Accueil Chronique album : Clarika - Moi, En Mieux, par Vanessadequiedt
Vendredi 6 décembre 2019 : 10488 concerts, 25825 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Critique d'album

Clarika : "Moi, En Mieux"

Clarika :

Pop - Rock / pop

Critique écrite le 05 novembre 2011 par Vanessadequiedt

"Moi, en mieux" est une véritable gifle, qui réveille et qui châtie bien. La première de l'album bien méritée violente à coups de "naître en république dans une clinique chauffée, ben ouais, je l'ai bien mérité". Ecrites en 2009, les vérités sont valides en 2010 et en 2011, et en ...etc. Le texte coup-de-poing décrit le débordement de suffisance occidentale, plus vraie que naturalisé. Musicalement ; une senza africaine en introduction, et une guitare électrisée sous "tant pis pour ta gueule si t'es né sous les bombes".
ça, c'était juste pour le début. Vient ensuite, en revers Moi en mieux, titre de l'album. Moi en mieux, chez Clarika, c'est frappe dans tes mains sur la piste de danse, je suis la reine, j'ai la cadence.
Sous son versant philosophique, moi en mieux, c'est quand l'avancée dans l'age et les saloperies qui vont avec, ne me font même pas peur. Que le temps avance, ce sera toujours mieux. Sauf que d'un claquement de doigt, Clarika réveille "Ben Voyons". Adieu pensées bien faites, et que la fête continue : dans l'enchainement des arpèges de piano rythmés sur congas remuantes. Presque comme le tourbillon d'un vent de folie, mais en bien mieux. Eclairée Clarika. En 5ème titre de l'album "lache-moi" : Une chanson douce que pourraient nous chanter nos Mamans. La guitare en ritournelles soutient la mélodie du bonheur, xylophone dont mon petit frère jouait, du temps où il riait, bave à la joue. Clarika décrit la dureté du soufflet qu'inflige un enfant à ses parents, à coups de bougies d'anniversaire. Un album, une claque. Géniale. Merci à Clarika.
Vignette Vanessadequiedt

 Critique écrite le 05 novembre 2011 par Vanessadequiedt
 Envoyer un message à Vanessadequiedt