Accueil Chronique album : Conger! Conger! - Conger! Conger! LP, par Philippe
Vendredi 20 septembre 2019 : 14516 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Critique d'album

Conger! Conger! : "Conger! Conger! LP"

Conger! Conger! :

Autres / Rock-expérience

Critique écrite le 09 mai 2010 par Philippe

Aussi étrange que son nom, poissonnier du genre téléostéen et doublement exclamatif, le groupe Conger! Conger! a créé un mini-séisme en émergeant du Vieux-Port vers début 2009 pour déverser l'énergie furibarde de ses trois anguilles sur les petites scènes locales (hey, il faut bien commencer quelque part !) en y important un son, sauf erreur jamais entendu dans ces sphères, même chez les valeureux franc-tireurs bruitistes et parfois expérimentaux que sont les Nitwits, ou Elektrolux... Collectivement fascinés sur scène, on a d'abord voulu attendre d'avoir un vrai disque de l'ensemble de leur oeuvre pour les chroniquer.
Problème, les Congres sont du genre à oublier d'apporter leurs disques à leurs propres concerts, à ne pas les faire distribuer chez les disquaires locaux bref, à ne pas être trouvables facilement en galette - on a été jusqu'à envisager d'aller sonner chez l'un deux... Il a donc fallu batailler pour se procurer enfin les 2 EP parus à ce jour : Conger! Conger! (la présente pochette, mini-CD, chez X-Crocs Records), et Icarus, autoproduit. Il faut peut-être les avoir vus en concert pour comprendre ce besoin viscéral de pouvoir les réécouter chez soi...
Car chez eux on entend jamais deux fois la même chose d'un titre à l'autre : Sonic Youth en version calme (Man+Child=Gun), Mike Patton (My neighbour's Dreams), The Ex ou une influence du krautrock (Nevermind, titre proprement fabuleux), ils sont aussi capables de petites perles pop mélancoliques (Haunted), de titres étranges et inqualifiables chantés en se branlant la glotte (fascinante et francophone Clouds). Sur l'autre EP, Icarus, le même axe Melvins/Fugazi est préservé : It Rains en furieuse décharge introductive, la chanson-titre (dont l'énergie sur scène est renversante), Clouds en rattrapage, et la formidable The Fall qui rappelle également les fulgurances de Gomm. Affriolante mise en bouche qui ne dure hélas que 10 minutes...
Après écoute, on ne peut que noter un point important : la version captée en studio (malgré une production vraiment cool) ne représente bien sûr qu'imparfaitement l'énergie dégagée sur scène par Patrice de Benedetti et ses acolytes. Hurlant, trépignant, cognant sa batterie en avant de la scène avec des bras qu'on croirait en plomb et multipliant les étrangetés vocales (cris hors micro, borborygmes, murmures et même, chant), le chevelu frontman est la véritable attraction de ce groupe - le seul cas où un mélodica et un xylophone peuvent cohabiter harmonieusement avec une guitare sursaturée. A découvrir im-pé-ra-ti-ve-ment, estampillé Révélation LiveinMarseille 2009, Conger! Conger! va vous rendre à votre tour, tour, proprement dingues! dingues!
(2009 / http://xcrocsrecords.free.fr)

PS (2011) : Discographie sélective téléchargeable sur http://congerconger.bandcamp.com/
Vignette Philippe

 Critique écrite le 09 mai 2010 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Conger! Conger! : les chroniques d'albums

Conger ! Conger ! : This Is A White Album

Conger ! Conger ! : This Is A White Album par lev
10/09/2017
"This is a white album", clin d'œil manifeste aux quatre de Liverpool et à leur célèbre "double blanc" qui lança en son temps la mode du format vinyl à rallonge, sauf qu'ici au blanc immaculé de la pochette, succède un noir profond, comme chez... La suite

Conger! Conger! : ZAAD

Conger! Conger! : ZAAD par Philippe
04/03/2014
Quoi de neuf chez Conger! Conger!, sans doute le meilleur trio de rock bruitiste du Sud depuis déjà quelques années ? Rien que poser la question est déjà casse-gueule : il y a toujours quelque chose de neuf chez eux ! Tel ce poisson long et gluant... La suite

Conger! Conger! : At The Corner Of The World

Conger! Conger! : At The Corner Of The World par Philippe
09/01/2012
Quand Conger! Conger! a enfin sorti un vrai album (un LP, et en vinyle !), le chroniqueur s'est retrouvé bien dans la merde. Parce que quand Conger! Conger a enfin sorti un vrai album, et qu'il l'a écouté, le chroniqueur a vite que compris que ce... La suite