Accueil Chronique album : Mercury Rev - The Essential 1991-2006, par Pierre Andrieu
Jeudi 20 septembre 2018 : 14340 concerts, 25154 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Critique d'album

Mercury Rev : "The Essential 1991-2006"

Mercury Rev :

Pop - Rock / Psyché-panoramique

Critique écrite le 10 octobre 2006 par Pierre Andrieu

La première (double) compilation offrant un panorama complet sur la carrière de Mercury Rev est essentielle, comme son nom l'indique : The Essential Mercury Rev. Le premier disque permet de constater la pertinence toujours intacte des titres majeurs du groupe, quelle que soit l'époque à laquelle ils ont été gravés et quelle que soit la formation du groupe. Les titres de pop panoramique du chef d'œuvre Deserter's songs (Goddess on a hiway, Opus 40 ou encore Holes ) sont bien évidemment en bonne place, mais l'auditeur trouvera également des titres (parfois sacrément bruitistes) de chaque album enregistré entre 1991 et 2006, avec des parties vocales façon Syd Barrett de David Baker (le très perturbé premier chanteur) et des interventions à la flûte de l'excellente Suzanne Thorpe. Un bonne occasion de découvrir toutes les facettes du trio basé dans les Catskills Mountains... Jonathan Donahue (chant sur le fil du rasoir), Grasshopper (guitares stratosphériques) et Jeff Mercel (claviers planants et batterie), les actuels membres du combo psychédélique, ont également tenu à offrir avec ce best of un disque d'inédits, de faces b et de reprises. Qui prolongera agréablement le voyage de l'auditeur dans le monde merveilleux de Mercury Rev, avec de très belles reprises de Neil Young (Philadelphia), de John Lennon (I don't want to be a soldier), des Beatles (Lucy in the sky with diamonds), de David Bowie (Memory of a free festival), et même, chose plus surprenante, de Johnny Cash (Streets of Laredo) ou encore de James Brown (It's a Man's, Man's, Man's World). Les raretés, et particulièrement des lectures inquiétantes d'Alan Vega et de Robert Creeley sur des musiques de Mercury Rev, achèveront de convaincre les plus récalcitrants du caractère essentiel de ce bel objet.

A lire également, une interview de Mercury Rev datant de 2002, ainsi que des comptes rendus de concerts donnés en avril 2002, novembre 2004 et août 2005.

Sites internet : www.mercuryrev.com, www.v2.fr/mercuryrev.html, www.myspace.com/mercuryrevmusic et http://mercury.rev.free.fr.

9 octobre 2006 (V2 Music)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 10 octobre 2006 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Mercury Rev : les chroniques d'albums

Mercury Rev : Snowflake Midnight / Strange Attractor

Mercury Rev : Snowflake Midnight / Strange Attractor par Philippe
02/12/2008
La première écoute de Snowflake Midnight, dernier de Mercury Rev, s'avère une expérience très déconcertante. Le groupe le plus flamboyant de la pop mélodique nous avait habitués à des titres riches en mélodies et en émotions, défendus lors de... La suite

Mercury Rev : The Secret Migration

Mercury Rev : The Secret Migration par Pierre Andrieu
25/01/2005
Le concert magistral donné par Mercury Rev en première partie de Nick Cave à la mi novembre 2004 avait pleinement rassuré sur l'état de forme du groupe des Catskills Mountains. Malgré le peu de morceaux inédits joués, on savait déjà que le nouvel... La suite

Mercury Rev : ALL IS DREAM

Mercury Rev : ALL IS DREAM par Pierre Andrieu
05/04/2002
Ah, merde, cet album est trop beau. J'écrase une larme. Pourquoi tant de beauté ? Je pose la question ! Si vous avez aimé le précédent album de Mercury Rev, il vous faut "All is dream". Les mêmes ingrédients savoureux ont été utilisés : des... La suite

Mercury Rev : Deserter's song par ben10
18/06/1999
Un morceau decouvert par hasard,"Goddess on a highway", un morceau superbe à l'image de l'album, qui ne laisse pas indifférent...et une révélation...Chaque titre est de ceux dont on a forcément besoin un jour, un soir, une vie plutot.Ecoutez "Opus... La suite