Accueil Chronique album : Grandaddy - Last Place, par Pierre Andrieu
Samedi 23 septembre 2017 : 14271 concerts, 24617 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.

Critique d'album

Grandaddy : "Last Place"

Grandaddy :

Pop - Rock

Critique écrite le 02 mars 2017 par Pierre Andrieu

Autant être franc, on est fan du groupe Grandaddy depuis la sortie en 1997 de son premier album, Under the Werstern Freeway... Et suite à sa triste séparation en 2006 - faute de succès suffisant pour vivre décemment -, on a passé pas mal de temps à guetter les concerts du leader, chanteur et songwriter du groupe Jason Lytle, mais également toutes les éventuelles bonnes nouvelles en ce qui concerne une reformation complète avec album, tournée et tout le toutim... Déjà enthousiasmé par le set de Grandaddy dans le cadre du festival Rock en Seine en 2012, set non suivi d'une prolongation discographique, quand, en 2015 lors d'un magique show donné en solo dans un minuscule restaurant (!) calé au milieu d'une très belle tournée organisée en hommage à son pote Elliott Smith, Lytle annonce que son combo - désormais culte - travaille sur de nouvelles chansons, inutile de préciser qu'on saute de joie et qu'on brûle d'impatience de découvrir ces compositions inédites !

Jusqu'à ce beau jour de février 2017 où un facteur zélé vient déposer dans notre boite aux lettres une copie de Last Place, entraînant par la suite moult écoutes enthousiastes, partout, tout le temps. Verdict ? On retrouve " notre " groupe intact, comme on l'avait laissé avec son dernier disque paru, Just Like The Fambly Cat, il y a de ça plus de 10 ans. Le temps ne semble pas avoir eu de prise sur Jason Lytle (qui a tout composé, joué et produit lui-même, à part quelques interventions à la batterie d'Aaron Burtch) ; le songwriter ultra sensible reprend les choses là où il les avait laissées, en publiant un disque irréprochable truffé de chansons qui vont direct au cœur, qu'elles soient en mode " synthétiseurs de l'espace ", " folk songs minimalistes " ou " synth folk "... La voix de Lytle est toujours hyper touchante, son écriture est plus que jamais au top et les arrangements (synthés, guitares, cordes etc) sont simplement imparables. Waouh, rien n'a changé, c'est le bonheur le plus total !

Grandaddy revient avec trois gros tubes parfaits pour siffloter ou chanter au volant de sa voiture, cheveux au vent, un coude à la portière : le hit addictif qui rend fou et attise le désir d'être écouté en boucle, " Evermore ", le titre inaugural, l'excellent " Way We Won't ", sans oublier " Brush With The Wild ", qui décline à la perfection tout ce qu'on aime chez ce précieux groupe. C'est à dire une voix étranglée à la Neil Young, des mélodies et chœurs façon Brian Wilson, des synthés aussi kitsch que stratosphériques, des morceaux évoquant la simplicité biblique de ceux des Beatles mais teintés d'indie rock barré à la Pavement...

Que les êtres aux sentiments à fleur de peau se rassurent, outre les tubes pop planants permettant de tutoyer les cimes, on trouve aussi sur Last Place des morceaux bâtis pour faire chialer dans sa bière en regardant au loin les montagnes et autres paysages bucoliques inaccessibles (comme ceux figurant sur la pochette de l'album) : "A Lost Machine", "That's What You Get for Gettin' Outta Bed", "This Is the Part", "Jed the 4th" etc. Bref, il y a là tout pour que Grandaddy remporte enfin un vrai grand succès, ce qui ne serait pas trop tôt, et plus que mérité  !

A lire, une interview avec Jason Lytle du groupe Grandaddy à l'occasion de la sortie de l'album Last Place...





Liens : www.grandaddymusic.com, www.facebook.com/grandaddymusic, twitter.com/Grandaddy, twitter.com/jasonlytle, www.instagram.com/jasonlytle, soundcloud.com/grandaddy-1...



3 mars 2017 (Columbia - Sony Music)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 02 mars 2017 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Grandaddy : les chroniques d'albums

Grandaddy : Just Like The Fambly Cat

Grandaddy : Just Like The Fambly Cat par Pierre Andrieu
09/05/2006
Le chant du cygne de Grandaddy est tout simplement magnifique, mais laisse totalement inconsolable ; Just like the fambly cat ne sera pas défendu sur scène, le groupe a splitté après l'enregistrement... Tout ça parce que personne n'achète les disques... La suite

Grandaddy : The Sophtware Slump

Grandaddy : The Sophtware Slump par Philippe
14/01/2005
Une bibliothèque municipale, c'est bien pratique pour découvrir les chefs d'oeuvre qu'on a bêtement ratés à leur sortie. Ainsi pour moi le mot Grandaddy évoquait des images telles que Les Inrockuptibles, musique planante, énième groupe de pop... La suite