de reprises admirables. Désormais reconnue à sa juste valeur (on utilise sa musique dans My... La suite

Cat Power : Moon Pix

Cat Power : Moon Pix par Romain Lanje
06/05/2006
Chan Marshall sort en 1998 "Moon Pix", album relativement plus posé que ses précédents opus, avec une entrée comme samplée à la guitare (American Flag), une touche étrange de lueur dans la voix vient planer sur quelques morceaux. Etrange surprise,... La suite

Cat Power : Speaking For Trees

Cat Power : Speaking For Trees par Pierre Andrieu
08/11/2005
Le premier dvd de Cat Power n'est pas un live filmé par quinze caméras dans un zénith bourré à craquer... Il s'agit en fait d'une prestation solo de Chan Marshall filmée à la fin de l'été 2002 en plan quasi fixe par Mark Borthwick en pleine nature,... La suite