Accueil Chronique album : Godspeed You! Black Emperor - Allelujah! Don't Bend! Ascend!, par Pierre Andrieu
Dimanche 22 octobre 2017 : 12903 concerts, 24657 chroniques de concert, 5180 critiques d'album.

Critique d'album

Godspeed You! Black Emperor : "Allelujah! Don't Bend! Ascend!"

Godspeed You! Black Emperor :

Pop - Rock / PostRock

Critique écrite le 11 octobre 2012 par Pierre Andrieu

Quatre morceaux étourdissants de puissance, 53 minutes de musique à tomber à la renverse, c'est Allelujah! Don't Bend! Ascend!, l'inespéré retour discographique du groupe canadien de post rock instrumental Godspeed You! Black Emperor. Qui avait malheureusement arrêté sa carrière il y a presque 10 ans, après l'album Yanqui UXO (un chef d'œuvre intemporel), avant de revenir fin 2010 pour une tournée acclamée... Une seule et unique écoute (qui en appelle beaucoup d'autres ensuite !) de cette œuvre incroyablement magnétique suffit pour retrouver intact le talent des GYBE, toujours consumés par un feu sacré anarchiste, anticapitaliste et humaniste. Après avoir pris part à de nombreux projets très excitants (Silver Mt. Zion Memorial Orchestra, le travail avec Vic Chesnutt, etc ), Thierry Amar, David Bryant, Bruce Cawdron, Aidan Girt, Efrim Manuel Menuck, Michael Moya, Mauro Pezzente, Sophie Trudeau et Karl Lemieux provoquent instantanément les mêmes tremblements de terre émotionnels auxquels ils nous avaient habitués avec leurs précédentes créations.  Premier choc, l'immense titre d'ouverture, Mladic (qui évoque avec férocité la lamentable carrière du boucher des Balkans de sinistre mémoire, Ratko Mladić), est ce qui ressemble le plus à une ode pacifiste bruitiste. Qui plonge l'auditeur dans les affres de la guerre avec force drones inquiétants, bourrasques de cordes et de distorsion ou crescendos aboutissant à de terrifiants murs du son. Quand les musiciens insoumis de Godspeed You! Black Emperor se saisissent de leurs instruments pour créer, ce sont plus que jamais des compositions donnant envie de se lever pour faire la révolution qui jaillissent... Les printemps arabes et leur déclinaison érable semblent les avoir inspirés ! Et clairement, la magie opère dans les récents travaux des cultes Canadiens : les soubresauts soniques faits de stridences et de dissonances font surgir des ambiances aussi menaçantes que frappantes. Les cathédrales de sons bâties au cours de jams - qu'on imagine durer des heures entières - emportent tout sur leur passage, arrivant en plus à intégrer de-ci de-à des influences arabisantes ou celtiques qui ne manquent pas de surprendre. Allelujah! Don't Bend! Ascend! : chef d'œuvre ! Amen.



A lire également, la chronique du concert de Godspeed You! Black Emperor à la Coopérative de mai, en 2003...

Liens : cstrecords.com/cst081/, www.facebook.com/pages/Godspeed-You-Black-Emperor/8421198748, www.brainwashed.com/godspeed/, www.facebook.com/cstrecords, twitter.com/cstrecords, www.guardian.co.uk (écoute de l'album)...

15 octobre 2012 (Constellation Records)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 11 octobre 2012 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Godspeed You! Black Emperor : les chroniques d'albums

GODSPEED YOU BLACK EMPEROR ! : YANQUI U.X.O.

GODSPEED YOU BLACK EMPEROR ! : YANQUI U.X.O. par Pierre Andrieu
01/05/2003
Le dernier opus de Godspeed You Black Emperor ! est un long pamphlet de 75 minutes contre le capitalisme guerrier. Ce groupe canadien ultra engagé dénonce le lobby des armes avec une pochette montrant un bombardier américain déversant des bombes sur... La suite

Godspeed You Black Emperor : LIFT YOUR SKINNY FISTS LIKE ANTENNAS TO par yannibus
14/03/2002
C'est certainement le meilleur album du plus grand groupe du moment. Si vous ne connaissez pas écoutez et vous serez comme moi sous le charme de ces musiciens. Ce n'est pas du rock, ce n'est pas du postrock... c'est tout simplement une des plus belle... La suite