Accueil Chronique album : My Name Is Nobody & The Desert Foxes - The Mentor, par Pierre Andrieu
Samedi 7 décembre 2019 : 10328 concerts, 25828 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Critique d'album

My Name Is Nobody & The Desert Foxes : "The Mentor"

My Name Is Nobody & The Desert Foxes :

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 11 juillet 2009 par Pierre Andrieu

Album à la fois surprenant, versatile et classieux pour My Name Is Nobody avec son groupe The Desert Foxes... Le protagoniste principal de My Name Is Nobody, Vincent Dupas (songwriting, chant, guitare électrique), a su s'entourer d'une équipe de choc : Faustine Seilman (chœurs, orgue Wurlitzer, basse), Erwan Fauchard (chœurs, guitare, basse, chœurs), Franzl O'Gautreau (chœurs, batterie, percussions) et Bruno Green (production), qui chacun à leur niveau, contribuent à la réussite du projet The Mentor, entre folk rock rugueux et pop/rock enlevée, avec de petites touches de country post rock volcanique. D'humeur très changeante, l'inspiration osée et varié de My Name Is Nobody permet de le voir s'aventurer sur des terrains de jeu extrêmement diverses avec sa voix évocatrice et poignante. D'un morceau à l'autre, mais souvent au cours de la même composition, on suit avec délectation le chemin à la fois tortueux et lumineux de Mr Dupas. Si l'on pense à Donovan, Will Oldham et Vic Chesnutt pour la voix mais aussi pour l'atmosphère dépouillée des compositions les plus calmes (Doom ? Down In The City, Changing Life), les figures de Neil Young And Crazy Horse et de Jay Mascis de Dinosaur Jr apparaissent dès que les guitares aussi distordues qu'insoumises se lancent dans d'infernales cavalcades (Stars Are Falling, Miklos The Hopeless, A Tree A Home, Andrea). Ce mélange d'influences rock & folk américaines s'ajoute à l'étrange et ombrageuse personnalité musicale de My Name Is Nobody, créant un univers original avec des arrangements marquants (trompettes, orgue électrique, banjo, saturation des guitares), des passages déstructurés et des envolées lyriques (Strange, The Mentor). Tout cela aboutit au final à la création d'un album séduisant pour l'oreille et stimulant pour les neurones de bout en bout.

A lire également, la chronique d'un concert de My Name Is Nobody à Clermont-Fd, en 2006.

Site Internet : www.myspace.com/mninmusic.

Juin 2009 (Collectif Effervescence - Differ-Ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 11 juillet 2009 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

My Name Is Nobody : les chroniques d'albums

V/a Effervescence : Pain Perdu - Pot Pourri

V/a Effervescence : Pain Perdu - Pot Pourri par Pierre Andrieu
01/12/2006
C'est Noël avant l'heure ! Pour fêter ses cinq années d'activisme musical, le label nantais Effervescence s'apprête à faire paraître une double compilation truffée de reprises, de titres inédits et de remix proposés par les artistes maison et leurs... La suite

My Name Is Nobody : I Hope You're Well, I Am And I Send You

My Name Is Nobody : I Hope You're Well, I Am And I Send You par Pierre Andrieu
15/04/2006
Malgré (ou grâce à) la pochette et le titre assez terrifiants de son premier disque, My Name Is Nobody ne devrait pas tarder à se faire un nom avec ses chansons pop/folk personnelles et bien écrites. Le projet solo de Vincent Dupas bénéficie de... La suite