Accueil Chronique album : Dionysos - Monsters In Love., par Philippe
Vendredi 19 juillet 2019 : 11565 concerts, 25584 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.

Critique d'album

Dionysos : "Monsters In Love."

Dionysos :

Pop - Rock

Critique écrite le 08 septembre 2005 par Philippe

Dionysos, probablement le plus grand groupe de rock français en activité sur disque et sur scène en l'absence de Noir Désir, continue son oeuvre foutraque, rock, déjantée, poétique et... géniale. Il faut dire qu'elle se construit autour de la pile électrique Matthias Malzieu, bête de scène absolue, sans doute l'un des plus grand stage-divers et crowd-surfers de tous les temps...
Le groupe continue donc son incursion dans la tête également bien remplie d'icelui, tête peuplée d'elfes, de fées et de géants ; il a d'ailleurs publié un livre en 2004, évasion poétique au deuil de sa maman, qui semble avoir inspiré plusieurs chansons du présent opus. Ce CD est toujours joliment illustré par Joann Sfar, continuité d'une collaboration cohérente entre rêveurs (il a déjà habillé le somptueux double Live + dvd sortis en 2003). On n'est jamais loin de l'univers de Tim Burton, avec par exemple sur la forme le petit carillon qui traverse Mon Ombre est Personne et Midnight Letter, ou avec des parties instrumentales nostalgiques comme la magnifique I Love Liou...
Mais surtout sur le fond, avec ce fameux bon géant, Giant Jack qui rappelle celui de Big Fish ; d'abord effrayant voire fantôme, il offre son ombre au héros de l'histoire pour le protéger du froid et de la nuit, comme une image du jeune adulte qui se réfugie dans un monde d'enfants pour moins souffrir. Car c'est bien d'une histoire, d'un univers cohérent dont il est question ici : on n'est pas loin de ces concept-albums avec personnages récurrents, comme en écrivaient aussi les Elles il y a quelques années.

Musicalement, on retrouve ici les balades folk au banjo comme La Métamorphose de Mister Chat, le banjo étant l'instrument de prédilection de la minuscule et néanmoins nitroglycérinique Babetouchka (la seule fille qui sache jouer du violon tout en faisant des bonds et en criant), qui chante d'ailleurs de plus en plus (et de mieux en mieux) pour notre plus grand bonheur. Autres balades, Tes Lacets sont des Fées, dialogue rappé et poétique, ou encore L'homme qui pond des oeufs... ainsi qu'une ghost track en fin de CD, qui offre une conclusion guillerette à cet album aux tonalités plutôt mélancoliques (la superbe chanson Neige est très émouvante par exemple).
Même si l'ensemble paraît un peu moins électrique que les livraisons précédentes, il y a aussi du rock pétaradant avec la présentation de Giant Jack, puis Bloody Betty, premières allusions militantes dans les paroles du groupe, ou Lips Stories in a Chocolate River. Bien sûr pour les chansons rock, Matthias et Babet chantent toujours anglais avec leur 'frènche axante' à couper au couteau, mais c'est bien ce qui fait leur charme, non ?! Ils sont d'ailleurs appuyés par The Kills sur la chanson Old Child, l'intérêt principal de cette collaboration résidant dans l'apport vocal sensuel de VV, la sulfureuse chanteuse du duo.
Avec ce disque, sans pour autant révolutionner sa formule, déjà très originale il est vrai, le groupe prouve qu'il en a encore sous la pédale, les fans et les autres peuvent donc l'acheter... chat en poche. Longue vie à Dionysos et vivement leur tournée d'hiver !
Attention ! Existe en version limitée avec un DVD plein de bonus et notamment un concert entier à la Route du Rock de St-Malo !
2005 (Barclay - Trema)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 08 septembre 2005 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Dionysos : les chroniques d'albums

Dionysos : Plays Bird'n'roll

Dionysos : Plays Bird'n'roll par Philippe
27/04/2012
Après deux albums consacrés à sa passion pour les univers gothiques de Tim Burton, quoi de neuf chez le tonitruant Mathias Malzieu et sa créature à 4 têtes Dionysos ? Eh bien, un utile recentrage sur la musique et sur les membres de son groupe, quand... La suite

Dionysos (+ Olivia Ruiz) : La Mécanique Du Coeur

Dionysos (+ Olivia Ruiz) : La Mécanique Du Coeur par Philippe
20/03/2008
C'est entendu, Dionysos est un groupe qu'on adore sur scène comme sur disque ; rien de surprenant puisque c'est incontestablement la meilleure chose qui soit arrivée au rock français depuis le début du 21 ième siècle, et sur les deux supports. Chacun... La suite

Dionysos : Monsters In Love

Dionysos : Monsters In Love par Pierre Andrieu
04/10/2005
Sous une superbe pochette signée Joann Sfar, Dionysos propose un nouvel album dont l'inspiration principale se trouve du côté du film de Tim Burton, L'étrange Noël de Mister Jack. Après un Western sous la neige fortement influencé par Dead Man, le... La suite

Dionysos : WHATEVER THE WEATHER LIVE éLECTRIQUE

Dionysos : WHATEVER THE WEATHER LIVE éLECTRIQUE par Celine
17/01/2004
Pour ceux qui ne connaissent pas Dionysos, c'est un groupe français qui tourne depuis quelques années, qui a déjà plusieurs albums à son actif, et qui déchire tout sur scène! Ils ont sorti deux live, un acoustique et un électrique. Aprés écoute,... La suite