Accueil Chronique album : Charles Bradley - No Time For Dreaming, par Pierre Andrieu
Mardi 21 novembre 2017 : 11494 concerts, 24722 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.

Critique d'album

Charles Bradley : "No Time For Dreaming"

Charles Bradley :

Soul Funk Rap

Critique écrite le 01 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Toujours avisé, le label de Brooklyn Daptone Records - Sharon Jones, Naomi Shelton etc etc -, a encore déniché une perle rare soul 'n blues : Charles Bradley, un vétéran de 62 ans sorti de nulle part après une vie faite d'errances américaines, de boulots alimentaires et de concerts amateurs, mais possédant une voix de " velours rugueux " tout bonnement renversante (quel organe surnaturel, mes amis !)... C'est grâce à Thomas Brenneck, guitariste des Dap Kings, de Budos Band et de The Menahan Street Band (qui accompagnera le sieur Bradley lors d'une tournée européenne en février 2011, c'est chic !), que cette découverte marquante a eu lieu : le musicien et producteur a décidé de faire paraitre le disque de l'illustre inconnu - pas pour longtemps... - Charles B. sur son label Dunham Records (structure faisant partie de Daptone Records), après lui a voir fait bénéficier des services des studios Dunhman et Daptone et de leurs forts justement renommés musiciens. Et forcément, quand on met en présence un très grand chanteur - un monsieur faisant passer tout son vécu dans ses interprétations, il y met ses joies et il y met ses peines, et ça devient le bluuuuuues... - en présence de morceaux soul blues écrits de mains de maitres et soutenus par une production aux petits oignons vintage, ce qui devait advenir, advient... A la fin du processus de création, on aboutit à un disque de très haute tenue, un disque de soul comme au bon vieux temps, mais avec une ferveur et un souffle de vie bien actuels. Bonne nouvelle donc pour ceux qui sont inconsolables depuis les morts des immenses James Brown et Screaming Jay Hawkins : ils vont trouver avec l'enflammé, vibrant et sensuel Charles Bradley un très bon moyen de croire, pour un bon bout de temps encore, en l'avenir de leur style musical de prédilection...

Liens : thecharlesbradley.com, www.myspace.com/charlesbradleymusic, www.facebook.com/thecharlesbradley, www.daptonerecords.com, http://www.dunhamrecords.com, www.differant.fr.

25 janvier 2011 (Dunham - Daptone Records - Differ-ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 01 janvier 2011 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu