Accueil Chronique album : Duds - Of A Nature Or A Degree, par Pierre Andrieu
Samedi 23 juin 2018 : 10438 concerts, 25041 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

Critique d'album

Duds : "Of A Nature Or A Degree"

Duds :

Pop - Rock / PostPunk

Critique écrite le 30 décembre 2017 par Pierre Andrieu

Première sortie en provenance d'Angleterre proposée par le label Castle Face Records, l'album Of A Nature Or Degree du groupe Duds a tout à fait sa place au sein du catalogue d'une famille heureuse réunissant Thee Oh Sees, Ty Segall, White Fence, Kelley Stolz, Magnetix etc. Tout simplement parce que, comme les artistes cités à l'instant, le combo originaire de la bonne ville de Manchester ne cherche pas à brosser l'auditeur dans le sens du poil consensuel mais plutôt à lui faire dresser les cheveux punk sur la tête au moyen de titres farouchement originaux, bien cinglants et très électrisants. On pourrait rajouter l'adjectif " expéditifs " pour décrire les compositions de Duds car la durée de celles-ci ne dépasse pas 3 minutes et 3 secondes et peut même se limiter à 34... petites secondes ! Duds fait du post punk grinçant servi direct dans ta face en utilisant comme ingrédients un chant halluciné, des lignes de basse à la fois raides et dansantes, une batterie saccadée, un saxophone sauvage et des guitares aussi savamment anguleuses que bruitistes. Pour résumer l'affaire, le terme " blitzkrieg post punk " paraît convenir à cette série d'attaques en règle contre le conformisme, la mélodie facile et les stériles longueurs instrumentales. En culminant à 23 minutes pour douze intenses morceaux, Of A Nature Or Degree est le disque idéal pour monter en température à la vitesse de l'éclair. On n'ose imaginer ce que ça doit donner en concert, ça doit être réellement infernal !

Duds est en concert à l'Espace B à Paris le 27 janvier 2018 et en tournée française, toutes les dates sont ici...



Liens : www.facebook.com/dudsdudsdudsduds, dudsdudsduds.bandcamp.com



2017 (Castle Face Records / Differ-ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 30 décembre 2017 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu