Accueil Chronique album : Courtney Barnett + Kurt Vile - Lotta Sea Lice, par Pierre Andrieu
Mardi 11 décembre 2018 : 10868 concerts, 25285 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Critique d'album

Courtney Barnett + Kurt Vile : "Lotta Sea Lice"

Courtney Barnett + Kurt Vile :

Pop - Rock

Critique écrite le 02 octobre 2017 par Pierre Andrieu

Quand deux artistes ultra doués s'associent sans pression particulière pour former un duo et faire de la musique ensemble à la cool avec des potes, cela peut donner un truc totalement miraculeux... Le faux couple composé de deux vrais amis Courtney Barnett + Kurt Vile en est un parfait exemple avec l'album Lotta Sea Lice, véritable merveille renfermant des trésors indie rock, country et pop psyché absolument renversants de classe. La complicité qui unit les deux musiciens est manifeste dès le premier titre de l'album, " Over Everything ", qui les voit dérouler une pop song Lo Fi aux vertus joliment trippantes. Les deux voix, très différentes, vont parfaitement ensemble, le jeu de guitare des deux tourtereaux également. Alléluia mes frères, ça marche ! Et ça marche tellement bien, que le deuxième titre révélé avant la sortie de l'album, " Continental Breakfast ", est à notre humble avis l'un des meilleurs titres de l'année (en plus d'être la meilleure vidéo 2017 !)... Tout simplement car il a tout, ce titre : une mélodie imparable, des arrangements country pop de haut vol, deux voix qui s'harmonisent comme dans un rêve éveillé... Bref, c'est beau et on veut l'écouter encore et encore ! Et ce n'est que le début, d'accord d'accord (pardon)... Le reste du disque est à l'avenant, le duo Kurt & Courtney et ses collaborateurs de qualité supérieure, Mick Harvey (PJ Harvey, Bad Seeds, basse), Stella Mozgawa (Warpaint, batterie), Jim White (Dirty Three, batterie, basse), Mick Turner (lui-aussi membre de Dirty Three, guitare) et Rob Laakso (The Violators, basse) tutoyant des sommets sur les neuf titres que compte l'indispensable et assez inépuisable Lotta Sea Lice. Outre les nouvelles compositions écrites pour cette très belle occasion par Kurt, Courtney et Jen Cloher (qui signe le beau "Fear Is Like A Forest"), Barnett et Vile reprennent chacun un titre du répertoire de leur acolyte : Courtney s'attaque magistralement à une version folk décharné du génial " Peeping Tomboy " de Kurt et ce dernier dévoile une émouvante cover de l'immense " Outta the Woodwork " de l'auteure de The Double EP: A Sea Of Split Peas. Le disque se referme avec une dernière reprise qui s'avère être au delà du touchant, il s'agit de l'immense " Untogether " du groupe de Tanya Donelly, Belly. A la fin, on ne regrette qu'une seule chose : que cet album soit si court !



Liens : www.facebook.com/courtneybarnettmusic, courtneybarnett.com.au, twitter.com/courtneymelba, www.kurtvile.com, www.facebook.com/kurtvileofphilly, twitter.com/therealkurtvile, instagram.com/kurtvile, therealkurtvile.tumblr.com...





13 octobre 2017 (Marathon Artists / Pias)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 02 octobre 2017 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Courtney Barnett : les chroniques d'albums

Courtney Barnett : Tell Me How You Really Feel

Courtney Barnett : Tell Me How You Really Feel par Pierre Andrieu
30/04/2018
Après ses escapades en compagnie de son pote Kurt Vile (l'excellent album Lotta Sea Lice) et de sa copine Jen Cloher (le disque éponyme de cette dernière et la tournée qui a suivi), Courtney Barnett s'attaque à la suite de son notoirement et... La suite

Courtney Barnett : Sometimes I Sit And Think, And...

Courtney Barnett : Sometimes I Sit And Think, And... par Pierre Andrieu
04/03/2015
Après de très convaincants EP inauguraux contenant déjà en leur sein un hit intitulé Avant Gardener, l'Australienne Courtney Barnett passe à la vitesse supérieure sans forcer, en se servant à bon escient de son talent naturel pour le songwriting... La suite