Accueil Chronique album : Léoparleur - Tout Ce Qui Brille, par Pirlouiiiit
Dimanche 29 mars 2020 : 9784 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Critique d'album

Léoparleur : "Tout Ce Qui Brille"

Léoparleur :

Pop - Rock

Critique écrite le 31 mai 2006 par Pirlouiiiit

Vous aviez aimé leur précèdent album (Revoir la Mer), vous aviez dansé lors d'un de leurs concerts endiablés (ici ou ), revoici LéOparleur avec un nouvel album tout a fait dans la lignée du premier : réaliste, festif, un poil mélancolique, intemporel, dynamique, ... On retrouve le double chant (français/espagnol) des infatigables Josef Oster et de Maya Martinez et de leurs guitare, trompette, trombone, saxo ... pour des chansons toujours aussi entraînantes aux frontières du rock, de la guinguette et de la musique des pays de l'est. Il faut aussi citer Simon Oster (le frère) qui en plus de jouer de l'accordéon chante deux chansons tranchantes dont la sublime J'ai l'c'afard, ainsi que Gregory Pernet (contrebasse, clarinette, ...) et Eddy Claudel (batterie) sans qui les morceaux n'auraient pas la pêche qu'ils ont ! La bonne humeur qui règne dans le groupe est perceptible sur le disque comme chez certains autres groupes à qui on peut penser a leur écoute comme les Ogres (même urgence, même joie) ou la Mano mais aussi a Casse-Pipe (pour moi l'une des références en chanson) sur les chansons plus sombre comme Un dernier Verre. Si après plus de 350 concerts le son du groupe n'a pas vraiment changé (pourquoi devrait il d'ailleurs ?), sa foi et son énergie semble intacte, et c'est tant mieux pour tous ceux qui vont encore croiser leur longue route !

2006 (http://www.leoparleur.com - Pias)
Vignette Pirlouiiiit

 Critique écrite le 31 mai 2006 par Pirlouiiiit
 Envoyer un message à Pirlouiiiit

Léoparleur : les chroniques d'albums

Léoparleur : REVOIR LA MER par Hum !
30/05/2002
Avec une pochette pareille on se doute qu'on n'a pas affaire à un groupe de métal gothique, mais bien de chanson française réalistico-festive ... et tuons le suspens tout de suite, c'est encore une très bonne surprise qui nous vient de Strasbourg... La suite