Accueil Chronique album : Dominique A - La Musique, par Pierre Andrieu
Mardi 25 septembre 2018 : 14546 concerts, 25159 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Critique d'album

Dominique A : "La Musique"

Dominique A :

Pop - Rock / Chanson

Critique écrite le 07 avril 2009 par Pierre Andrieu

Johnny Hallyday a raison : Ça ne finira jamais, le talent que possède Dominique A pour offrir de régulières livraisons de petits trésors aux fans de chanson pop mélancolique et classe... Le nouveau disque de celui qui est à l'opposé des facilités "artistiques" de l'électeur numéro 1 du Petit Nicolas, est encore une fois une très belle surprise. Sur La Musique, M. Ané revient à ses premières amours ; il a enregistré seul comme du temps de l'album La Fossette, avec des boites à rythmes usées et des instruments sur lesquels il joue à l'arrache. Le résultat est donc très différent des murs de sons élégiaques, étranges et vrillants des derniers albums, très réussis eux aussi. Avec ce retour à des méthodes de création presque artisanales, le nouvel opus est forcément très intime (on a souvent l'impression - troublante - que l'auteur du Courage des oiseaux nous susurre ses morceaux à l'oreille) ; les textes chantés d'une voix tremblotante extrêmement touchante (Le sens) ou d'une saisissante manière lyrique (Immortels, Hasta que el cuerpo agaunte, Le bruit blanc de l'été... ), les mélodies en apesanteur, les arrangements à la fois décalés et parfaitement taillés pour cette nouvelle aventure (La Musique), tout concourt à faire replonger en apnée dans l'univers de Dominique A. On le sait depuis longtemps, notre homme peut faire beaucoup avec trois bouts de ficelles, et cela fonctionne cette fois encore, 16 ans après ses débuts en solo dans sa chambre. Il suffit d'écouter sa voix si particulière et si troublante, de se laisser porter par les textes (toujours très beaux... ) et de se faire emporter par les boucles de synthés ou de rythmes programmés ultra minimalistes de Nanortalik pour comprendre toute la pertinence de ce nouvel album. Contrairement à Johnny (même s'il jure - que dis-je, HURLE ! - le contraire), Dominique A semble au tout début de sa carrière, avec encore une foultitude de chansons miraculeuses à faire découvrir à son public, qui mériterait de s'élargir encore... Chiche ?

A lire, des chroniques de concerts de Dominique A au Printemps de Bourges 2009, à la Route du Rock 2009 et à la Coopérative de mai en 2009.

Sites Internet : www.commentcertainsvivent.com, www.myspace.com/dominiquea, www.myspace.com/labelcinq7.

6 avril 2009 (Cinq7 - Wagram)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 07 avril 2009 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Dominique A : les chroniques d'albums

Dominique A : Eléor

Dominique A : Eléor par Pierre Andrieu
07/03/2015
Cela fait déjà un bon petit moment que l'on voyage en compagnie des œuvres sensibles et stimulantes pour l'intellect de Dominique A, et il y a de grandes chances que l'on fasse encore un bout de chemin ensemble si l'on en juge par la qualité de... La suite

Dominique A : Vers Les Lueurs

Dominique A : Vers Les Lueurs par Pierre Andrieu
26/03/2012
Comme le laissait présager le magistral concert au Théâtre de la Ville, à Paris fin janvier 2012, où Vers les Lueurs avait été dévoilé en intégralité (juste après l'interprétation bouleversante de La Fossette), le nouvel album de Dominique A est une... La suite

Dominique A : Sur Nos Forces Motrices

Dominique A : Sur Nos Forces Motrices par Pierre Andrieu
10/10/2007
Un disque live impeccable pour Dominique A et son irréprochable groupe de scène... Enregistré en 2007, avec les excellents Olivier Mellano (à la guitare électrique hallucinante), Jérôme Bensoussan (cuivres originaux, batterie parfaite), David Euverte... La suite

Dominique A : L'horizon

Dominique A : L'horizon par Simon Pégurier
01/09/2006
Après une dizaine d'écoutes de cet album, je n'arrivais toujours pas à rentrer dans ce disque, trop lourd, compliqué, littéraire, intimiste dans le mauvais sens. Pour la première fois en 15 ans d'une carrière irréprochable je m'apprêtais à faire une... La suite